Noël, je te déteste!

D’emblée, je déteste Noël. Je déteste toutes les musiques qui font référence à Noël et de plus, nous devons endurer ces stupidités tout un mois durant. Je déteste cette fausse joie et cette surconsommation à laquelle nous sommes pratiquement obligé d’adhérer, alors que tant d’autres sont malheureux, seuls, laissés pour compte ou qui sont sans argent. Pendant que nous dépensons des milliards, d’autres se retrouvent à la rue. Des femmes monoparentales doivent coudre un cadeau pour leurs enfants, alors que les mieux nantis peuvent donner l’impression de démontrer un amour plus grand que nature par la démesure de leur générosité envers leurs progénitures, générosité qui est souvent synonyme de « si je lui achète ce qu’il veut, je vais avoir la paix ».

 

Prétexte pour vendre ou consommer

Je déteste cette obligation de mentir aux enfants. Je déteste remplacer Christ par un gros bonhomme vêtu de rouge. Je déteste cette propension à toujours vouloir ne jamais parler de Jésus-Christ. Je déteste ce temps de l’année où soudainement, nous sommes généreux envers les plus pauvres, mais jamais le reste de l’année. Je déteste les publicités qui incitent à la consommation et ce, afin de gonfler le dernier trimestre des multinationales. Je déteste le « boxing day » où des millions de consommateurs se ruent dans les brancards afin de mettre la main sur l’objet de leurs convoitises qui sera à rabais. Je haïs ces obligations de rendre visite à un peu tout le monde pour fêter l’insignifiance de cette fête. Je déteste les fêtes organisées par les employeurs pour souligner Noël. Je déteste les différentes fêtes organisées par nos familles respectives où chacun se dit en lui-même « mais qu’est-ce que je fout ici, si ce n’est que pour maintenir l’image d’une famille unie »? Ces fêtes où, chaque fois, qu’importe le milieux, il y a toujours un, deux ou trois saoulons qui raconte sa vie en plus de celles des autres; la chipie qui se donne du courage de dire devant tout le monde ce qu’elle pense de sa belle-soeur, grâce à un peu trop de petit rouge.

 

Honte

Mes enfants m’ont demandé pourquoi nous leur avons mentis. Ils nous ont trouvé ridicule de leur avoir fait croire au Père Noël. Dans les écoles primaires, ont préfère leur mentir car après tout, nous sommes un état laïc alors, on ne parle pas de Jésus-Christ, le confondant avec l’inventeur d’une religion. Non mais sérieux… Jésus, une religion??? Il y a une ignorance crasseuse dans nos sociétés superficielle.

 

Acceptation

Malgré tout, je respecte ceux et celles qui célèbrent cette fête. Notre maturité en Christ devrait nous inciter à accepter de célébrer avec nos familles, ne serait-ce que pour démontrer notre ouverture envers ceux et celles que nous aimons et apprécions. Car si nous sommes plusieurs à détester Noël, ce n’est pas une raison pour devenir arrogants, condescendants, élitistes ou misanthropes.

 

Conclusion

Je fêterai Noël avec mes proches que j’aime, même si, au fond, ce n’est pas Noël qui m’importe, mais les gens que j’aime.

 

 

Patrick Galarneau

Publicités

Une réflexion sur “Noël, je te déteste!

  1. et bien….oui c’est vrai que noel est injuste quelque part mais si c’est l’occasion quand l’occasion se représente d’être entouré, doit-on le boycotter pour autant ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s