Un religieux saoudien lance une fatwa sur les échecs

Le Grand Mufti d’Arabie saoudite a lancé une fatwa sur ce jeu, qui constituerait «une perte de temps» et serait contraire à la loi islamique.

figarofr: Un Saoudien joue aux échecs aux Émirats Arabe Unis. Crédits photo: REUTERS/Ahmed Jadallah© Ahmed Jadallah / Reuters/REUTERS Un Saoudien joue aux échecs aux Émirats Arabe Unis. Crédits photo: REUTERS/Ahmed Jadallah

Les échecs ne sont plus en odeur de sainteté en Arabie saoudite. Le Grand Mufti du royaume wahhabite, le Cheikh Abdulazziz Bin Abdullah, le plus haut dignitaire religieux sunnite du pays, a déclaré cette semaine lors de son émission télévisée hebdomadaire que les échecs étaient désormais «interdits». Le religieux répondait à une question d’un spectateur dans ce programme consacré aux interrogations religieuses des Saoudiens. Il a émis une fatwa sur ce jeu qu’il a qualifié d’«haram» – «interdit» -, en ce qu’il constituerait «une perte de temps et d’argent, et provoque la haine et l’hostilité entre les joueurs»,comme le rapporte The Guardian .Le Cheikh a justifié son propos en se référant à un verset du Coran qui interdit les jeux de hasard qui constituent un «péché grave».

Toutefois, les échecs ne sont pas interdits en Arabie saoudite. Bien que le Grand Mufti soit une autorité respectée et très écoutée dans le royaume, ses déclarations n’ont pas force de loi et ne sont donc pas contraignantes. C’est ce qu’a confirmé sur Twitter le président du comité des lois à l’Association saoudienne d’échecs, Musa Bin Thaily, en affirmant: «Nous n’avons pas à prendre ces déclarations à la télévision comme des actes légaux.»

«Une grande tragédie»

Par ailleurs, Musa Bin Thaily a confirmé que le tournoi d’échecs prévu à La Mecque aurait bien lieu ce vendredi. Il a également fait valoir que les échecs sont un jeu basé sur les compétences, et non sur le hasard. Et d’ajouter que de nombreuses interdictions religieuses ne sont pas appliquées en Arabie saoudite, comme les festivals de musique en public qui «sont partout», selon lui. En Irak, le Grand Ayatollah Ali al-Sistani, l’autorité religieuse chiite suprême dans ce pays, avait déjà interdit les échecs «en toutes circonstances» en 2005. En Iran, jouer aux échecs en public est également interdit depuis la révolution islamique de 1979. Mais en 1988, l’Ayatollah Khomeiny a levé cette prohibition tant qu’il ne s’agit pas d’un jeu de hasard. Depuis, Téhéran possède de nombreux joueurs talentueux qui représentent régulièrement leur pays lors des compétitions internationales.

En règle générale, les musulmans placent les échecs dans une catégorie différente des jeux de hasard, tels les dés. Pour Nigel Short, un grand maître d’échecs britannique interrogé par la BBC, l’interdiction en Arabie saoudite serait «une grande tragédie». «Je ne considère pas les échecs comme une menace pour la société», a-t-il ajouté.

Pokémon ou les bonhommes de neige interdits

Pourtant, il ne s’agit pas de la seule interdiction religieuse liée aux jeux en Arabie saoudite. En 2000, des membres du comité religieux du royaume avaient lancé une fatwa sur le jeu de cartes Pokémon car il serait basé sur des paris, où une personne perd lorsque l’autre gagne la mise. De plus, la crainte des religieux portaient sur le fait que le jeu serait basé sur la théorie de l’évolution contraire aux principes de l’Islam, comme le rapporte la BBC.

Plus surprenant encore dans ce pays désertique, une fatwa a également été lancé contre la construction de bonhommes de neige en 2015, les décrivant comme anti-islamique. Selon le Cheikh Saleh al-Munajjid, une telle construction impliquerait de créer un être à l’image d’un être humain, une action considérée comme un péché dans ce pays, comme le rapporte The Independant .Autre exemple, les buffets à volonté sont interdits par les religieux saoudiens depuis 2014 car la loi islamique interdirait de payer un repas sans connaître à l’avance la quantité exacte de nourriture, souligne encore The Independant .

 

 

Publicités

Publié par

lafoisansreligion

À la fin de l'année 2013, c'est avec un feu de plus en plus ardent sur mon cœur que le Seigneur suscita en moi un désir de le servir d'une manière particulière. Ma présence sur le net n'est pas nouvelle et ce que je fais n'est pas nouveau. Toutefois, c'est en 2014 que s'est matérialisé ce projet de "La Foi Sans Religion", qui consiste en des enseignements de mise en contexte; des mises en gardes contre les faux bergers; des avertissements contre les faux ministères; des dénonciations sur les œuvres mauvaises et enfin, des exhortations sur ce site, sur facebook, sur youtube et sur les différents réseaux sociaux. Tous ces éléments servent à l'édification de l'Église. Je suis un des nombreux outils que le Seigneur utilise. Je travaille en collaboration avec tous ceux et celles qui œuvrent pour lui d'un cœur droit et vaillant et je félicite tous ces ministères diversifiés à travers le monde qui servent, à leur manière, le corps de Christ pour son édification et pour affermir la foi des uns et des autres. Je suis très préoccupé par l'actualité internationale, religieuse et politique. La majorité de mes contacts sont français et africains. Il est donc normal que je sois préoccupé par la politique internationale. Vous pouvez aussi consulter ma page facebook. Je vérifie les profils avant d'accepter de nouvelles demandes d'amitiés et ce, afin d'éviter les nombreux faux profils qui pleuvent sur ce réseau. Ma chaîne youtube porte le même nom que ce site: "la foi sans religion", où vous pouvez consulter les différents sujets que j'aborde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s