Le blasphème contre le Saint-Esprit

Cette demande au sujet du blasphème contre le Saint-Esprit est récurrente. J’ai donc décidé d’enregistrer une vidéo sur le sujet et de l’expliquer de la manière la plus simple qui soit possible.

 

Sachez qu’il est impossible aux croyants de commettre ce péché impardonnable, car il s’agit de l’insulte suprême, soit celle de rejeter volontairement Christ et de s’y opposer farouchement (Mc.3; Hé.10.25-30).

 

Il y a aussi le contexte des événements dont il faut tenir compte: lorsque Jésus parle de ce péché impardonnable, cela se passe pendant les derniers jours de l’ancienne alliance et non dans la nouvelle. Ceci est adressé à des juifs de la génération de Jésus et non à des non-juifs ou des non-juifs de générations ultérieures. Jésus s’est adressé à des scribes et des pharisiens qui connaissaient très bien les prophéties au sujet du Messie et ce qu’il allait accomplir. C’est donc en toute connaissance de cause que ces juifs instruits de la Torah, ont rejeté Christ, de manière à ce que, jamais ils ne puissent obtenir une seconde chance de pardon et de rémission des péchés.

 

Cette génération de juifs a goûté à la lumière et ont été sanctifié par la simple présence de Christ parmi eux, parmi leur génération bien spécifique. Ils ont quitté volontairement ce RASSEMBLEMENT (Hé.10.25), car ils n’en ont jamais fait parti. Ils ont quitté la présence de Dieu en refusant le fils, CHEF SUPRÊME, premier-né et héritier de la création, afin de se soumettre volontairement à la loi mosaïque et continuer dans les sacrifices annuels qui ne réforment pas l’être intérieur.

 

Il s’agit de l’insulte suprême. Une insulte qui foule le sang de Christ, le sang du sacrifice ultime, aux pieds de leur créateur. Aucun pardon ne peut leur être accordé.

 

Publicités

Publié par

lafoisansreligion

À la fin de l'année 2013, c'est avec un feu de plus en plus ardent sur mon cœur que le Seigneur suscita en moi un désir de le servir d'une manière particulière. Ma présence sur le net n'est pas nouvelle et ce que je fais n'est pas nouveau. Toutefois, c'est en 2014 que s'est matérialisé ce projet de "La Foi Sans Religion", qui consiste en des enseignements de mise en contexte; des mises en gardes contre les faux bergers; des avertissements contre les faux ministères; des dénonciations sur les œuvres mauvaises et enfin, des exhortations sur ce site, sur facebook, sur youtube et sur les différents réseaux sociaux. Tous ces éléments servent à l'édification de l'Église. Je suis un des nombreux outils que le Seigneur utilise. Je travaille en collaboration avec tous ceux et celles qui œuvrent pour lui d'un cœur droit et vaillant et je félicite tous ces ministères diversifiés à travers le monde qui servent, à leur manière, le corps de Christ pour son édification et pour affermir la foi des uns et des autres. Je suis très préoccupé par l'actualité internationale, religieuse et politique. La majorité de mes contacts sont français et africains. Il est donc normal que je sois préoccupé par la politique internationale. Vous pouvez aussi consulter ma page facebook. Je vérifie les profils avant d'accepter de nouvelles demandes d'amitiés et ce, afin d'éviter les nombreux faux profils qui pleuvent sur ce réseau. Ma chaîne youtube porte le même nom que ce site: "la foi sans religion", où vous pouvez consulter les différents sujets que j'aborde.

6 réflexions au sujet de “Le blasphème contre le Saint-Esprit”

  1. Merci Patrick pour cette bonne explication, très bon enseignement comme d’habitude, très clair que j’apprécie beaucoup, voilà pourquoi je ne fais plus partie depuis 17 ans d’un quelconque mouvement religieux où l’on se sent toujours accusé de quelque chose.
    Lorence de France

    J'aime

  2. Hi Patrick,
    Merci pour cet éclairage contextuel.

    Vous dites que « le premier né est l’héritier de toute chose ». Or je crois que vous avez confondu premier né et fils unique car d’après la Loi le premier né bénéficie uniquement de la prééminence c’est-à-dire la double part d’héritage vis à vis des autres enfants. Jésus-Christ est fils unique donc premier né mais la réciproque n’est pas vraie.

    Aussi, vous semblez dire que ce péché contre le St Esprit n’est qu’ancien-testamentaire à partir cet épisode de Jésus. Or l’apôtre Jean semble également faire référence à ce péché, en le nommant le péché qui mène à la mort en 1 Jean 5.16. Mais dans ce cas, nous nous trouvons dans un contexte néo-testamentaire. Comment pouvez-vous nous explique cela ?

    Patrick Kizeyi dioko

    J'aime

    1. Dans l’épître aux hebreux, jésus est appelé « premier-né » de toute la creation, car il est l’héritier de toutes choses dans la nouvelle création. Nous sommes appelés « freres » et nous sommes « fils » de Dieu.

      J'aime

      1. Oui mais Jésus est un cas particulier. Dans votre explication, vous êtes parti d’un constat général sur le « premier né » pour en venir au particulier : Jésus.

        J'aime

    2. Pour le péché contre le Saint-esprit, j’ai évoqué le contexte historique de l’ancienne alliance lorsque jésus s’est adressé aux pharisiens et aux scribes. L’auteur de l’épître aux hebreux, quand à lui, évoque ce péché en rappelant ce qu’a rejeté ceux qui étaient en présence de jésus, mais qui l’ont rejeté en toute connaissance de cause. Ce péché qui mène à la mort est particulier à cette génération qui a vu jésus.

      J'aime

      1. Oui mais les épîtres de Jean dont 1 Jean contrairement aux évangiles ou à l’épître aux hébreux ne s’adressent pas uniquement aux hébreux.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s