Aux Etats-Unis, des commerces d’armes affichent « interdit aux musulmans »

Alors que les Etats-Unis ont connu une nouvelle tuerie le mois dernier perpétrée contre des Marines dans le Tennessee, les commerçants spécialisés dans l’armement se tiennent sur leurs gardes, jusqu’à… refuser l’entrée de musulmans dans leur établissement, à l’instar de ce champ de tir situé en Oklahoma qui annonce la couleur dès la porte d’entrée.

Dimanche, Août 16, 2015 – 17:58

«Ce magasin privé est un établissement interdit aux musulmans. Nous réservons le droit de refuser quiconque. Merci», indique une affichette collée sur la porte d’entrée du champ de tir situé au sud de la ville de Tulsa (Oklahoma) aux Etats-Unis.

Des propos sévères, qui n’empêchent toutefois pas l’un des propriétaires de l’établissement, Chad Neal, d’assurer que depuis qu’il a apposé cette pancarte, son chiffre d’affaires est en hausse. «Les affaires ont grimpé», affirme-t-il au quotidien américain New York Daily News.

A la question de savoir comment réagissent ses clients, Chad Neal répond : «Ils disent qu’ils se sentent plus en sécurité», argue-t-il.

«Cela n’a rien à voir avec la religion mais avec la sécurité»

C’est après la tuerie de Chattanooga qui a eu lieu le 16 juillet dernier que Chad Neal a décidé d’afficher ce message. Muhammad Youssef Abdulazeez, 24 ans, né au Koweït et naturalisé américain, avait abattu ce jour-là quatre Marines dans la ville de Chattanooga dans le Tennessee.

Le propriétaire, qui a servi dans l’armée pendant 12 ans, dit craindre que des futurs assassins ne s’entraînent dans son établissement. Chad Neal argue en outre qu’il a peu de clients musulmans et que cette mesure ne saurait donc sanctionner sa clientèle actuelle.

«Cela n’a rien à voir avec la religion mais avec la sécurité. Il y a d’autres champs de tirs dans le pays qui ont fait la même chose et nous essayons de leur emboîter le pas», confie-t-il au New York Daily News.

Le CAIR condamne l’inaction politique face à de tels messages 

Mais face à cette affichette discriminatoire, des voix se sont élevées, notamment sur les réseaux sociaux où le message a été partagé, dénonçant l’absence de réactions.

Le CAIR (Council on American-Islamic Relations), une organisation américaine de défense des libertés civiles des musulmans, s’est indigné contre le message.

«En tant que Nation, nous avons banni les boutiques soit-disant ‘uniquement réservées aux Blancs’, mais nos leaders nationaux semblent ne pas vouloir s’attaquer aux établissements publics ‘interdits aux muslmans’», a martelé Veronica Lazuire, directrice des droits civiques au sein de la branche Oklahoma du CAIR dans un communiqué.

Le groupe a aussitôt appelé ses adhérents à contacter les autres établissements qui ont pu avoir l’idée de recourir aux mêmes interdits, à l’instar du «Florida Gun Supply» contre qui l’organisation a déjà porté plainte après l’affichage d’un message similaire.

Sources: http://www.zamanfrance.fr/article/aux-etats-unis-commerces-darmes-affichent-interdit-aux-musulmans-17065.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s