Mariage: Les différences entre l’étymologie du mot et de la définition du même mot!

Étymologiquement, plusieurs y vont de leurs propres sens et en défont le sens, ce qui trahi l’étymologie du terme. Or, on ne peut absolument pas séparer l’étymologie du contexte dans lequel est utilisé le terme. Je donne un exemple en deux volets:

  • J’ai à cœur de donner aux miséreux
  • Je vais subir une opération au cœur

Dans les deux cas, le mot « coeur » prend un sens différent. Pourtant, l’étymologie demeure la même, mais c’est le contexte du texte qui donne un sens aux mots, pas le contraire. Le mot enrichit le texte, mais il n’en donne pas la signification. Ainsi, on ne peut se contenter que d’expliquer le mot, il nous faut le contexte dans lequel se trouve le mot, afin d’en donner une signification juste. C’est l’erreur que commettent beaucoup de pasteurs qui ont une certaine connaissance des écritures, mais qui trahissent les règles de l’herméneutique.

 

L’étymologie a cependant la prétention légitime de revenir au vrai sens du terme, contrairement à la définition. En effet, il y a une distinction importante entre:

  1. Étymologie: Science qui étudie l’origine des mots.
    • Science qui a pour objet la recherche de l’origine des mots d’une langue donnée, et la reconstitution de l’ascendance de ces mots.
    • L’étymologie est une discipline diachronique (s’intéresse à l’histoire de la langue et étudie ses évolutions) de la linguistique, qui cherche à établir l’origine formelle et sémantique d’une unité lexicale, le plus souvent un mot. Elle s’appuie sur des lois de la phonétique historique et sur l’évolution sémantique des termes envisagés.
  2. Définition: 1- Énonciation des attributs qui distinguent une chose, qui lui appartiennent à l’exclusion de toute autre. 2- Définition d’un mot, explication de son véritable sens. 3- Définition, figure de rhétorique, sorte d’exposition des divers aspects par lesquels on peut considérer une chose et qui la fait connaître au moins en partie.

Notes: dans la définition, le sens le plus juste de ce mot serait: à partir de son étymologie, sens donné à une chose, selon l’évolution sociale, des moeurs, lui donnant une définition populiste, compromettant le véritable sens du mot qui est défini subjectivement selon la mode du moment.

  • Le « mariage » s’inscrit d’ailleurs dans cette torsion étymologique qui nous donne un sens élargit du terme « mariage », alors que des mouvements contestataires, se manifestants en Lobbys LGBT, cherchent à lui subtiliser son étymologie pour le tordre dans une définition populiste qui caractérise nos moeurs sociales actuelles. Ainsi, le « mariage pour tous », qui inclus autre chose qu’un homme et une femme, ne portera plus que le terme « mariage », auquel on attribuera subjectivement le sens où deux ou plusieurs personnes, indépendamment de leurs sexes, décident de s’unir légalement. Voilà un exemple du mot « DÉFINITION », contrairement à « ÉTYMOLOGIE ».

 

Exemples de distinctions du mot « mariage », selon l’étymologie ou si c’est une définition:

Étymologie du mot « mariage »:

  • Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1145 trans. «donner quelqu’un en mariage» (Wace, Conception N. D., éd. W. R. Ashford, 691);
  • Mariage vient des racines « mari » et « agere », de « mas » ou « maris » signifiant mâle »[1] et du latin « agere » signifiant faire, acte, agir [2].
    Ce mot « mari » provient de l’indo européen « `mari » [3] « le héros » et du sanskrit « Marya » le « conquérant », qui donnera le mot Hittite « Maryannu » désignant un « combattant de char ».
  • La source étymologique de mariage est « mari » et non « matri ». La source étymologique bien arrangeante du mot « mariage » depuis le latin « matrimonium », bien que souvent citée est à écarter : « Mariage » vient de la source « mari » (le mâle) et non de « matri » (la mère).
    Aucun source linguistique ne corrobore le passage de « mari » en « matri » !

 

Maintenant, regardons le sens du même mot, mais selon la définition:

Définition du mot « mariage »

  • Acte solennel par lequel un homme et une femme (ou, dans certains pays, deux personnes de même sexe) établissent entre eux une union dont les conditions, les effets et la dissolution sont régis par le Code civil (mariage civil) ou par les lois religieuses (mariage religieux) ; union ainsi établie.
  • Union d’un homme et d’une femme consacrée soit par l’autorité ecclésiastique, soit par l’autorité civile, soit par l’une et l’autre.
  • Le mariage est une union conjugale rituelle et contractuelle, à durée illimitée ou indéterminée, reconnue et encadrée par une institution juridique ou religieuse qui en détermine les modalités. Le terme désigne à la fois la cérémonie rituelle, l’union qui en est issue et l’institution en définissant les règles.

 

Historiquement

Le mariage, tel que nous le concevons actuellement, date du 12ième siècle et ne vient pas du tout de la Bible. En 1155, on a changé le terme « mariage »pour « donner en mariage » ou pour « accoupler ». En 1220, le mot « marier », prend le sens de cérémonie de l’union d’un homme et d’une femme. Le mariage avait pour but, dans le catholicisme, d’établir des alliances étatiques entre différents rois des états européens. L’Église de Rome était la représentante autoproclamée de l’intemporelle sur le temporel. Ainsi, l’Église romaine avait mainmise sur la royauté et sur les familles des états sous sa juridiction. Pour s’unir, il fallait avoir adhéré à l’église romaine et se soumettre à a juridiction, dont celle sur le mariage contracté et légiféré par cette dernière. Cette manière de faire est une torsion du sens original de mot « mariage », car il n’en a jamais été ainsi.

 

 

Ceci n’est qu’une introduction au sujet.

 

 

 

Patrick Galarneau

Publicités

Publié par

lafoisansreligion

À la fin de l'année 2013, c'est avec un feu de plus en plus ardent sur mon cœur que le Seigneur suscita en moi un désir de le servir d'une manière particulière. Ma présence sur le net n'est pas nouvelle et ce que je fais n'est pas nouveau. Toutefois, c'est en 2014 que s'est matérialisé ce projet de "La Foi Sans Religion", qui consiste en des enseignements de mise en contexte; des mises en gardes contre les faux bergers; des avertissements contre les faux ministères; des dénonciations sur les œuvres mauvaises et enfin, des exhortations sur ce site, sur facebook, sur youtube et sur les différents réseaux sociaux. Tous ces éléments servent à l'édification de l'Église. Je suis un des nombreux outils que le Seigneur utilise. Je travaille en collaboration avec tous ceux et celles qui œuvrent pour lui d'un cœur droit et vaillant et je félicite tous ces ministères diversifiés à travers le monde qui servent, à leur manière, le corps de Christ pour son édification et pour affermir la foi des uns et des autres. Je suis très préoccupé par l'actualité internationale, religieuse et politique. La majorité de mes contacts sont français et africains. Il est donc normal que je sois préoccupé par la politique internationale. Vous pouvez aussi consulter ma page facebook. Je vérifie les profils avant d'accepter de nouvelles demandes d'amitiés et ce, afin d'éviter les nombreux faux profils qui pleuvent sur ce réseau. Ma chaîne youtube porte le même nom que ce site: "la foi sans religion", où vous pouvez consulter les différents sujets que j'aborde.

Une réflexion sur “Mariage: Les différences entre l’étymologie du mot et de la définition du même mot!”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s