Charlatanisme et responsabilité chrétienne.

 
On ne va jamais éradiquer les charlatans, et il y aura toujours des esprits faibles pour les suivre. On doit vivre avec. Néanmoins, ces charlatans profitent de l’inertie des assemblées chrétiennes, de beaucoup de pasteurs et de chrétiens qui dorment au gaz, préférant leur petite zone de confort bien assis dimanche après dimanche dans leurs bâtiments, qui répètent les mêmes sempiternelles ritournelles.
 
Des gens comme Shora Kuetu ou Claude Ignerski, ne font que tirer profit de cette inertie crasse, et ils évoquent des demi-vérités pour se distinguer du lot. En effet, Shora Kuetu et Kacou Philippe dénoncent le mercantilisme évangélique, le salon mortuaire de plusieurs assemblées, l’avidité de bien des assemblées, comme Ignerski dénonce les églises mortes, les pasteurs frauduleux et le peu de vie que l’on retrouve dans plusieurs assemblée chrétiennes évangéliques.
 
Le pire, c’est qu’ils n’ont pas tort sur tout, au contraire. Là où ils sont fautifs, c’est dans leur orgueil incommensurable de se croire les prophètes de notre temps, puis d’attirer les gens vers eux-mêmes. Ils énoncent des mensonges déguisés en vérités, ils évoquent des vérités bien caricaturées et exagérées, et ils inspirent le changement dans un christianisme en recherche d’identité. Dans les deux cas, c’est lamentable.
Si les églises remplissaient leur mission, ces misérables charlatans n’obtiendraient pas le succès qu’ils ont à l’heure actuelle. Ils seraient tout simplement marginalisés mais que voulez-vous: l’âme a horreur du vide. Car voyez-vous, les chrétiens qui remplissent les chaises des églises n’ont pas l’occasion de s’exprimer. Ils doivent écouter passivement, puis s’en retourner. On ne leur a pas appris à être actif, car ce n’est pas ce que désirent plusieurs pasteurs d’assemblées.
Parlant de pasteurs, voici un texte en lien ci-bas, que j’ai applaudi, et celui-ci fut rédigé par un pasteur:
Il est temps que les églises, pasteurs en tête, prennent leurs responsabilités et cessent d’exiger la soumission aveugle de leurs ouailles. Il est temps de cesser d’agir en potentats du savoir absolu. Il est temps d’aplanir les sentiers entre le clergé et les membres-adhérents. En fait, il ne devrait plus y avoir de système pyramidale, où le pasteur est le chef incontesté de son église. Le pasteur n’a pas à être révéré, mais à paître. Le pasteur ne devrait pas être le propriétaire de l’église locale. L’église locale ne devrait pas être un principe de vie chrétienne, mais un moyen de rassemblement.
Le N-T ne fait pas de distinction d’individus. Le principe par excellence, c’est : LES UNS LES AUTRES.
Patrick Galarneau
Publicités

Une réflexion sur “Charlatanisme et responsabilité chrétienne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s