Comment le FILS ne peut-il savoir le jour ni l’heure? Mt.24.36

Question intéressante.

En fait, l’affirmation de : NI LE FILS, ne se trouve pas dans certains manuscrits. Parmi les autres manuscrits, est-ce une déduction et non une affirmation du principal intéressé?

Je vous partage ma réflexion à ce sujet. À prendre avec prudence, car c’est une réflexion à brûle-pour-point:

Il y a plusieurs choses intéressantes:

1- le fils est l’image du Père:
En réalité, Jésus n’est pas FILS au sens littéral du terme, mais bien L’IMAGE DU PÈRE, ce qui est confirmé par le N-T où Jésus affirme que celui qui a vu le Christ a vu aussi le Père; ou encore:  »je suis dans le Père et le Père est en moi »; ou encore:  »le Père et moi sommes un »; ou encore: celui qui me rejette,  »rejette aussi le Père ». Il y a d’autres passages du N-T qui affirme que Jésus est l’image du Père. En réalité, on ne peut voir Dieu, mais Christ est l’image du Père, au sens spirituel, bien entendu, mais qui a pris la forme humaine. En Hébreux ch.1, le  »fils » a été élevé au rang supérieur aux anges. Jésus est-il devenu Dieu, comme l’affirme les Témoins de Jéhovah? Non. C’est l’accomplissement des prophéties à son sujet qui ont bel et bien confirmé sa divinité et sa supériorité ultime. D’ailleurs, le 1er ch. de l’épître aux hébreux s’exprime sur la personne du Christ par sa divinité en l’appellant  »l’Éternel ». Ce qualificatif n’a jamais été donné à qui que ce soit, sauf au Père. L’accomplissement de Christ dans son ministère terrestre, sur la croix et sa résurrection, le confirme bel et bien comme étant l’incarnation de Dieu. Il n’est donc pas un fils au sens littéral, mais simplement parce qu’il est l’image humaine du Père, engendré de manière surnaturel, et né de manière naturel, par l’accouchement humain.

2- On calculait les dates selon l’empereur ou le roi en place:
Si Jésus ne connaissait ni l’heure ni le jour, une chose est cependant certaine: entre ce qu’a dit Jésus et notre compréhension, il y a un monde de différences. D’abord, nous avons un calendrier définitif qui remonte à la naissance de Jésus (le calendrier actuel n’est cependant pas exact, mais il est symboliquement représentatif). Avant Jésus (durant l’ancienne alliance), les dates étaient calculées selon le règne du roi en fonction. L’égyptologie nous le prouve de manière éloquente d’ailleurs. Ainsi, nous exerçons aujourd’hui la même méthode, en calculant les dates à partir du règne de Jésus, depuis sa naissance, mais pas jusqu’à sa mort, puisqu’il est ressuscité. Son règne continu jusqu’à son retour. Tant et aussi longtemps que Jésus n’avait pas en totalité accompli les prophéties à son sujet, aucun temps ne pouvait être fixé. Au moment du ministère de Jésus, on calculait les dates selon le règne du roi de la Judée et celui de l’empereur romain.

Dans notre contexte à nous, on réfléchit de manière erronée sur les propos de Jésus. Il connaissait les temps fixés, mais ces temps ne peuvent être connus de manière rationnels, dans le contexte de ses auditeurs. Jésus est pourtant apparu à l’apôtre Jean, en révélation, ce qui nous a procuré l’Apocalypse. Et pourtant, Jésus a démontré à Jean qu’il connaissait les temps fixés. Alors, il semble évident que Jésus devait au préalable accomplir le sacrifice à la croix avant de pouvoir affirmer qu’il connaît les temps fixés. À noter que l’ancienne alliance a pris fin à la crucifixion, et la nouvelle a débuté à la pentecôte.

3- Jésus parlait au moment de l’ancienne alliance:
il ne connaissait ni le jour ni l’heure. Mais comment cela est-il possible, si Christ est l’incarnation de Dieu? Cette affirmation n’est pas contradictoire avec sa divinité et je pense savoir pourquoi, sans pour autant en faire une vérité absolue. D’abord, il fallait que Jésus accomplisse la loi et les prophéties annoncées à son sujet, afin que le monde sache qu’il était bien le Messie annoncé. Avant cela, Jésus n’avait pas à affirmer sa supériorité avant terme, c’est-à-dire, avant de prononcer ces paroles:  »tout est accompli ». L’affirmation de Jésus que  »ni le fils », signifie plutôt qu’il n’avait pas à dévoiler cette information, car cela le confirmerait bel et bien comme Dieu avant terme, c’est-à-dire, avant d’avoir accompli la finalité des prophéties à son sujet. Puisque seul le Père sait, les juifs auraient alors cherché à mettre à mort Jésus avant son terme. Il s’agit ici d’une caractéristique de l’abaissement volontaire de Jésus en affirmant une telle chose, car son objectif n’était pas de se faire reconnaître comme étant le Dieu incarné, mais bien de sauver le monde en réparant la faute initiale en Adam. Mais nous savons que Jésus est le Dieu par qui le monde a été créé, par lui, pour lui et en lui (Ge.1; Jn.1 et Hé.1)
Enfin bref, c’est ma réflexion. J’espère avoir permis un certain éclairage 😉

Patrick Galarneau

Publicités

Une réflexion sur “Comment le FILS ne peut-il savoir le jour ni l’heure? Mt.24.36

  1. Tu as écrit : En fait, l’affirmation de : NI LE FILS, ne se trouve pas dans certains manuscrits.

    Ce n’est pas la première fois qu’un ‘versets’ (ou groupes de mots) repris pour ‘une base doctrinale’ ne se trouve pas dans l’ensemble des manuscrits.

    Généralement, l’ensemble de tout ce qui est écrit à ce sujet éclaire le dit passage … soit il n’existe un autre passage le confirmant ou plusieurs autres passages soit … ???

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s