Les prétendues révélations de Claude Ignerski: inspirés des travaux de Viaud-Murat?

Notes personnelles

Après avoir pris connaissance de ce qui fait les fondations de la théorie d’Ignerski, j’ai trouvé en Henri Viaud-Murat, les mêmes propos, presque mot pour mot.

Dans l’une de ses vidéos, Ignerski affirme, ou pour certains, insinue, qu’il fut établit par Dieu comme Sentinelle. Bien que Claude Ignerski semble se défendre d’être prophète, il n’en demeure pas moins que dans le même paragraphe où il dit ne pas être prophète, il aurait reçu des révélations de Dieu concernant la fin.

Mais la triste vérité pour tous ceux et celles qui l’ont soutenu, que ce soit en donations ou en prières, c’est que Claude Ignerski n’a rien reçu de la part de Dieu, mais s’est certainement inspiré de différents auteurs, dont Henri Viaud-Murat. Or, Ignerski est vanté pour sa spécialisation en calendrier et en dates. Toutefois, son premier ouvrage est paru en 2013, aux Éditions Oasis, alors que Viaud-Murat écrivit sur son site en 2008.

Ignerski présente les preuves 3 et 4 de son troisième tome comme si c’était le fruit d’une révélation directe de Dieu (Révélations de la fin des temps: Tome 3 « Septembre 2015: 7 preuves irréfutables de la date de l’enlèvement de l’Église, Éditions Oasis, 2014). Le lecteur à besoin de savoir qu’Ignerski n’est pas le premier à relever l’existence de ces tétrades. Des théories sur les tétrades ont déjà étés avancées par John Hagee et Mark Blitz (et ont même fait un bestseller aux USA)

“Blood Moon Prophecy,” Wikipedia, the Free Encyclopedia, November 29, 2014, Overview, n.p. [cited 1 December 2014]. Online: http://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Blood_Moon_Prophecy&oldid=634457554#Overview.

L’auto-proclamation par la peur et la manipulation

Ensuite, Ignerski s’autoproclame comme SENTINELLE DE DIEU en citant le passage de Habakuk, ch.1, puis déclare que celui qui s’oppose à son prophète s’oppose à Dieu (les 5 premières minutes de la deuxième vidéo d’Igerski sur une série de huit) en justifiant cette autoproclamation par le passage de Nombres 12..Voyons maintenant ce passage:

1 Alors Miriam et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la Koushite qu’il avait prise –– c’est une Koushite qu’il avait prise pour femme.
2 Ils dirent : Est–ce seulement par Moïse que le SEIGNEUR parle ? N’est–ce pas aussi par nous qu’il parle ? Le SEIGNEUR l’entendit.
3 Or Moïse était un homme très humble, plus qu’aucun être humain sur la terre.
4 ¶ Soudain le SEIGNEUR dit à Moïse, à Aaron et à Miriam : Sortez tous les trois vers la tente de la Rencontre. Ils sortirent tous les trois.
5 Le SEIGNEUR descendit dans une colonne de nuée et se tint à l’entrée de la tente. Il appela Aaron et Miriam, qui s’avancèrent tous les deux.
6 Il dit : Ecoutez mes paroles, je vous prie ! S’il y a parmi vous un prophète du SEIGNEUR, c’est dans une vision que je me ferai connaître à lui, c’est dans un rêve que je lui parlerai.
7 Il n’en est pas ainsi de Moïse, mon serviteur. Il est l’homme de confiance pour toute ma maison.
8 Je lui parle de vive voix, en vision, mais sans énigmes, et il contemple la forme même du SEIGNEUR. Pourquoi donc n’avez–vous pas craint de parler contre Moïse, mon serviteur ?
9 Le SEIGNEUR se mit en colère contre eux ; il s’en alla.
10 ¶ La nuée se retira d’au–dessus de la tente : Miriam était couverte de « lèpre », elle était blanche comme la neige. Aaron se tourna vers Miriam : elle était couverte de « lèpre » !
11 Alors Aaron dit à Moïse : Pardon, mon seigneur ! Je t’en prie, ne nous charge pas du péché que nous avons eu la folie de commettre !
12 Je t’en prie, qu’elle ne soit pas comme l’enfant mort–né, dont la chair est à moitié rongée quand il sort du ventre de sa mère !
13 Moïse cria vers le SEIGNEUR : O Dieu, je t’en prie, guéris–la !
14 Le SEIGNEUR dit à Moïse : Si son père lui avait craché au visage, ne serait–elle pas dans la confusion pendant sept jours ? Qu’elle soit exclue du camp pendant sept jours ; après cela, elle sera réintégrée.
15 Miriam fut exclue du camp pendant sept jours ; le peuple ne partit pas avant que Miriam ait été réintégrée.

C’est donc par la peur et la manipulation qu’Ignerski étend son pouvoir, qu’il n’a reçu par personne d’autre que lui-même. Son escroquerie réside dans cet aspect.

Article de Viaud-Murat (10 août 2015), confirmant ceux de 2008

Fête des Trompettes et Enlèvement de l’Église (Henri Viaud-Murat).

10 août 2015, 05:00

En mai 2008, j’avais publié, sur l’ancien site Parole de Vie, un article concernant la Fête des Trompettes et l’enlèvement de l’Église. Cinq ans plus tard, il me semble nécessaire de rappeler certains faits, qui sont toujours d’actualité, et qui doivent nous faire réfléchir.

Le Seigneur Jésus nous demande d’être prêts à Son retour, car Il reviendra brusquement, comme un voleur dans la nuit.

Il nous a laissé de nombreux signes, qui doivent s’accomplir avant Sa venue. Mais nous ne devons pas nous tromper de priorités!

Nous ne devons pas observer les signes pour en déduire qu’il est temps de commencer à nous préparer! Mais nous devons être prêts en permanence, par amour pour le Seigneur, afin de pouvoir partir quand la dernière trompette sonnera.

Et si nous sommes prêts et que nous pouvons aussi discerner certains signes, ils nous permettront simplement de nous réjouir, en constatant que les temps sont si proches!

Ces signes seront alors une simple confirmation que nous partirons bientôt, parce que nous sommes prêts.

Mais si nous ne sommes pas prêts, d’une part nous ne discernerons pas les signes, et, d’autre part, nous risquons de ne pas être enlevés, parce que nous n’aurons pas pris la peine de nous préparer.

Dans l’article de mai 2008, je montrais la correspondance étroite qui existe entre les Fêtes de l’Éternel et des événements importants dans le vie de Christ et de l’Église.

Par ailleurs, j’attirais l’attention sur les découvertes d’un Pasteur Messianique américain, concernant les « tétrades, » signes dans le ciel, ou phénomènes astronomiques (et non pas astrologiques!) qui se produiront le jour précis de certaines fêtes juives, au cours des années 2014 et 2015.

J’en déduisais à l’époque la possibilité (ce qui n’était nullement une prophétie!) que le retour du Seigneur pour régner sur la terre pourrait se produire en 2015, et donc que l’enlèvement de l’Eglise pourrait se produire lors de la Fête des Trompettes de l’automne 2008.

Nous sommes en 2013, et la possibilité évoquée ne s’est pas produite. L’année 2015 ne peut donc pas être celle du retour de Jésus sur la terre pour y régner, car nous serions alors en pleine Grande Tribulation, ce qui n’est pas le cas.

Il reste toutefois deux faits indéniables:

 

Le premier fait, c’est cette correspondance évidente entre les Fêtes de l’Éternel, et des événements précis de la vie de Christ et de Son Église.

Le deuxième fait, c’est la tétrade astronomique, unique pour le XXIe siècle, qui va effectivement se produire au cours des années 2014 et 2015. Il reste à interpréter sa signification, toujours avec prudence.

Pour revenir sur la présentation de ces deux faits, je vais simplement citer quelques extraits de l’article de mai 2008 (reproduits ci-dessous en italiques):

« Le calendrier de Dieu est basé sur les phases de la lune. Chaque mois Juif commence donc immédiatement après une nouvelle lune.

Voici la liste de ces Fêtes et leur date :

La Fête de la Pâque : le 14 du mois de Nisan. Première pleine lune de printemps.

La Fête des Pains sans Levain : du 15 au 22 du mois de Nisan.

La Fête des Prémices : le premier jour de la semaine qui suit le sabbat de la Pâque du mois de Nisan. Cela pouvait être le 16 du mois, si le 15 était un sabbat. Sinon, il fallait attendre le premier jour de la semaine qui suivait le premier sabbat de la Pâque.

La Fête de Pentecôte : le 6 du mois de Sivan.

La Fête des Trompettes : le premier du mois de Tishri.

La Fête des Expiations : le 10 du mois de Tishri.

La Fête des Tabernacles : le 15 du mois de Tishri.

 

 

Les Fêtes de l’Eternel sont au nombre de sept : quatre sont fixées au printemps, et trois à l’automne. Les quatre fêtes du printemps ont correspondu, au jour exact, à un événement précis de la vie du Seigneur et de l’Eglise :

 

Jésus-Christ est mort le jour même de la Fête de la Pâque juive.

Il a été enseveli le premier jour de la Fête des pains sans levain.

Il est ressuscité le jour même de la Fête des Prémices.

L’Esprit-Saint est descendu sur l’Eglise le jour même de la Fête de Pentecôte.

 

On peut donc raisonnablement penser que les trois fêtes de l’automne vont également correspondre à un événement capital de la vie du Seigneur et de Son Eglise.

 

Voici les événements auxquels vont probablement correspondre ces fêtes de l’automne :

L’Enlèvement de l’Eglise devrait se produire lors de l’une des prochaines Fêtes des Trompettes, ce qui marquera le début de la Grande Tribulation.

Le retour du Seigneur sur la terre devrait se produire le jour même de la Fête du Yom Kippur de la septième année qui suit l’enlèvement de l’Eglise. Car c’est à ce moment que tous les Juifs rescapés de la Grande Tribulation se convertiront au vrai Messie.

Le début du Millénium devrait être proclamé le jour de la Fête des Tabernacles qui suit la fête précédente, celle du Yom Kippur.

Puisque nous sommes près de cette prochaine Fête des Trompettes qui doit marquer l’Enlèvement de l’Eglise, il nous a semblé important d’approfondir l’étude de cette fête.

 

La Fête des Trompettes et l’Enlèvement.

 

Nous développerons deux thèmes :

La signification profonde de la Fête des Trompettes dans le Judaïsme, et son application à l’Enlèvement de l’Eglise.

Les signes célestes annoncés par le Seigneur, devant précéder immédiatement Son retour sur la terre, et leur application à notre époque, à la lumière de découvertes récentes.

 

  1. La signification profonde de la Fête des Trompettes dans le Judaïsme, et son application à l’Enlèvement de l’Église.

La Fête des Trompettes (Yom Teruah) est la première des trois grandes fêtes de l’automne, dans le calendrier religieux Juif.

De même que les quatre fêtes du printemps ont correspondu à la première venue de Jésus, les trois fêtes de l’automne doivent correspondre à la seconde venue du Seigneur.

Ces deux séries de fêtes sont séparées par une longue période de quatre à cinq mois, période qui correspond au temps de l’Église. C’est le temps du mûrissement de la récolte et de la moisson. C’est aussi un temps de grande sécheresse en Israël.

La Fête des Trompettes est la seule à être célébrée un jour de nouvelle lune. Elle doit se célébrer sur deux jours, qui forment une seule « longue journée. » Elle était connue comme la fête « dont on ne connaissait jamais ni le jour ni l’heure. »

Dès que le premier croissant de lune était observé par les deux témoins chargés de cette mission, on sonnait cent coups de trompette : 11 séries de neuf coups brefs, suivies d’un son puissant et prolongé, celui de la « dernière trompette. » C’est de cette « dernière trompette » dont parle l’apôtre Paul dans 1 Cor. 15 : 51-53. Il ne s’agit donc pas de la dernière des sept trompettes de l’Apocalypse, dont Paul ne connaissait pas l’existence au moment où il a écrit aux Corinthiens.

 

(NB actuel: La dernière trompette, marquant l’enlèvement de l’Eglise, ne sera pas sonnée par un rabbin lors de la Fête des Trompettes à Jérusalem, mais par un archange dans le ciel! On ne peut donc prévoir le jour et l’heure où cet archange sonnera de sa trompette).

Cet ordre précis de différents sons, brefs et long, indiquait aussi au peuple Hébreu, dans le désert, qu’il devait se préparer à décamper, pour se diriger vers un nouveau lieu de repos.

 

Quelle est la signification de la Fête des Trompettes chez les Juifs ? Elle est multiple.

Le son de la trompette, ou plutôt du shofar (corne de bélier), est tout d’abord destiné à rappeler aux Juifs que le Dieu d’Israël est un Dieu de miséricorde, mais aussi un Dieu de jugement. Le son de la trompette est un appel à la repentance, tout en rappelant à Dieu Sa miséricorde pour ceux qui se repentent. C’est aussi l’annonce du jugement pour ceux qui refusent de se repentir. Les plus grands jugements divins doivent se manifester à partir de ce jour. C’est donc à la fois l’annonce de la résurrection et de l’enlèvement des justes, et du jugement des injustes lors de la Tribulation.

La corne de bélier rappelle aussi la miséricorde divine, lors du sacrifice d’Abraham, qui a pu remplacer sur l’autel son fils Isaac par un bélier fourni par l’Éternel.

 

 

Dans le Judaïsme, la Fête des Trompettes évoque encore plusieurs choses :

 

Traditionnellement, le jour de la Fête des Trompettes commémore la création d’Adam, au sixième jour de la création, immédiatement avant le repos divin du shabbat. Pour nous, il représente le jour béni où notre corps sera ressuscité ou changé en un clin d’œil, avant l’enlèvement de l’Eglise, qui précède les sept années des noces de l’Agneau dans le Ciel, avant le grand Shabbat de la terre que représente le Millénium.

Ce jour marque aussi le premier jour de l’année civile Juive, ou Rosh Hashanah.

C’est aussi le jour où Noé et sa famille entrèrent dans l’arche. C’est une figure de l’enlèvement de l’Eglise (Genèse 7 : 6 et 8 : 13). C’est aussi le jour où il ôta la couverture de l’arche, quand la terre eut séché.

Ce jour annonce aussi le jour du jugement divin et celui de la résurrection des morts (Jér. 30 : 6-7. Sophonie 1 : 14-16). Il s’agit du grand Jour de l’Eternel. Ce jour annonce la « tribulation de Jacob, » qui se produira lors de la Grande Tribulation, quand l’Antichrist persécutera à mort les Juifs qui auront refusé de l’adorer comme Dieu. Mais Jacob sera finalement délivré de cette tribulation par le Messie, au moment de Son retour glorieux sur la terre.

Ce jour de la Fête des Trompettes est celui du rassemblement des élus de Dieu (Nombres 29 : 1-6). Le shofar était toujours utilisé pour rassembler le peuple, et tout particulièrement pour rassembler les troupes, ou pour « lever le camp. » (Voir 1 Thessaloniciens 4 : 16 : « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. »)

En ce jour du Yom Teruah, des « livres sont ouverts dans les cieux. » Pendant dix jours, jusqu’à la Fête du Yom Kippur, chacun est appelé à s’examiner devant le Seigneur, à se repentir, et à mettre sa vie en ordre, avant de grand jour du Yom Kippur, jour de la rédemption d’Israël. Car c’est en ce jour du Yom Kippur que les livres sont fermés, et qu’est prononcée la sentence divine.

Le Seigneur veut toujours avertir les pécheurs avant de prononcer Ses jugements. Ceux qui se repentent échappent à Son jugement.

Rappelons que jour du Yom Kippur est celui qui devrait voir le retour du Seigneur sur la terre avec l’Eglise. Tous les Juifs rescapés de la Grande Tribulation reconnaîtront alors « Celui qu’ils ont percé, » et ils se convertiront à Jésus leur Messie (Romains 11 : 12).

Il est intéressant de savoir que, dans la tradition juive, quand Moïse descendit pour la deuxième fois du Mont Sinaï, avec les Tables de la Loi, ce fut le jour du Yom Kippur. C’est en cette même Fête du Yom Kippur que Jésus doit revenir pour la deuxième fois sur la terre. Plus tard, quand il assembla et consacra le Tabernacle, ce fut le premier jour du premier mois (Exode 40 :1). C’est ce premier jour du premier mois (mois de Nisan) qui marque le début de l’année religieuse.

Ezéchiel reçoit la vision du Temple du Millénium le jour du Yom Kippur, le dixième jour du premier mois (Ezéchiel 40 : 1).

En revanche, quand Salomon a consacré le Temple de Jérusalem, ce fut le jour de la Fête des Tabernacles, figure du Millénium (2 Chroniques 5 : 3).

Les trompettes sont aussi sonnées pour annoncer le jour du mariage du Messie (Joël 2 : 15-16). C’est aussi en ce jour que l’Eglise ressuscitée sera unie pour toujours avec son Seigneur, quand Il viendra l’enlever de cette terre à Sa rencontre dans les airs, pour la conduire aux noces de l’Agneau.

 

 

Les trompettes sont aussi sonnées pour annoncer le couronnement du Messie, du Roi d’Israël (Psaumes 47 et 98 : 6-9). Le Seigneur est couronné comme Roi d’Israël et du monde. Sa souveraineté est alors affirmée.

Il est intéressant de savoir que les rois d’Israël et de Juda étaient en général couronnés en ce jour de la Fête des Trompettes. C’est alors qu’ils étaient proclamés rois, qu’ils montaient publiquement sur le trône, qu’ils recevaient l’onction d’huile royale, et qu’ils étaient acclamés par tous leurs sujets, venus leur rendre hommage et allégeance.

 

  1. Les signes célestes annoncés par le Seigneur, devant précéder immédiatement Son retour sur la terre, et leur application à notre époque, à la lumière de découvertes récentes.

S’il est vrai que le Seigneur doit revenir enlever Son Eglise au cours de l’une des prochaines Fêtes des Trompettes, la Bible donne-t-elle des précisions supplémentaires quant à l’imminence de cet événement ?

Le Pasteur Messianique Mark Biltz, de « El Shaddaï Ministries, » dans l’Etat de Washington, a fait récemment une découverte très intéressante.

En étudiant le site officiel de la NASA, il fit alors une découverte assez extraordinaire :

En l’an 2014, se produiront deux éclipses totales de lune qui correspondront à des Fêtes de l’Eternel. La première se produira le jour de la Pâque juive (14 Nisan), et la deuxième le jour de la Fête des Tabernacles (15 Tishri).

Ce même phénomène se reproduira en l’an 2015 : deux éclipses totales de lune, le jour de la Pâque et le jour de la Fête des Tabernacles. Quand quatre éclipses de lune se produisent ainsi deux années de suite le jour de ces Fêtes, on appelle cela une « tétrade. »

Les tétrades sont extrêmement rares : une ou deux par siècle au maximum, plusieurs siècles pouvant se passer sans aucune tétrade. Depuis l’an 1 de notre ère, sept tétrades seulement se sont produites, dont deux au XX° siècle. Après 2014-2015, il ne se produira plus aucune autre tétrade au cours du XXI° siècle.

Le Pasteur Biltz remarqua aussi qu’au cours du XX° siècle, il s’était produit deux tétrades. A chaque fois, elles étaient en relation avec un événement important concernant la nation d’Israël ou le peuple Juif. La première tétrade se produisit en 1949-1950, juste après l’indépendance de l’Etat d’Israël, et la seconde et 1967-1968, au moment où Jérusalem a été reconquise par les Juifs.

Il n’y a eu aucune tétrade au cours des 17°, 18° et 19° siècles. Il y en a eu plusieurs au 16° siècle, mais aucune n’a correspondu à des fêtes juives.

Il y a eu une seule tétrade au 15° siècle, en 1493-1494, un an après l’expulsion des Juifs de l’Espagne, et après la découverte de l’Amérique, en 1492.

Mais ce n’est pas tout !

 

Le Pasteur Biltz remarqua également qu’il devait se produire deux éclipses de soleil en 2015 : la première, une éclipse totale, se produira le premier jour du mois de Nisan, c’est-à-dire le premier jour de l’année religieuse, et la seconde, une éclipse partielle, le premier jour du mois de Tishri, c’est-à-dire le premier jour de l’année civile juive.

Tout cela en 2015 ! Est-il possible qu’il s’agisse d’une pure coïncidence ?

Non, il n’est pas possible que toute une série de « coïncidences » cumulées soient le produit du pur hasard !

 

 

On a donc le schéma suivant :

 

15 Nisan 5774 (15 avril 2014) : éclipse totale de lune, Fête de la Pâque.

14 Tishri 5775 (8 oct. 2014) : éclipse totale de lune, Fête des Tabernacles.

29 Adar 5775 (20 mars 2015) : éclipse totale de soleil, juste avant le début de l’année religieuse.

15 Nisan 5775 (4 avril 2015) : éclipse totale de lune, Fête de la Pâque.

29 Elul 5775 (13 sept. 2015) : éclipse partielle de soleil, juste avant le début de l’année civile (NB actuel: Juste avant la Fête des Trompettes).

15 Tishri 5776 (28 sept. 2015) : éclipse totale de lune, Fête des Tabernacles.

 

2015 : Une année vraiment spéciale.

Il faut noter aussi que l’année 2015 est la dernière année sabbatique d’un cycle de 49 ans. Cette année sabbatique précède immédiatement l’année jubilaire, qui est proclamée tous les 50 ans. Cette année jubilaire doit justement être proclamée le jour du Yom Kippur 2015.(Note actuelle: Soit le 23 septembre 2015, c’est à dire exactement 49 années bibliques de 360 jours après la reprise de Jérusalem par les Juifs, le 7 juin 1967).

Cette année 2015 est donc particulièrement marquée par tous ces signes célestes. Se pourrait-il que ce soit l’année du retour du Seigneur sur la terre, pour y commencer Son règne de 1000 ans ? Il s’agit là d’une possibilité sérieuse. Si c’était le cas, l’enlèvement de l’Eglise pourrait donc se produire sept ans auparavant, c’est-à-dire au cours de la Fête des Trompettes 2008… »

Notez bien qu’il n’était indiqué ici qu’une possibilité, et non une prophétie! Manifestement, cette possibilité ne s’est pas réalisée. Mais je continue à garder deux convictions:

Ma première conviction, c’est que les Fêtes Juives de l’automne vont continuer, comme celles du printemps, à correspondre à des événements importants de la vie de Christ et de l’Église.

En particulier, l’enlèvement de l’Église doit donc correspondre à une prochaine Fête des Trompettes; le Yom Kippur doit correspondre à la repentance et à la conversion de tout Israël, lors du retour de Jésus sur la terre, sept ans après l’enlèvement de l’Église, à la fin de la Grande Tribulation; et la Fête des Tabernacles doit correspondre au début du règne millénaire de Christ, juste après ce même Yom Kippur.

Ma seconde conviction, c’est que la tétrade des années 2014-2015, comme les tétrades précédentes, doit correspondre à un événement capital qui concerne à la fois Israël et l’Église.

Trois événements doivent encore se réaliser, en correspondance avec les Fêtes de l’Eternel: l’enlèvement de l’Eglise (Fête des Trompettes), la repentance d’Israël (Yom Kippur, sept ans plus tard), et début du Millenium (Fête des Tabernacles, 5 jours après le Yom Kippur).

Comme la repentance d’Israël et le début du Millenium ne peuvent se passer en 2014-2015, car nous sommes en 2013, et nous ne sommes pas en pleine Tribulation, il ne reste donc, comme événement pouvant se produire en 2014-2015, que l’enlèvement de l’Église, qui marque le début de la Tribulation de sept ans.

Cette tétrade 2014-2015 pourrait donc coïncider avec l’enlèvement de l’Église, qui se produirait alors soit pendant la Fête des Trompettes 2014 ou, plus probablement, pendant la Fête des Trompettes 2015, à la fin de la tétrade, c’est-à-dire vers la mi-septembre 2015, compte tenu du caractère exceptionnel de cette année.

En outre, ces deux prochaines années devraient voir se produire des événements importants, concernant notamment l’accélération de l’apostasie, le Vatican, le Moyen-Orient, la succession de le Reine d’Angleterre, et l’apparition de l’Antichrist.

Là encore, comprenez-moi bien, car certains sont lents à comprendre ou prompts à médire, il ne s’agit pas de faire de la prophétie-fiction ni de tirer des plans sur la comète! Mais je veux attirer votre attention sur des faits importants, passés ou futurs, qui doivent nous interpeller et nous faire réfléchir.

Ce qui est clair, avec le recul, c’est que l’année 2008 a marqué le début de la grande crise économique mondiale dont nous subissons toujours les effets, ainsi qu’une accélération des guerres et révolutions (Côte d’Ivoire, Tunisie, Libye, Egypte, Syrie, Mali) ainsi que des catastrophes naturelles et industrielles (Chine 2008 et 2013, Haïti 2010, tsunami Japon 2011, Fukushima…).

Quoi qu’il en soit, cela ne changera rien à l’appel que j’ai reçu de prêcher la croix et la marche par l’esprit, car c’est uniquement de cette manière que les saints pourront se perfectionner et être prêts pour le grand départ, quelle que soit sa date!

De deux choses l’une: ou bien vous êtes déjà prêt à partir lors de l’enlèvement, et tout ce qui est écrit dans cet article est de nature à vous réjouir et à vous inciter à vous sanctifier encore plus, ou bien vous n’êtes pas encore prêt à partir, notamment parce que vous vivez dans le compromis ou le péché, et il est grand temps de vous réveiller de votre sommeil spirituel!

Le coeur de la vie chrétienne, c’est la sanctification, sans laquelle nul ne verra le Seigneur. Dieu est Saint, et Il a fait de nous, en Christ, des saints à Sa ressemblance. Nous devons donc marcher dans la sainteté.

« Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification«  (1 Thessaloniciens 4: 7).

« Pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l’Esprit et par la foi en la vérité«  (2 Thessaloniciens 2: 13).

« Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur«  (Hébreux 12: 14).

« Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l’Asie et la Bithynie, et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l’Esprit, afin qu’ils deviennent obéissants, et qu’ils participent à l’aspersion du sang de Jésus-Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées!«  (1 Pierre 1: 1-2).

Par Son sacrifice à la croix, le Seigneur Jésus a versé tout Son sang précieux, afin de nous purifier de tous nos péchés. Il nous a aussi entraînés dans Sa mort et Sa résurrection, afin que nous puissions marcher en nouveauté de vie, par l’esprit, dans une complète victoire sur la chair et le péché.

Quand je pense que certains osent affirmer que le sang de Jésus n’est pas si important, et que Dieu aurait très bien pu nous pardonner sans que Jésus ait eu besoin de verser Son sang!

Une telle affirmation est un grave affront contre Dieu, car il fallait que Christ verse Son sang pour nous racheter! Il fallait que la Justice de Dieu soit satisfaite, et elle ne pouvait être pleinement satisfaite que par l’effusion du sang de l’Agneau de Dieu!

 

« Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate, et de l’hysope; et il fit l’aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple, en disant: Ceci est le sang de l’alliance que Dieu a ordonnée pour vous. Il fit pareillement l’aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte. Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon. Il était donc nécessaire, puisque les images des choses qui sont dans les cieux devaient être purifiées de cette manière, que les choses célestes elles-mêmes le fussent par des sacrifices plus excellents que ceux-là.

Car Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. Et ce n’est pas pour s’offrir lui-même plusieurs fois qu’il y est entré, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger; autrement, il aurait fallu qu’il eût souffert plusieurs fois depuis la création du monde, tandis que maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice.

Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, de même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut« (Hébreux 9: 19-28).

C’est aussi le sang de Jésus qui nous purifie en permanence de nos péchés, quand nous les reconnaissons devant Dieu (1 Jean 1: 7).

Sur la terre, c’est encore le sang qui rend témoignage, avec l’eau et l’Esprit (1 Jean 5: 8). Le sang de Jésus, l’eau de la Parole, et l’Esprit de Dieu sont tous trois d’accord pour rendre témoignage que le sacrifice de Christ est nécessaire et suffisant, et que ce sont là les seuls moyens de sanctification et de purification que le Seigneur nous a laissés!

Bien-aimés, les temps sont très courts, et je me sens contraint de lancer encore un puissant cri d’avertissement! Recherchons une communion toujours plus étroite avec le Seigneur et avec Sa Parole! Recherchons une communion toujours plus profonde avec tous ceux qui aiment la Vérité et qui veulent marcher dans la Vérité sans compromis!

L’esprit de séduction se fait de plus en plus pressant et subtil!

Parce qu’ils n’étudient pas eux-mêmes la Parole de Dieu, d’innombrables Chrétiens se laissent prendre par toutes sortes de doctrines qui n’ont qu’une apparence de vérité, mais qui sont directement conçues par l’enfer!

On se contente par exemple de parler de l’amour du Père, mais sans jamais évoquer Sa Justice et Ses Jugements!

Examinons toutes choses avec un soin extrême, n’acceptons jamais aucun enseignement sans l’avoir sérieusement contrôlé, dans l’étude de la Parole et la prière!

Dieu nous a donné Son Esprit, qui demeure en permanence en nous, pour nous conduire dans toute la Vérité de Sa Parole! Ne dépendons plus des hommes ni de leurs moyens subtils de séduction et de tromperie! Ne nous laissons plus influencer ou dominer par des loups ravisseurs déguisés en brebis, ni par des hommes pervers qui tordent la Parole de Dieu pour nous attirer après eux! (Actes 20: 29-30).

Si tu es un disciple du Seigneur, Dieu t’a rendu capable de discerner le vrai du faux et le bien du mal. Il t’a rendu capable de reconnaître où sont les véritables brebis du Seigneur, afin de t’associer à elles, et de reconnaître aussi où sont les véritables ministères, afin de bénéficier de la Vie de Christ qu’ils transmettent, en Esprit et en Vérité.

« Viens, Seigneur Jésus! Nous nous préparons à Ta venue! Nous serons prêts pour Ta venue, car nous nous serons laissés préparer par Ton Esprit! »

« Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera » (1 Thessaloniciens 5: 23-24).

Source : Blog de Henri Viaud-Murat

Conclusion

Ignerski n’a eu aucune révélation. D’ailleurs, il est intéressant de considérer toute sa tergiversation quant à l’exactitude de la date et de l’heure, qu’il ne donne qu’au compte-goutte. Après avoir déclaré qu’il s’agissait d’une date approximative (entre le 13 et le 15 septembre 2015), il fixa la date officielle au 14 septembre 2015. L’heure est encore à confirmer au moment de rédiger ces lignes, car le Seigneur hésite encore.

Je vous laisse à votre bon jugement.

Patrick Galarneau

Publicités

2 réflexions sur “Les prétendues révélations de Claude Ignerski: inspirés des travaux de Viaud-Murat?

  1. voici le mail qu’envoie claude ignerski :

    Le 13 septembre 2015 04:33, Claude IGNERSKI a écrit :

    Biens aimés de Dieu,

    Une bonne nouvelle, je viens d’avoir plusieurs confirmations du jour et de l’heure de l’enlèvement, car comme chacun le sait, le Seigneur veut révéler toutes choses à ses enfants les élus dans Son grand Amour.

    Mais auparavant, j’aimerai insister sur un point très important.

    Quel est le dernier témoignage selon vous, qui pourrait être la grande et dernière preuve et démonstration de la présence de l’Eglise sur terre, si ce n’est que son départ et sa disparition se fasse aux yeux de tous ceux qui vont rester. Je crois vraiment que le Seigneur souhaite venir nous chercher en présence de témoin pour notre disparition, alors de grâce ne rester pas cloitrer chez vous, mais sortez dans la rue en train de distribuer des flyers ou tous ceux que vous avezà coeur… Laissez vous conduire par le Saint Esprit et espérez en chaque instant dans sa venue. Il vient, notre Epoux.

    Voici, le Seigneur viendra entre 8 et 9 h du matin le Lundi 14 septebre 2015, une date mémorable pour ce monde, mais aussi dans l’éternité, (cependant au cas où, attendez le avec ferveur jusquà la fin de Roch Hachana).

    A notre Dieu le Père très miséricordieux et à Son Fils merveilleux Jésus Christ et au Saint Esprit notre grand consolateur et aide précieuse, soit toute la Gloire pour toujours .

    Je vous aime, soyez tous bénis.

    Claude

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s