Symptômes d’abus spirituels: voici un exemple

Préambule

Comprenez bien que je n’ai rien contre l’église locale ni contre ses pasteurs. Je crois en l’utilité de l’église locale et je suis persuadé que le don pastoral est scripturaire et nécessaire pour le bien du corps de Christ. Je crois que l’église locale est un bon moyen pour réunir le plus grand nombre possible, afin de célébrer Dieu de manière commune. Je crois aussi que la notion de pasteur n’est pas à dédaigner, au contraire, cette notion est un élément important et considérable au sein du corps.

L’église locale

Si l’église locale peut être utile, il n’en demeure pas moins un moyen de rassemblement et non un principe de vie chrétienne. En fait, la vie chrétienne ne passe pas par l’église locale, mais par une relation personnelle et intime avec Christ, ainsi qu’une relation communautaire par cette foi que nous avons en commun. Cette notion d’église locale n’est pas un principe du N-T, mais bien une institution. En aucun cas l’église locale ne doit être considérée comme le vecteur de toute la vie chrétienne. Elle doit être considérée comme un moyen utile pour tout croyant né de nouveau, sans pour autant être un passage obligé, comme on tend à le faire croire. D’ailleurs, je crois que l’église locale est surtout utile pour les nouveaux croyants, pour ensuite être dirigés vers les petits groupes interdépendants.

On ne doit pas utiliser le chapitre 10, verset 25 de l’épître aux hébreux pour convaincre les potentiels ou actuels adhérents à aller ou demeurer dans une église locale. C’est un passage qui ne concerne aucunement l’église locale, mais bien le rassemblement avec Christ (EPISUNAGOGUE) et qui concerne le rassemblement de tous les croyants de par le monde. D’ailleurs, les versets subséquents laissent planer une lourde conséquence qui échoit seulement vers ceux et celles qui piétinent la grâce de Dieu en refusant le sacrifice définitif de Christ, mais de plus, qui s’y opposent farouchement. Il n’y a donc aucune autre grâce qui peut leur être offerte.

Pour ce qui est de l’autorité dans l’église:

Le passage de Mathieu 18 nous éclaire suffisamment pour connaître qui est l’autorité dans l’Église, et c’est l’Église l’autorité:

Mathieu 18.15  Si ton frère vient à pécher, va le trouver et fais–lui tes reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère.
16 S’il ne t’écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes pour que toute affaire soit décidée sur la parole de deux ou trois témoins.
17 S’il refuse de les écouter, dis–le à l’Eglise, et s’il refuse d’écouter même l’Eglise, qu’il soit pour toi comme le païen et le collecteur d’impôts.

Tous chrétiens a cette autorité, qu’il possède uniquement s’il est porteur de cette vérité. Les apôtres furent reconnus comme autorité, mais sous l’ultime condition d’apporter la vérité. L’apôtre Paul dit lui-même:

Galates 1.8 Mais si quelqu’un, même nous ou un ange du ciel, vous annonçait un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème !

Ainsi, ce n’est pas le pasteur, ni l’apôtre, ni l’évangéliste, ni le prophète ni le docteur qui sont des autorités dans l’Église, mais bien l’Église. Ceux mentionnés ci-haut sont des dons donnés à l’Église, le corps de Christ, qui est la tête de ce corps, représentant ainsi l’autorité ultime. Cette autorité fut donnée à l’Église, dont les fondements furent établis par les témoignages des apôtres.

Pasteurs aux propos sectaires :

Dans cette conversation, nous avons un de ces pasteurs qui tentent d’imposer leur autorité et leur moralité à l’ensemble. C’est bien par manque d’autorité que l’on agit ainsi. Si l’autorité vient de Dieu, elle n’a donc pas à être imposée.

  • Pasteur Daniel Durand: Cher Patrick. Je ne crois pas que le Seigneur donne à quelqu’un la mission de se promener d’une Église à l’autre et d’en faire une évaluation publique. Ce que le Seigneur demande, c’est que nous nous attachions à une Église fondée sur l’Écriture, que nous soyons soumis aux anciens de celle-ci, et que nous servions dans celle-ci. C’est dans l’Église locale que l’on vit les réalités de l’Église universelle.
  • Patrick Galarneau: Il y a bien des choses qui nous échappe avec le Seigneur. Et non, la vie en Christ ne se passe pas dans l’église locale, qui n’est qu’un des moyens utiles pour le rassemblement. Vous avez déjà constater l’exercice des dons dans cette formule? Pas moi 😉
    • Pasteur Daniel DurandLe chrétien qui n’est pas soumis aux autorités établies par Dieu n’est tout simplement pas soumis à Dieu (Romains 13.1). Ces autorités sont des autorités déléguées et non absolues. C’est pourquoi, si une de ces autorités exige que l’on fasse des choses contre Dieu, nous ne devons pas leur être soumis dans ce cas (Actes 4.19). On ne peut, sous prétexte d’être soumis à une autorité humaine (familiale, ecclésiale ou sociale), désobéir à Dieu.

      • Patrick Galarneau: L’autorité dont il est question dans ce passage était l’autorité en place de l’empereur romain et ses instances gouvernementales. Aucune allusion à une quelconque autorité ecclésiastique 
      • Pasteur Daniel Durand: Oui Patrick, je le sais bien. Mais Paul mentionne au verset 1 un principe général, la soumission à toutes autorités établies par Dieu, pour ensuite l’appliquer à l’autorité civile.
      • Patrick Galarneau: Vous élargissez les propos de Paul. Les autorités établies par Dieu ne sont autres que les autorités civiles. C’est bien de cela qu’il s’agit dans ce texte.
    • Pasteur Daniel Durand: Il y a une différence entre un Paul qui était apôtre, qui avait donc une autorité sur les Églises locales, et un chrétien qui n’a pas cet office. Je déplore de plus ces évaluations, ces critiques faites à partir d’une visite, d’autant plus qu’elles sont faites publiquement. Guy, tu me connais suffisamment pour savoir que je suis très loin d’approuver tout ce qui se fait dans nombre d’Églises. Mais je ne publie pas mes impressions en nommant des Églises. Il me semble que l’on dépasse une limite qui n’aurait pas dû être franchie.
      • Patrick Galarneau: Mettons d’abord certaines choses au clair: le lieu de culte est un endroit publique et les prédications, tout comme le reste du culte sont publiques. Ce qu’il faut comprendre par votre commentaire, c’est que j’aurais dû garder privé mes impressions. Faut-il alors penser que l’église locale est un cercle fermé? Si vous prêcher en plein air, tous vous entendrons, tous jugerons de ce que vous direz. Alors, dites-moi: quelle ligne est réellement infranchissable? Celle de rapporter ce qui s’est dit entre 4 murs à l’intention du plus grand nombre? Ou encore, celle de vouloir fermer la bouche de celui qui rapporte?
      • Patrick Galarneau: Autre point: l’église locale est une notion inventée depuis l’église paganisée. Ça a débuté avec l’implantation de monastères, particulièrement au 10ième siècle en France. L’église locale n’est pas un principe du N-T. Cela appartient à la tradition religieuse, particulier aux peuples européens. Ces institutions sont comprises comme étant une notion du N-T, mais en réalité, c’est une mauvaise construction de pensée. Le pouvoir étatique étant sous l’égide du pouvoir religieux au Moyen-âge, le clergé catholique imposa des églises localisées. Les localités étaient divisées en seigneuries, puis dans chaque seigneuries, plusieurs fiefs. C’est ainsi que l’on implanta un Seigneur catholique pour chaque seigneurie, et dans les fiefs, on implanta des églises locales pour favoriser la collecte de la dîme, la soumission des villageois et l’accès à l’éducation religieuse. Cette institution trouve ici ses racines, mais n’est pas le principe évoqué dans le N-T.
      • Patrick Galarneau: Maintenant: l’autorité de l’apôtre. Remarquez qu’en Mt.18.18, l’autorité n’est pas l’apôtre, ni le docteur, ni le pasteur, ni le prophète, ni l’évangéliste. C’est l’Église. Pas l’église locale, car cette seule notion n’existait pas dans l’esprit des auteurs du N-T. Mais bien l’Église, avec un grand « E », intraduisible autrement. L’autorité est donc l’Église. Ensuite: Ac.17.11 nous montre que l’autorité n’est pas dans le titre, mais dans la vérité. C’est parce qu’ils étaient porteurs de vérité que les apôtres ont reçu cette autorité, rien d’autre. Ils l’étaient pour la simple bonne raison qu’ils furent des témoins directes de Jésus, qu’ils furent choisis par Jésus pour transmettre ses paroles, ses faits et ses gestes. Vous saurez aussi que d’autres écrits apostoliques ne furent pas admis dans le canon, car encore une fois, c’est l’Église l’autorité et non les apôtres. Des lettres de l’apôtre Pierre furent rejetés d’ailleurs, ne répondant pas aux critères de canonicité.
      • Patrick Galarneau: Je vais m’arrêter ici pour l’instant…

    En réponse à Pasteur Daniel Durand, une personne lui répond (je supprime l’identité des autres commentateurs, outre monsieur Durand et moi-même): 

    • XYXYXYXYXYXY: Ou Daniel mais moi-même je ne vois en Rien le Mal-Fondé de la Démarche de Patrick … au Contraire, il y a assez d’Abus dans « Nombre d’Églises » qu’il est excellemment bien de les mettre en Lumière …. CAR comme l’a si bien dit Surgeon: Même un Chien aboie quand la Propriété de son Maître et menacée …. je ne serais qu’un Lâche si je ne faisais de-même pour MON Maître.
  • Pierre Tapp: Quelle merveilleuse réjouissance pour un non croyant que de lire des critiques venant d’un chrétien. Plutôt que de rejoindre une église locale si imparfaite, il préférera rester chez lui. Bravo!
    • Patrick Galarneau: Au lieu de venir chez moi me rencontrer, moi qui suis si imparfait, il préférera demeurer entre les 4 murs de son église locale. C’est quand même dommage pour les non-croyants qui nous lisent, n’est-ce pas?
  • En réponse à Pasteur Daniel Durand, une personne fit le commentaire suivant (J’ai supprimé l’identité de la personne) :
  • XXXXXXXXXXXX:  Qui vous dit que Dieu ne lui a pas donné cette autorité ? Ensuite il fait preuve de transparence en informant d’abord les personnes concernées !
    • Patrick Galarneau L’autorité de l’apôtre Paul a souvent été contesté. Jésus lui-même a été contesté. Plusieurs prophètes ont été contesté et même, furent tous tués par le peuple. On reconnaît plus facilement l’autorité lorsque celle-ci est établit par des hommes. Il y a une grande dichotomie ici: on dit reconnaître l’autorité de Christ, mais on ne reconnaît pas ceux qu’il envoie, préférant ceux qu’on a choisi nous-même.

Conclusion

Après cet échange, Monsieur Durand ne m’a pas simplement retiré de ses contacts. Il m’a aussi bloqué. Personnellement, je ne m’en formalise pas, mais je suis perplexe: qu’en est-il de ceux et celles, qui sont dans SON église, qui oseront le reprendre avec justesse, si la situation l’exige? Évoquera-t-il son autorité qu’il a reçu des hommes? Va-t-il contraindre les adhérents qui lui paraissent récalcitrant à quitter SON église? Car de tels agissements laissent craindre des abus spirituels de sa part, comme c’est le cas dans bien des assemblées.

En outre, je déconseille aux nouveaux croyants ce type de pasteurs et donc, d’éviter les églises locales qui se sont dotés de ce type d’individus aux égos surdimensionnés. Si vous avez à aller dans une église locale, soyez prudent, car vous pourriez en ressortir avec bien des blessures si vous n’êtes pas aguéris dans la foi. Personnellement, je considère que ce type de pasteurs n’ont pas la maturité spirituelle pour prendre soin des brebis et des néophytes dans la foi.

Gardez l’œil ouvert et votre gros bon sens.

Que Dieu vous dirige en toutes choses bonnes 😉

Patrick Galarneau

Publicités

Une réflexion sur “Symptômes d’abus spirituels: voici un exemple

  1. Les chrétiens croient généralement que la Réforme a débuté et s’est terminée avec les réformateurs; ils oublient que la Réforme est perpétuelle et nécessaire à la purification de l’Église.
    Ils oublient aussi que l’Église est construite par le Sauveur: JE BATIRAI MON ÉGLISE. et Il le fait par la puissance du Saint-Esprit et non par la décision rationnelle des hommes religieux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s