Choisir à la place de Dieu

Dans la vidéo qui accompagne cet article, il est question de nos motifs, de notre cœur, des apparences derrière lesquelles nous avons la fâcheuse tendance à nous cacher et du refus de laisser Dieu choisir ce qui nous convient.

 

Les propos de la vidéo peuvent, en apparence, s’attaquer au système ecclésiastique actuel, mais il est plus juste d’affirmer qu’il s’agit d’une exhortation, d’un appel à mettre nos cœurs à nu. Si bon nombre de chrétiens ont abandonné le système ecclésiastique traditionnel, ce n’est pas parce que ce système est imparfait, c’est parce que celui-ci juge selon les apparences. Nombre de commentaires que j’ai reçu au sujet de l’hypocrisie qui régnerait au sein de ce système, qui en est un d’apparence, de hiérarchie, d’élévation des uns au détriment des autres et ce, sous le couvert de la direction de Dieu, mais en réalité, il s’agit du choix des hommes.

 

Par cette vidéo, j’invite les chrétiens de tous horizons, qu’ils soient sans église fixe ou traditionnels, à faire amande honorable devant celui qui leur a fait grâce une fois pour toute.

 

Publicités

Une réflexion sur “Choisir à la place de Dieu

  1. Hi Patrick,

    Encore une nouvelle fois, je vous remercie pour la pertinence de vos articles et vidéos.

    Cependant, je vous trouve un peu dur avec Samuel et je m’explique :
    Vous avez tout à fait raison lorsque vous décrivez le poids de Samuel dans sa nation à cette époque. Lors de l’avenant de Saül, celui-ci perdît son poids politique, un peu comme dans nos temps, lors de la séparation de l’église et de l’état créant ainsi deux pouvoir distinct l’un politique et l’autre religieux.C’était l’amorce de la division de la nation qui se matérialisera concrètement après la mort de Salomon; étant elle-même la manifestation de la séparation (ou éloignement) de cette même nation avec son Dieu…

    Pour en revenir à Samuel, nous devons prendre en compte que Samuel fut un précurseur dans le domaine de l’établissement d’un roi en Israël car avant lui cela ne s’était jamais produit. Bien qu’ayant suivi les directives de Dieu pour l’établissement d’un roi en Israël, un roi qui correspondait à l’image que les Israélites pour la plupart se faisaient d’une telle fonction, Samuel commis une erreur que nous tous commettons également lorsque nous croyons avoir saisi, dans notre cas Dieu. Il se créa en lui un archétype ou modèle du roi selon Dieu. Et lorsqu’il vit Eliab lors de cette cérémonie, dans un premier temps où David ne participât pas, il ne fut pas impressionné par la stature d’Eliab parce qu’elle lui tapa dans l’œil mais bien parce qu’elle était semblable à son « archétype » de roi: Saül (grand, beau et fort). Pensant que Dieu agissait ainsi, il voulut simplement reproduire un modèle.
    Ce que nous les hommes ne cessons de faire jusqu’aujourd’hui ainsi que nos « églises » comme vous l’avez bien montré.
    C’est aussi cette leçon là que Dieu voulut lui transmettre (et à nous pas extension), tout grand Samuel qu’il fût…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s