Pointer l’état hébreu, c’est s’accuser soi-même.

L’absurdité des gauchistes occidentaux qui s’opposent à ce qu’on appelle faussement « la colonisation » de la part de l’état hébreu, me rend perplexe. Ces mêmes gauchistes incultes et ignorant de leur propre histoire, ne peuvent souffrir d’amnésie, puisqu’ils se sont eux-même fait un hara-kiri identitaire collectif. Ils ne connaissent ni l’histoire d’Israël ni leur propre histoire de colonisateurs. Bien malin celui ou celle qui croient pouvoir pointer du doigt Israël en étudiant sa propre histoire.

Petit rappel

D’abord, les terres prétendument colonisées par Israël sont des terres qui leur appartiennent de droit patriarcal, un héritage. Faut-il rappeler à nos « amis » de la gauche irréfléchie et influencée par les médias de masse, que le peuple d’Israël fut arraché de ses propres terres par le roi Nabuchodonosor, entre 605 et 586 av. J-C; que les hébreux ont été libérés par l’édit du roi de Perse (l’actuel Iran) en 535 av. J-C pour retourner progressivement vers leur héritage en ayant perdu leur langue d’origine au profit de l’araméen babylonien, puis disséminés à nouveau par les romains, suite aux émeutes juives en 68 et se sont vu répartis à travers le monde, leur temple détruit et chassés de Jérusalem? Ainsi, le sionisme est une illusion inventée par des états impérialistes colonisateurs qui ont chassé, pillé et volé l’Afrique, l’Océanie et les Amériques. Ils osent faire la morale à Israël, mettre sur pied une campagne de boycott envers les produits israélites (on dit israélite et non israélien) et influencent les différents médias à emboiter le pas de leur paradoxe.

Doit-on aussi rappeler que c’est l’ONU, en 1946-48 qui a créé ce problème israélo-palestinien en larguant cette patate chaude aux hébreux, telle une bombe nucléaire perpétuelle, en ne négociant aucune limite territoriale entre l’état hébreu et les palestiniens, qui n’est ni un peuple, ni un état ni même une entité ethnique? Doit-on aussi rappeler que l’Europe impérialiste colonisatrice ne voulait plus de juifs chez elle au temps de la deuxième guerre mondiale? Car il serait tout à fait injuste de faire porter ce fardeau qu’à l’Allemagne nazi d’Adolf Hitler.

En réalité, on reproche aux hébreux ce qu’ils ne font pas, alors que ceux qui pointent du doigt l’état hébreux sont les seuls à blâmer. Bien entendu, je ne suis pas pour la ghettoïsation des palestiniens, mais ce n’est pas l’état hébreu qui a créé ce problème, mais bien la haine du monde envers lui.

Publicités

3 réflexions sur “Pointer l’état hébreu, c’est s’accuser soi-même.

  1. Bonne analyse, l’antisémitisme était de rigueur aussi en France et dans les autres pays européens donc effectivement l’Allemagne ne se tient pas pour seule responsable de cet évènement tragique de la Shoah.

    Le peuple palestinien n’existe pas : c’est une réutilisation politique par les états musulmans de juifs convertis qui étaient présents en Palestine et qui ont été « virtuellement » montés contre leurs origines hébraiques.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s