Couple: ce que vous devez savoir avant.

Préambule

Dans cet article, je ne parlerai pas de mariage ni de divorce, mais bien ce qui précède l’union. Ne vous attendez pas à un bombardement de versets bibliques pour justifier les propos de mon article, car je n’aime pas prétexter mes propos par des versets sortis de leur contexte, simplement pour mieux faire passer mon message.

Introduction

Si pour plusieurs le célibat est difficile, imaginez un instant un mariage raté. C’est malheureusement ce qui se produit dans beaucoup de couples chrétiens. Il y a des unions réussies et je m’en réjouis grandement. Toutefois, il y en a autant, sinon plus, qui battent de l’aile. Mais comment s’assurer d’une garantie d’une union viable et réussie?

Une union pour altruistes

En tout premier lieu, il importe de savoir que nous ne nous unissons pas pour satisfaire nos besoins à nous, mais bien pour satisfaire ceux de l’être aimé. Si c’est la même pensée qui habite votre douce moitié, alors c’est assurément dans la bonne voie, mais ce n’est pas tout. C’est un vœu pieux que d’affirmer que l’on désire le bonheur de l’autre, mais admettons-le: la plupart d’entre nous recherche à combler le besoin de se sentir aimé. C’est normal, justifiable, mais pas suffisant. La vie de couple est un sacrifice de soi, un don de soi. Lorsque nous nous unissons, c’est pour le bonheur de l’autre, des enfants à venir, donc, de notre famille.

Avez-vous ce qu’il faut pour donner à l’autre?

L’un des combats les plus difficiles, c’est contre son propre égo. Il n’y a pas si longtemps, l’épouse était confinée à la maison et à prendre soin de son mari et des enfants. Il y avait ces avantages intéressants où la femme prenait soin de la maison, s’occupait de ses enfants et lorsque le mari arrivait à la maison après une grosse journée de travail, il n’avait pas en plus à se préoccuper du repas, de son lavage, de la vaisselle et de toutes autres tâches ménagères, en plus d’aider aux devoirs des enfants. Cependant, la femme était soumise aux risques inhérents de cette période de l’histoire, alors que l’homme avait le beau rôle et le plein contrôle de sa famille, la femme étant dépendante financièrement de son mari. Les temps ont bien changé et je dois dire que ce n’est ni en mieux ni en pire.

Aujourd’hui, nous apprenons le partage des tâches et des responsabilités. La femme travaille, à toute fin pratique, autant que les hommes, et ces derniers ont appris à passer plus de temps avec leurs enfants et les voir grandir. Il y a l’envers de la médaille cependant: les deux conjoints sont souvent trop fatigués pour prendre du temps ensemble, car une fois les enfants en présence dans leur vie, difficile de se retrouver et d’avoir un peu de temps entre amoureux, un temps si important pour le maintient de l’équilibre familiale. On se met à courir dans tous les sens pour gagner du temps, envoyer nos enfants dans toutes sortes d’activités organisées et sous la tutelle de professionnels en tous genre, que ce soit de sports, d’arts, ou autre cours pour nos jeunes. Nous les accompagnons la fin de semaine et parfois même, en pleine semaine pour leurs activités, mais on ne passe pas réellement de temps de qualité en famille.

Imaginons un instant toute cette énergie dépensée, ce stress quotidien, les cris, les plaintes et les nombreuses requêtes incessantes des enfants, combinés à la pression de performer au travail, de nos propres plaintes au manque de temps pour soi et si, en plus, nous sommes moindrement centrés sur nous-mêmes. Voilà un beau cocktail prêt à exploser au moindre conflit familial. Car ne l’oublions pas: nous avons notre propre égo, en plus de l’égo de notre douce moitié, plus aussi douce qu’auparavant, si on tient compte de tous ces éléments en présence. Avez-vous encore le désir d’être en couple?

Je vous propose une série de réflexions. D’abord, je m’adresse particulièrement aux hommes, car c’est mon public cible et que je crois que c’est ma responsabilité d’homme que de conseiller les hommes d’abord et avant tout.

L’argent

L’argent est très souvent l’une des causes de divorces parmi les couples, même chez les chrétiens. Je vous le dis tout de suite, il en coûte cher de vouloir être avec une femme. Oui, les femmes coûte cher! N’ayez crainte, il ne s’agit pas d’un discours machiste ni de frustré, au contraire. Il s’agit plutôt d’être en mesure de répondre aux vrais besoins de votre future femme. Les femmes aiment les belles choses. Si vous l’amenez au restaurant, mieux vaut ne pas l’amener au McDo pour votre tête-à-tête en amoureux. Le McDo, c’est lorsque vous êtes à l’extérieur de la maison et que vous n’aviez pas prévu de revenir si tard. Ou encore, quand vous voulez simplement faire plaisir à vos enfants, mais comme vous êtes loin d’être rendu à cette étape, n’en parlons pas. Vous allez amener votre prétendante dans un restaurant qui a, à tout le moins, un menu, sans pour autant être chic et hors de prix. Elle aimerait bien davantage le restaurant chic, mais elle se contentera très volontiers d’être en tête-à-tête avec vous dans un restaurant respectable.

Les femmes aiment le beau et le chic. Vous allez à l’épicerie, et elle sait exactement ce qu’elle veut, et c’est souvent la marque la plus dispendieuse. Vous allez vous évertuer à lui présenter la marque maison, qui est à moindre coûts, mais elle va vous clouer le bec en vous décrivant à merveille les vertus du produit le plus dispendieux. La femme aime les bijoux et encore là, ce n’est jamais le bas-de-gamme que fixe son regard. Vous serez découragés lorsque vous constaterez le prix de celui qu’elle désir avec ferveur. Ne lui faites surtout pas la surprise de lui acheter la bague en plastique ou en papier mâché qui ressemble à celui qu’elle a vu, elle croira que vous ne la considérez pas :-). Mieux vaut vous abstenir de lui offrir quoi que ce soit, dans le moins pire des cas ;-).

La sécurité

La femme n’a pas beaucoup d’attirance pour les paumés et croyez-moi, ce n’est pas pour vous décevoir ni pour vous décourager, et encore moins pour discréditer les femmes. Sans pour autant rechercher la richesse, elle désirera au moins que vous ayez un travail stable qui suffirait à combler les besoins de la famille à venir, car n’oubliez jamais ceci: la femme ne pense jamais au moment présent. Elle a une longueur d’avance sur vous. Elle pense à long terme et anticipe déjà l’avenir, pendant que vous, vous admirez sa beauté et que vous la voyez déjà en train de décorer votre matelas de sa présence. Les femmes pensent bien au-delà du lit conjugal. Déjà, si elle a eu l’occasion de visiter votre appartement, elle sait déjà quels meubles qu’elle va vous convaincre de vous débarrasser un jour, si toutefois elle désire poursuivre l’aventure avec vous. Elle ne vous le dira pas tout de suite, car pour elle, la relation n’est pas encore au point de la cimentation. Elle sait déjà en entrant chez vous si vous êtes un mari potentiel, juste par votre organisation et ce qu’elle ressent en étant dans votre élément.

La femme désire un homme qui est stable dans son travail, et non pas un homme qui change constamment de travail ou encore, qui laisse tomber ce qu’il entreprend pour aller dans un autre domaine. Elle préfère un homme qui sait ce qu’il veut et qui prend les moyens pour l’obtenir. Elle ne veut pas s’engager dans une relation où elle aura l’impression de colmater vos brèches, vos carences ou votre paresse. Les femmes ne sont pas aussi exigeantes que le laisse croire un bon nombre d’hommes. C’est faux! La femme, de façon général, exige ce qu’il y a de plus normal et sensé. Elle ne vous exigera pas au-delà de ce que vous êtes en mesure de faire ni au-delà de vos moyens, surtout si elle considère votre fiabilité.

Je poursuivrai cette petite série avec d’autres points.

À bientôt.

Patrick Galarneau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s