L’aplat-ventrisme de nos élus

Cet article se veut une ironie, mais à peine, puisque nous sommes toujours étonnés de jour en jour, chaque fois que l’on nous fait passer à travers la gorge notre xénophobie et notre racisme crasse, nous citoyens sans voix du Québec et de la France.

 

Au Québec, nous avons eu la commission Bouchard-Taylor, en 2007 et 2008. Un philosophe et un sociologue qui, pendant des mois, ont entendu les différents mémoires rédigés par des groupes ou des individus de différents horizons partout au Québec.

 

Cette commission (de consultation, et non une commission d’enquête avec pouvoir de contrainte) aura pour mandat4 :

  • de brosser le portrait des pratiques d’accommodement qui ont cours au Québec ;
  • d’analyser les enjeux qui y sont associés en tenant compte des expériences d’autres sociétés ;
  • de mener une vaste consultation sur ce sujet ;
  • de formuler des recommandations au gouvernement pour que ces pratiques d’accommodement soient conformes aux valeurs de la société québécoise en tant que société pluraliste, démocratique et égalitaire.

D’emblée, le premier ministre énonçait trois valeurs ne pouvant pas faire l’objet d’accommodements :

  • l’égalité entre les hommes et les femmes ;
  • la primauté du français ;
  • la séparation entre l’État et la religion.

 

Toutes sortes d’accommodements déraisonnables furent accordés à des groupes minoritaires éthnico-religieux. Par exemple:

  • le port d’un couteau d’un jeune sikh à l’école secondaire. Une chance, la religion sikh ne dicte pas le port d’une arme à feu!
  • Les juifs d’Outremont réclamant des vitre givrées pour un centre de conditionnement physique pour femmes, afin que les hassidiques, en pleine classe de cours de leur religion dans une école juive juste en face de ce centre de conditionnement, ne puisse voir de femmes.
  • des musulmans qui refusent d’être servis par des femmes fonctionnaires
  • des juifs qui refusent d’utiliser l’électricité le vendredi soir lorsqu’un infirmier ou infirmière (dépendamment si le client juif est un homme ou une femme), doit venir à la résidence juive pour y offrir des services à domicile.

 

Ce sont quelques exemples qui illustrent un certain malaise de la part des canadiens-français de souche envers ces communautés qui refusent l’intégration. Mais bien entendu, sous le gouvernement libéral, ce sont les canadiens-français de souche qui sont intolérants.

 

Le discours des politiciens est encore plus prononcé aujourd’hui. On parle maintenant de ceux qui se réclament d’un nationalisme québécois comme des racistes et des xénophobes crasses et ignorants. Cette condescendance qui n’est même plus voilée de la part de cette fausse élite bien-pensante, ne fait qu’exacerber la colère de plusieurs envers les communautés culturelles à caractère religieux.

 

La gauche socialiste a toujours chercher le beau rôle, soit, celui de l’acceptation du n’importe quoi. Cela passe bien dans l’opinion publique.

 

Pour se faire, pourquoi ne pas délirer un peu, car ceux qui dénoncent, avertissent et exhortent à la prudence, sont toujours ceux qui ont torts, même s’ils ont raison.

 

Je propose donc que l’on propose ceci à nos élus, afin de ne pas froisser nos minorités ethnico-religieuses:

  • Retirer tout signes ostentatoires représentants Noel
  • Plus le droit d’afficher ses lumières de Noel sur son balcon
  • On ne doit pas voir le sapin de Noel d’une résidence, à partir de l’extérieur, sinon, une contravention sera émis aux fautifs.
  • Les commerçants n’auraient plus le droit de vendre des produits de décorations de Noel ni de faire la promotion de Noel.
  • Interdiction de faire des bonshommes de neige avec ses enfants sur son terrain du côté de la rue. Seul, le bonhomme de neige dans sa cour sera permis, sauf si un voisin de minorité ethnico-religieuse y impose une injonction de la cour municipal.
  • Interdit de chanter le Minuit Chrétien en publique, sauf dans les églises, portes fermées. On ne doit pas entendre le son des chants chrétiens.
  • Abolir les vacances de Noel et les remplacer par le Roch Hashana et le Ramadan dans notre calendrier scolaire.
  • Comme pour les personnes handicapées dans tout bâtiment régis par la loi à cet effet, prévoir dans les devis d’architectes, des locaux de prières et lieux de cultes pour les différentes religions, sauf le catholicisme et les évangéliques.
  • Retirer des ondes l’émission pour enfants-adolescents RAMDAM de Télé-Québec et la remplacer par une émission télé pour enfants musulmans qui s’appellerait RAMADAN.
  • Changer le nom de Télé-Québec pour Télé-multiethniques
  • Chaque télé-série devra représenter les différentes communautés ethniques par des acteurs personnifiant au moins un religieux par communauté.
  • Abolir les rues marchantes de Montréal pour le commerce, afin de les remplacer par des rues où on se prosterne pour prier vers la Mecque.
  • Interdire le bikini dans les lieux publics.
  • Retirer les permis de conduire des femmes.
  • Retirer toutes publicités où des femmes sont affichées de manière sexy afin de ne pas offenser nos minorités ethnico-religieuses.
  •  Abolir les chances de promotions des femmes à des postes de directions. Le cas échéant, l’entreprise pourrait se voir imposer une amande salée.
  • Interdiction de critiquer la religion de n’importe quelle minorité ethnico-religieuse. La critique de la religion chrétienne sera tolérée et permise. Le cas échéant, il est possible que l’accusé pris en faute ait un casier judiciaire.
  • Les critiqueux de l’Islam ou d’une autre religion, sauf la chrétienté, seront fichés et porteront un bracelet électronique et consigné à résidence, exception spéciale pour les obligations, comme le travail, aller chercher les enfants, les rendez-vous à l’hôpital…
  • La fête de Pâques sera aboli.
  • interdiction du prosélytisme d’une religion chrétienne sous toutes ses formes.
  • changer le zonage des églises chrétiennes dont l’assistance ne sera pas assez nombreuse.
  • retrait des avantages fiscaux attribués depuis toujours aux églises chrétiennes.
  • Interdiction pour les chrétiens d’évoquer la Bible en publique, surtout si des versets bibliques dénoncent l’homosexualité ou affirme la primauté et la souveraineté de Dieu sur la création.
  • La conversion des athées au christianisme sera possible et permise, mais ne doit pas être le résultat d’une quelconque forme de prosélytisme.
  • Interdiction de vendre des bibles.
  • Interdiction de donner des bibles sur la rue ou dans les écoles.
  • retirer le droit de marier de la part des clergés chrétiens.
  • mesure de restriction pour limiter les lieux de cultes chrétiens.
  • La nourriture casher et halal seront les seuls produits vendus sur le marché.
  • Les employeurs devront accommoder les employés juifs et musulmans, ainsi que d’autres religions sauf chrétiennes, afin de leur permettre de célébrer leurs fêtes religieuses, obtenant les congés nécessaires et payer par les contribuables.
  • Prévoir une charte limitant les dispositions de la charia que l’on accordera aux communautés musulmanes, afin qu’ils puissent exercer leur propre justice, mais dans les cadres de la législation québécoise.

 

Conclusion

On peut évoquer de nombreuses autres niaiseries du genre. Bientôt, on risque de se retrouver avec ce genre de lois iniques et complètement absurde. L’aplat-ventrisme de nos élus est si proéminent et ce, afin d’attirer le vote éthnique, car on ne peut plus compter sur les xénophobes racistes de plusieurs canadiens-français de souche.

 

 

Patrick Galarneau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s