Portrait des loups ravisseurs qui s’autoproclament prophètes.

Notes : il s’agit de mon analyse personnelle et non d’une science absolue.

J’ai ici un exemple de cette eschatologie concordiste (que je présenterai dans un prochain article), qui consiste à concilier les différentes prophéties aux éléments de l’actualité mondiale. Mais il y a pire : on constate une autre supercherie encore plus vicieuse dans cette position eschatologique prétribulationniste concordiste, une sous-catégorie qui fut la pierre d’achoppement de la mise en lumière de tous ces faux prophètes qui se sont essayés à prédire des dates, supposément inspirés de Dieu à ses quelques élus, l’élite mondiale et même, de toute l’histoire humaine, et j’ai nommé L’ESCHATOLOGIE NUMÉROLOGIQUE. Les adventistes du 7ième jour nous ont fait le coup, au 19ième siècle. Les Témoins de Jehova se sont ridiculisés eux aussi par une série de prédictions à dates fixes, toutes erronées.

Notes : La position eschatologique prétribulationniste n’est pas nécessairement à rejeter pour autant. Il s’agit d’une    position d’ailleurs qui fait consensus dans nos milieux évangéliques, à tort ou à raison. Le présent article n’a pas pour but de défendre ni de dénoncer cette position.

Il semble que l’orgueil de ces faux prophètes les aveugle sur les leçons de l’histoire, qui nous ont démontré l’impossibilité de s’engager sur ce labyrinthe des possibilités d’en arriver à une précision sans faille de leurs prédictions, qui leur octroieraient inévitablement le sceau des gardiens de la vérité. Cette notoriété leur semble acquise dès le départ, car le simple fait de créer des vagues et des remous dans cette obscure théologie eschatologique, leur confère, dans le pire des cas, le titre peu reluisant de ceux qui se sont trompés. C’est le prix de consolation qu’ils sont disposés de se contenter, si leur notoriété se voit avérée, même si cela se termine par un échec. À tout le moins, leurs noms s’inscrivent dans l’histoire et deviennent des références en matière de théologie.

L’arrogance des faux prophètes

Deut.18.20  (BFC) Mais si un prophète a l’audace de prononcer en mon nom un message que je ne lui ai pas communiqué, ou s’il parle au nom d’autres divinités, il devra être mis à mort.

C’est gonflé par leur arrogance qu’ils s’autoproclament ainsi comme les sentinelles de la foi, dont seuls, quelques élus choisis, ont l’immense privilège de connaître. C’est de cette manière qu’ils grimpent inéluctablement vers les sommets de la hiérarchie de la reconnaissance de leurs compétences et de leur savoir. Ils n’ont donc pas à traverser les étapes des conventions établies par nos instances ecclésiastiques. Ce ressentiment face aux conventions et à l’establishment religieux trouve sa solution dans l’hyperventilation que leur procure une soudaine montée dans les hauteurs de la sphère religieuse dans laquelle ils se sont illusionnés, voir même, convaincus de leurs propres fourberies. Ce moyen employé est palliatif à une faible estime de soi et d’une image personnelle probablement ternie par des tiers qui les ont peut-être ostracisés par le passé. C’est exactement par ce moyen palliatif qu’ils semblent, en apparence, avoir retrouvé la paix intérieure d’une rancœur en plein centre de leur incommensurable égo. Ainsi, ils viennent de solutionner instantanément un problème angoissant dans leurs vies personnelles et qui les rongeait de l’intérieur.

C’est pour cela que le N-T nous met en garde contre les loups ravisseurs, car ils ont retrouvé suffisamment de paix en leur âme, qu’ils peuvent passer plus facilement pour des brebis. En fait, si vous prenez la parabole de l’ivraie et du blé, l’exemple est frappant : il faut avoir un œil des plus attentifs pour distinguer le blé et l’ivraie, car les deux éléments se ressemblent et paraissent identiques, pour ceux qui n’ont pas ce discernement aussi aiguisé et aguerri. Ils peuvent donc s’exprimer avec une certaine douceur et amabilité. Ils peuvent vous exhorter et vous amener un certain réconfort, en autant que ce soit par leur entremise que vous trouviez les réponses. Autrement, vous serez sujets à une fin de non-recevoir de leur part. C’est pour cela qu’ils sont si difficiles à distinguer et qu’encore une fois, le N-T nous exhorte de mettre à l’épreuve les esprits et à ne pas leur imposer les mains hâtivement :

1Jn 4:1  Mes bien–aimés, ne croyez point à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, {pour savoir} s’ils sont de Dieu ; car plusieurs faux prophètes sont venus au monde.

En conclusion

Le loup est à toute fin pratique celui qui accumule les échecs de sa vie dont il rend responsable les autres. En fait, il s’agit d’une demi-vérité. S’il est vrai qu’ils ont subi des injustices de la part de ceux dont ils convoitaient leur notoriété, il est aussi vrai d’affirmer qu’ils n’étaient pas à leur juste place. Mais le loup se révèle à lui-même et aux autres plus tard dans son histoire de vie. Il n’a jamais fait partie des nôtres et ne le sera jamais. Sa condamnation est déjà écrite avant même la fondation du monde. Il se repliera sur lui-même et fomentera ses plans pour revenir en force, mais cette fois, dans le rôle de celui qui n’a rien à perdre. Il est celui dont Jésus dit : ‘‘Celui qui a peu perdra tout ce qu’il croit avoir’’. Le loup ravisseur n’a jamais eu quoi que ce soit. Il n’a donc rien à perdre à faire tomber le plus de gens possible à sa suite.

Cependant, lorsque leur fourberie est mise à nue devant tous, ils sont révélés comme étant soudainement agressifs et on constate aussi leur victimisation crasse, essayant au passage de balayer à nouveau ce sentiment d’infériorité et les blessures du passé.

Dans le prochain article, je vous parlerez d’un de ces faux prophètes modernes et actuels, et qui semble correspondre à tout ce qui est décrit ci-haut.

À bientôt.

Patrick Galarneau

Publicités

2 réflexions sur “Portrait des loups ravisseurs qui s’autoproclament prophètes.

  1. Un point qui crève les yeux chez beaucoup de « leaders religieux », et a fortiori chez les leaders autoproclamés, c’est tout d’abord leur méconnaissance de la Bible, mais surtout leur méconnaissance des erreurs de traduction de nos bibles. D’où les déviances de ces « leaders », qui provoquent des errances parmi le troupeau.

    Quelques exemples :
    http://bibletude.blogspot.com/2015/08/supplier-dieu.html
    http://bibletude.blogspot.com/2010/02/faire-des-efforts-pour-parvenir-la.html
    http://bibletude.blogspot.com/2010/02/souffrir-pour-etre-sauve.html
    http://bibletude.blogspot.com/2013/08/appeles-etre-saints.html
    http://bibletude.blogspot.com/2010/03/travailler-notre-salut.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s