150 esclaves sexuelles yézidis se suicident et sont données aux chiens

Au moins 150 femmes et filles yézidies se sont suicidées après avoir été forcées de devenir des esclaves sexuelles pour les membres de l’Etat Islamique.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Irifan Mahdi, une femme qui tente d’aider les femmes rescapées, a rapporté les horreurs de l’Etat Islamique dans une interview accordée au site arabe de Sputnik news.

Elle a raconté l’histoire de Jilan Barjess-Naif, âgée de 17 ans, « une fille aux yeux verts magnifiques, avec de rares cheveux blonds, qui s’est taillaidée les poignets dans des bains publics près de Mossoul, nord de l’Irak, une zone sous le contrôle de l’Etat Islamique. »

Jilan fut séparée des filles les moins attractives et sélectionnée pour un « traitement de viol spécial », avant d’être affichée dans un marché d’esclaves sexuelles. Après qu’elle se soit suicidée, les membres de l’Etat Islamique ont jeté son corps hors des bains publics dans une benne à ordures.

La soeur de Jilan, Jihan, s’est aussi suicidée quelques jours après avoir été capturée et transférée avec d’autres filles à Raqqa, afin d’être vendue dans un marché aux esclaves.

Leur mère, enceinte, aussi capturée, donna naissance à son nouveau-né dans une cave. Elle fut relâchée récemment et a pu retourner chez elle, considérée par le groupe terroriste comme étant une « femme folle », après que ses filles se soient suicidées.

Comme si cela n’était pas suffisant, l’Etat Islamique a excécuté six des frères et soeurs de Jihan et Jilan, ainsi que leur père, et ont arrêté vingt autres membres de la famille. On ne sait pas ce qu’ils sont devenus.

Le sort tragique de la famille Barjess-Naif, venant de la région de Sinjar en Irak, est loin d’être un cas isolé. Mahdi affirme qu’elle connait 150 yézidis qui se sont suicidées et pense que le chiffre est beaucoup plus élevé.

« Elles ont préféré mourir plutôt que de vivre une vie d’esclave sexuelle atroce et d’être violées par les djihadistes. »

« Les corps de certaines qui se sont données la mort ont été donnés aux chiens. » raconte une infirmière yézidie, Amal Hasou, qui travaille dans un camps de réfugiés.

Hasou raconte que les membres de l’Etat Islamique disent même aux filles que si elles se suicident, leurs corps seront jetés dans la déchetterie et serviraient de repas aux chiens.

La plupart des filles se taillaident les poignets ou utilisent leur hijab qu’elles sont forcées de porter pour se pendre. Certaines se jettent des véhicules qui les transportent pour mettre fin à leurs jours.

https://cwnagency.wordpress.com/2015/06/20/150-esclaves-sexuelles-yezidis-se-suicident-et-sont-donnees-aux-chiens/

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Publicités

Une réflexion sur “150 esclaves sexuelles yézidis se suicident et sont données aux chiens

  1. Dreuz … un journal très, très orienté, simplement car il fait ressortir certaines caractéristiques pour certaines populations. Dans toutes les guerres, de la part de toutes les armées, il y a des exactions. On ne peut pas montrer du doigt un particularisme chez une certaine population sans l’englober dans d’autres régions du monde et d’autres époques.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s