Philosophie inexistentialiste, l’anti-humour et le fatalisme (si vous aimez ne pas rire)

Jean-Paul Sartre, cet ennuyeux philosophe humaniste-existentialiste, se plaint encore sur l’épaule de celui qu’il croit naïvement être son ami et confident, l’ineffable inexistentialiste aux propos fatalistes et sans équivoque:

– J-P Sartre: « Mon bon ami, le monde ne se rend pas compte de tout le mal qui se fomente depuis la nuit des temps. Il est plus que temps que le monde s’ouvre les yeux

– inexistentialiste: « je ne vois pas pourquoi l’imbécile heureux augmenterait sa peine. Il est préférable de se fermer les yeux que de s’ouvrir les veines »…

Jean-Paul Sartre, cet humaniste-existentialiste et braillard notoire, célèbre le mariage, de celui qu’il considère naïvement comme un frère, l’imperturbable inexistentialiste, cet inconnu, sauf de Dieu. L’inexistentialiste, en ce jour unique dans la vie d’un homme, fait la preuve de tout son romantisme lors de l’échange des voeux:

– J-P Sartre: « mon cher ami, acceptez-vous de prendre pour épouse, cette femme imaginaire et ce, jusqu’à ce que la mort vous sépare »?

– l’inexistentialiste: C’est que, voici, mes chers convives, je dois vous instruire à ce sujet, car la mort n’existe pas, qu’elle n’est que le résultat d’une absence de vie. La mort n’a pas d’entité et n’a donc pas le pouvoir de séparer qui que ce soit. Ainsi, il est donc impossible que ce soit la mort qui nous sépare, faute d’existence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s