École chrétiennes ou séculières, ou en marge de ce monde qui se perd?

Au Québec, plusieurs écoles à caractères ethnico-religieuses ont opéré, et opèrent encore dans l’illégalité, passant sous le radar du ministère de l’éducation du Québec. Dans les écoles juives, on enseigne l’hébreu et la loi mosaïque. Plusieurs matières exigées par le ministère de l’éducation n’y sont pas enseignées. Le même principe s’applique à certaines écoles chrétiennes et musulmanes. Une école grecque avait aussi fait les manchettes au Québec, à une certaine époque pas si lointaine, car toutes ces écoles sont privées, mais reçoivent quand même des subventions de l’état, à raison de 60% de ce que reçoivent les écoles publiques qui, soit dit en passant, le sont à 100%. Ça représente beaucoup d’argent si on tient compte que les écoles publiques, non seulement bénéficient-elles de subventions de l’état, et généreuses en l’occurrence, mais leurs frais de scolarités varient entre 2,000$ et 6,000$ par années… au primaire!

 

Moi-même je travaille dans une école privée et je ne pourrais pas envoyer mes deux enfants dans celle-ci, car je devrais débourser autour de 7,500$ pour mes deux poussins de sept et neuf ans. C’est plutôt dispendieux quand on pense qu’il y a des écoles subventionnées à 100% qui offrent la même qualité d’enseignement, sans compter les écoles alternatives et les écoles internationales, toutes deux subventionnées par l’état, et qui offrent un programme adapté, l’une pour les élèves ayant davantage d’habiletés manuelles, alors que l’autre se concentre sur les langues. Dans ce second cas, il y a des examens d’admissions exigés, comme à l’école privée séculière. Or, l’école privée à caractère religieuse ou ethnico-religieuse ne possède pas de tels critères de sélections. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose? Certes, l’éducation doit demeurer accessible à tous et est exigée par la loi sur la scolarisation au Québec depuis 1943, jusqu’à l’âge de 16 ans. C’est d’ailleurs ce qui explique sa gratuité. Enfin, en principe, car les parents ont toujours des coûts à défrayer pour envoyer leurs enfants à l’école, qui est obligatoire. C’est ici que je considère que nous ne sommes plus dans la notion de liberté.

 

L’esclave au service de l’état

Apprendre à lire, écrire et compter est essentiel pour quiconque veut fonctionner en société, trouver du travail pour se nourrir, se loger, payer ses factures, se payer un voyage dans le sud où il aura le luxe d’y demeurer 7 à 10 jours. Puis, se procurer tous les biens en vogue que nous bombardent les publicités télévisées, une fois que l’on s’en est procurer une dernier cri et voilà, nous sommes en train de monter notre propre petit empire personnel et familial, dépendamment de ce que j’ai accompli comme études durant ma jeunesse. Si je ne vais pas à l’école, je serai dans la rue, errant, à quémander ma nourriture, me vêtir et me loger sous un couvercle de conteneur à déchets. Car voyez-vous, je n’ai pas le droit de réclamer mon propre lot de terres et y ériger une maison pour m’y abriter. Non. Je dois adhérer au système pour y avoir droit, car aucun lot de terre n’existe dans le monde pour que je le réclame et en soit souverain. Une entité abstraite plus puissante que moi y a imposé déjà sa loi, car elle a au préalable imposé son droit par auto-proclamation. J’ai eu le malheur d’être né trop tard pour y avoir ce droit. Si j’étais né au début de la civilisation, j’aurais pu, avec mon clan familial, y imposer ma marque, mais je suis né à la fin du 20ième siècle et déjà, la majorité des frontières actuelles étaient déjà établies. Je n’ai aucun droit de liberté individuelle pour aller où je veux et réclamer, pour ma part et celle de ma famille, cette pleine et entière liberté qui me placerait en marge de ce système qui m’oblige à prendre part, par acte de naissance, à son système qu’elle s’est elle-même faite la dépositaire et pour laquelle je dois lui être soumis. L’église catholique romaine, elle, malgré son obscurantisme religieux et son imposition de sa doctrine religieuse en désinformant les masses et en manipulant les écritures anciennes pour son propre intérêt, me demande au moins de confirmer mon adhésion à son organisation d’obscurantistes religieux.

 

On me permet d’aller à l’école pour apprendre ce que la société exige de moi, selon ses critères à elle et selon sa volonté et sa vision du présent et de l’avenir.

 

Suite au prochain article…

 

 

Patrick Galarneau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s