Marine Le Pen au Québec, pour l’union de la francophonie

Québec Marine Lepen «Oui, je dérange. Et c’est tant mieux»

«Vous dites que ces gens-là s’intègrent? Attendez de voir. Ils viennent d’arriver», a averti la présidente du Front national français (FN) dimanche matin à Québec, en marge d’une conférence de presse où se sont multipliées insultes et altercations (voir autre texte). «Ce ne sont pas que 60 ou 80 kilos de chair qui arrivent. Un homme, il vient avec ce qu’il est; ses valeurs, sa culture, sa religion et il va chercher àrejoindre une communauté de gens qui partagent la même culture», a poursuivi la politicienne controversée.

Selon Mme Le Pen, le Canada et le Québec s’exposent, avec l’accueil des réfugiés syriens – 25 000 d’ici la fin de 2016 – à de grands risques.

«L’État islamique infiltre les terroristes au travers des migrants. Au moins trois des terroristes du Bataclan avaient pris la route des migrants», a-t-elle expliqué.

La présidente du FN n’a pas hésité également à utiliser le terme «faux humanistes» pour commenter la décision du gouvernement Trudeau d’abroger la loi sur la déchéance de nationalité.

«Il existe un danger très important» à vouloir garder des individus radicalisés aux idées jihadistes sur son sol et il n’y a que des «faux humanistes», au prétexte de «la générosité», pour penser le contraire, a-t-elle déclaré.

Sa réponse à nos politiciens
Si la classe politique québécoise a ignoré sa venue, la présidente du FN admet qu’elle n’a pas non plus «chercher à les voir».

«Je ne suis pas venue pour faire la tournée des popotes, des responsables politiques québécois, a-t-elle lancé. Ils peuvent prendre le micro pour dire: on ne veut pas la voir. Ça tombe bien, je ne leur ai rien demandé.»

Mme Le Pen est plutôt venue s’entretenir avec les Québécois pour lancer un appel à l’union des francophones. «La francophonie et la langue française doivent devenir une force d’émancipation. Et quel meilleur endroit que Québec, qui, après avoir été le cœur historique du Canada français, a perduré comme le cœur battant de la nation québécoise, pour lancer cet appel», a fait valoir Mme Le Pen.

 

Sources: http://www.tvanouvelles.ca/2016/03/20/oui-je-derange-et-cest-tant-mieux—marine-le-pen-1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s