Affaire Ignerski: la non-responsabilité des Éditions L’Oasis

Avant-propos

Avant de publier cet article, j’ai d’abord contacter monsieur René De Groot, éditeur des Éditions l’Oasis. Nous avons échangé plusieurs courriels à cet effet, afin de bien comprendre les motifs du retrait des trois tomes de monsieur Ignerski en ce qui concerne l’enlèvement de l’Église. D’ailleurs, nous ne retrouvons plus aucune mention de Claude Ignerski comme auteur publié sous les Éditions Oasis, et par cet article, nous allons comprendre les raisons.

Notes: vidéo de l’affaire Ignerski et des Éditions l’Oasis

Hommage aux Éditions l’Oasis

Monsieur Ignerski a publié trois ouvrages, les tomes un, deux et trois de l’enlèvement de l’Église via les Éditions l’Oasis. Dès le 15 septembre, c’est-à-dire, dès le lendemain de la date prévue par monsieur Ignerski concernant l’enlèvement de l’Église, monsieur René de Groot a aussitôt retiré tous les trois tomes rédigés par monsieur Ignerski. Monsieur De Groot n’a pas attendu ni tergiversé à cet effet, et encore moins dans l’attente d’une nouvelle date proposée, qui, d’ailleurs, fur renouvelée pour le lendemain, 15 septembre, entre 17h00 et 18h00, heure de Paris de la part de monsieur Ignerski. Si vous visitez le site des Éditions l’Oasis, vous remarquerez l’absence du nom de Claude Ignerski.

Je tiens donc à féliciter et remercier monsieur René De Groot, non seulement d’avoir retiré toute mention de l’auteur et ses trois tomes, mais d’avoir réagit aussi rapidement

Pourquoi avoir publié Claude Ignerski

D’abord, il faut comprendre le contexte. Certains croient, à tort, que l’éditeur approuve les propos de ses auteurs et alors, il publie ses derniers avec un droit de regard exclusif sur tout ce qui est dit. Mais cela est faux. Toutes les maisons d’Éditions publient ce qui est d’actualité et qui est susceptible d’intéresser une large part de lecteurs. Et dans le cas qui nous préoccupe, le sujet de la fin des temps est encore plus d’actualité que jamais et trouve un important lectorat. Ce qui importe, ce n’est pas de savoir si l’éditeur est d’accord ou non avec les propos de l’auteur, mais de savoir si cela rejoint les préoccupations de la majorité. Les Éditions l’Oasis ont donc fait leur travail en acceptant de publier Claude Ignerski.

Il est important aussi de comprendre que dans le cas de Claude Ignerski, tout comme une centaine d’autres auteurs sous l’enseigne des Éditions l’Oasis, ce dernier fut publié sous le volet d’auto-publication. Autrement dit, la responsabilité du respect des règles, de la morale et de l’éthique chrétienne, reviennent exclusivement à l’auteur. Nous retrouvons d’ailleurs la décharge des Éditions l’Oasis dans les premières pages des trois tomes de monsieur Ignerski, tout comme on la retrouve sur le site des Éditions l’Oasis dans l’onglet VOLET D’AUTO-PUBLICATION. Voici la décharge dont il est question:

« Ce livre a été publié sous la division auto publication ‘Publiez votre livre !’ des Editions l’Oasis. Les Editions l’Oasis déclinent toute responsabilité concernant d’éventuelles erreurs, aussi bien typographiques que grammaticales, et ne sont pas forcément en accord avec certains détails du contenu des livres publiés sous cette forme. »

Les auteurs signent une entente à l’effet du respect des règles à observer pour tout auteur désireux d’être publiés, que ce soit dans le volet de la publication traditionnelle et conventionnelle, que le volet de l’auto-publication. Voici de quoi il en ressort:

« (L’auteur) Donne la garantie que l’œuvre est précise, ne viole la vie privée de personne, ne contient pas d’obscénité, de blasphème, de diffamation, de racisme, n’approuve pas des coutumes ou actions allant à l’encontre de la parole de Dieu, n’approuve pas des personnes qui, par leur vie, ont montré ne pas être en accord avec la parole de Dieu, et que l’œuvre en général ne va pas à l’encontre de la doctrine chrétienne fidèle à la parole de Dieu (éventuellement à définir par Les Editions l’Oasis), et à l’encontre de la Loi du pays d’aucune façon. »

Jusque là, Claude Ignerski est irréprochable en respectant toutes ces règles. Il n’y a donc aucune raison valable à cette étape de refuser les ouvrages de Claude Ignerski.

Vocation des Éditions l’Oasis

Le motif principale des Éditions l’Oasis est de propager des enseignements qui ont pour seul but l’édification de l’Église, afin de parfaire l’éducation chrétienne de celle-ci, dans un cadre où les auteurs respectent les doctrines essentielles et les valeurs bibliques. Jusque là, monsieur Ignerski ne semble pas aller à l’encontre de ces règles, nonobstant le fait que les motifs sont parfois difficiles à discerner chez certains, dont monsieur Ignerski lui-même. Ce dernier se montre beaucoup plus incisif dans ses publications audio-visuels que dans ses ouvrages, alors qu’il évoque à de nombreuses reprises une date pour l’enlèvement de l’Église, ce qui n’est pas aussi limpide dans ses ouvrages.

Les Éditions l’Oasis permettent à des auteurs inconnus de se faire connaître par ce volet d’auto-publication et ainsi, favoriser une diversité d’auteurs, de sujets et de points de vues théologiques, parfois diamétralement opposés. Ainsi donc, les Éditions l’Oasis ne s’interposent pas comme les potentats du savoir en refusant des interprétations eschatologiques, en autant que cela soit bien expliqué et en accord avec les doctrines essentielles. Toutefois, le volet d’auto-publication est assumé entièrement par les auteurs qui y ont recours. Comme mentionné plus haut, la responsabilité est entièrement assumée par les auteurs, dont Claude Ignerski.

Explications de monsieur René De Groot, éditeur des Éditions l’Oasis

Comme me l’a fait remarquer monsieur René De Groot, l’explication plausible d’une date évoquée par monsieur Ignerski se retrouve seulement dans le troisième tome. Les deux premiers tomes étant publiés au préalable, le troisième tome de monsieur Ignerski a passé plus facilement sous le radar (1), car jusque là, il n’y avait pas de reproche à adresser à monsieur Ignerski concernant la charte des Éditions l’Oasis. Ce n’est toutefois qu’après publication et des échos de ce qui se passait sur les réseaux sociaux que l’on compris les erreurs de monsieur Ignerski. On ne peut donc pas imputer la responsabilité aux Éditions l’Oasis, mais à monsieur Ignerski lui-même d’avoir fait autant de remous et diviser les chrétiens en deux camps. Nous sommes davantage en mesure de discerner le personnage et ses motifs depuis la publications de ses nombreuses et récentes vidéos sur les réseaux sociaux, que dans ses ouvrages rédigés. Monsieur De Groot n’a donc eu aucune difficulté à prendre une décision rapide, pour le bien de tous, en retirant aussitôt les ouvrages en entier de monsieur Ignerski, alors qu’il n’était pas obligé de le faire. Mais par souci de moralité chrétienne, monsieur De Groot les a donc retiré aussitôt.

L’ouverture de monsieur De Groot

Monsieur De Groot m’a partagé une lettre qui, je crois, l’a fait parvenir à monsieur Ignerski, afin de lui offrir une oreille attentive, si monsieur Ignerski le désire. Autrement dit, monsieur De Groot a contacté monsieur Ignerski pour l’avertir du retrait de ses ouvrages, lui signalant ses erreurs concernant l’évocation d’une date précise sur l’enlèvement, et en cherchant à tisser un lien relationnel pour venir en aide à monsieur Ignerski. Bien honnêtement, je ne connais pas d’éditeurs qui ferait cela, d’autant plus que ce n’est pas du tout le mandat de monsieur De Groot. Cependant, avant d’être éditeur, c’est avant tout un homme de foi, une foi en Jésus-Christ, et qui tente de relever un frère qui est tombé. Monsieur Ignerski n’a toujours pas répondu à la bouée de sauvetage que lui a tendu monsieur De Groot, mais à cette étape-ci, la décision ne revient qu’au principal intéressé.

(1) Monsieur De Groot tient à préciser qu’il était au courant de la date dans le 3ième tome, puisque plusieurs auteurs ont aussi évoqué les tétrades. Il fut tout de même publié, car selon l’éditeur, il y avait de bonnes choses.

Que Dieu nous accorde la sagesse et le discernement à tous.

À bientôt.

Patrick Galarneau

Publicités

3 réflexions sur “Affaire Ignerski: la non-responsabilité des Éditions L’Oasis

  1. Voici ce que déclare Claude ignerski à ceux qui le suivent, le 25 septembre à 21 h 51, toujours pas d’enlèvement :

    Bonsoir à tous,

    Oui, je l’ai aussi lu et remarqué, et c’est très significatif. « Paix et sécurité »

    http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/10474221

    D’autre part, je viens encore d’avoir 3 autres témoins oculaires par téléphone qui ont assisté à des étoiles montantes (résurrections des morts ?) jusqu’aux nuages, à Nantes le 19 septembre entre 18 et20 h.

    Que vous dire mes biens chers frères et sœurs, sinon que la tristesse de notre cœur est bien perceptible sur chaque d’entre nous et proportionnellement à l’attente qui a été la nôtre de ce désir de délivrance et d’empressement de voir celui qui est l’objet de notre désir…

    Si les prédictions ne se sont pas réalisées selon notre perception humaine des choses, malgré les confirmations par songes et visions de plusieurs chrétiens, cela ne veut pas dire que nous sommes complètement dans l’erreur, loin s’en faut, mais tout simplement parce que Dieu veut atteindre des buts qui Lui sont propres, notamment avec un travail d’émondage pour récolter plus de fruits, en ne dévoilant ses intentions qu’en temps voulu.

    N’est-ce pas là ; toute la sollicitude d’un père aux bons petits soins de ses enfants ? « 8 Mais si vous êtes exempts du châtiment auquel tous ont part, vous êtes donc des enfants illégitimes, et non des fils. 9 D’ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont châtiés, et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie ? 10 Nos pères nous châtiaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon; mais Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. «

    Personnellement, je sais que le Seigneur est très proche, que je n’ai pas envie de baisser les bras à cause de la pression extérieure. J’ai vu toutes les ténèbres se déchainaient sur moi depuis quelques jours qui m’a valu parfois plusieurs heures de combats spirituels, et si le Seigneur n’était pas intervenu à chaque fois, je serai devenu fou. Certes les tribulations sont là, et certainement voulu, mais ce n’est rien comparativement à ceux qui devront rester, et que dire du « reste d’Israël » dans la grande Tribulation… Ne nous plaignons pas, nous avons tout par grâce, nous ne méritons rien, mais Dieu sait délivrer de l’épreuve l’homme pieux… « Car l’Eternel étend ses regards sur toute la terre, pour soutenir ceux dont le cœur est tout entier à lui ».

    Le principe divin est de faire passer ses enfants dans le creuset pour connaître la vraie délivrance: « 3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, 4 pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, 5 à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps !6 C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, 7 afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra, 8 lui que vous aimez sans l’avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d’une joie ineffable et glorieuse, 9 parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi. »

    Tenez bon le Seigneur ne tardera pas longtemps, tous les signes l’attestent et les prophéties s’accomplissent sous nos yeux. Montrons Lui combien on l’aime, et prions les uns pour les autres ainsi pour ceux qui vont rester.

    Très affectueusement. Claude

    J'aime

  2. « Les mots sont bien faibles dans ces circonstances. La souffrance de l’attente fébrile de Celui que nous aimons est bien perceptible, et cela est vrai pour tous…

    Mais encore une fois, votre foi doit être fixé sur Lui et exercer du discernement en lui demandant de vous faire comprendre ce qu’il attend de vous.

    C’est ce qu’il veut nous dire et nous apprendre qui est important:

    « 2 Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, 3 sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. 4 Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. »Ja.1:2-4

    N’est ce pas son amour que nous recherchons et sa grâce sur nos vies, l’espèrance suivra, car il est proche.

    Les signes et les prophéties l’attestent, mais de grâce ne mettez pas sur le dos la façon de Dieu dirige les choses, je ne suis qu’un de ses serviteurs qui s’efforce à Lui plaire et de faire de son mieux.

    La patience et la persévérance sont les fruits de notre foi.

    Que Dieu vous bénisse. »

    Non, mais, je rêve ou il est en train d’accuser Dieu ?

    J'aime

  3. Servez le Seigneur, gagnez des âmes, parlez de lui autour de vous au lieu de vous prendre la tete avec des predictions sans fin c’est se fatiguer pour rien… faites ce qu’il faut et quand le jour viendra il vous prendra…pourquoi chercher a savoir ? on sait tous que le temps est proche en attendant servons le de tout de notre coeur et repondons a son appel. c’est pas pour rien que le Seigneur a dit que ce jour arrivera comme un voleur

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s