Garçons et filles, les différences.

AVANT-PROPOS

En lisant cet article, vous aurez l’impression que je tombe dans les clichés faciles. Pourtant, il y a des différences fondamentales entre les garçons et les filles. Je travaille avec des enfants de 4 à 12 ans. Je constate des différences qui se mesurent de manière progressive quand on augmente en âge. Les filles et les garçons de 4 ans ont sensiblement les mêmes intérêts et les différences ne sont pas si grandes. Avec l’âge, le fossé se creuse entre les deux genres.

 

DISTINCTIONS HOMMES-FEMMES

Dans le milieux scolaire, on remarque que les filles sont meilleures en français que les garçons. Vous remarquerez aussi qu’elles s’expriment davantage que ces derniers. Les garçons sont généralement meilleurs en mathématiques que les filles. Les garçons sont plutôt pragmatiques, cartésiens et dans la logique. Les filles sont plutôt dans les aspects relationnels, plus abstraites que les garçons et développent une plus grande sensibilité que ces derniers. La gente féminine, indépendamment de l’âge, se conforme davantage aux règles socialement établies. Elles performent mieux à l’école que les garçons et sont plus nombreuses à poursuivre des études supérieures. L’école, telle que nous la connaissons, est beaucoup mieux adaptée aux filles qu’aux garçons. Ces derniers préfèrent les métiers, alors que les filles préfèrent les arts, la littérature et les sciences humaines. Généralement, les filles se dirigent vers des professions qui font appel à leurs qualités intrinsèquement féminines. La santé et l’éducation sont très prisées par les filles. On a davantage d’infirmières que d’infirmiers. On a davantage d’enseignantes que d’enseignants, surtout à l’école primaire, et presque 100% à la maternelle. D’ailleurs, on appelle pas ça « paternelle », mais bien « maternelle ». Dans les garderies, ce sont à 99% des femmes (d’ailleurs, j’ai fais le test d’envoyer mon CV dans une garderie. J’ai aussi appeler dans une garderie qui demandait du remplacement et c’était urgent. Dans chaque cas, j’ai essuyé un refus qui se manifestait par un désintéressement de ma candidature, ne serait-ce que par le ton de la voix de la responsable de la garderie). Il y a davantage de psychologues féminins, d’éducatrices en service de garde ou d’éducatrices spécialisées, de psychoéducatrices, d’enseignantes en français au secondaire. Par contre, dans le milieux scolaire toujours, vous aurez essentiellement des hommes comme enseignants en éducation physique. Les hommes sont plus nombreux comme médecins spécialistes et généralistes (pas de source à l’appuie par contre). Il y a davantage de préposées aux bénéficiaires, de décoratrices d’intérieur, d’auxiliaires familiales (au féminin). Les garçons se dirigent en mécanique automobile, en architecture, peintre, conciergerie, construction, employé de la voirie, vente automobile, l’armée, police, pompier, machiniste, ingénieur du bâtiment, démolisseur, ect…

 

Toutes ces distinctions par métier sont représentatives de ce que sont les distinctions entre les hommes et les femmes. Or, tant à l’école que dans le reste de la société, on tente d’uniformiser les filles et les garçons. On manque cruellement de respect envers les garçons qui, eux, ne veulent pas être féminisés. Comme le milieux de l’éducation est prisé par les femmes, leurs méthodes éducationnelles et d’interventions sont, de l’avis de l’auteur de cet article, non-adaptées pour les garçons. Quand une jeune fille a un grief envers une autre jeune fille, il arrive régulièrement que celle-ci l’exprime à sa meilleure amie, puis la meilleure amie le dit à une autre, puis à une autre, et ça se termine en version téléroman. Lorsqu’un garçon a un grief contre un autre, ça se règle tout de suite à coups de poings sur la marboullette.  Ensuite, les femmes du milieu de l’éducation interviennent de la même manière avec les garçons qu’elles le font avec les filles. Elles ne se rendent pas compte qu’elles contribuent à rendre nos garçons comme de futures mauviettes qui ne savent pas se tenir debout. Dans le milieu de l’éducation, on oblige les garçons à faire part de leurs émotions en les précisant par des mots. Mais un garçon demeure un garçon. Ses qualités intrinsèques ne sont pas liées au langage ni à l’abstrait. Ses émotions se manifestent de manière différente. La jeune fille s’épanouie comme jeune fille dans le monde des émotions, des perceptions, de l’abstrait, l’expression corporelle et linguistique mais surtout, dans les relations qu’elle entretient avec les autres. Le garçon prend de plus en plus de distance de l’adulte. Le garçon devient de moins en moins dépendant de l’adulte. Il s’épanouie dans la construction de son microcosme social avec d’autres garçons. Il s’épanouie dans la compétition avec les autres. Pour un garçon, entrer en relation doit être intimement lié par un prétexte. Par exemple, le sport. Le garçon apprend à faire ses propres règles de discipline de jeux, afin d’encadrer le jeu. La fille n’agit pas ainsi, c’est propre aux garçons. Ne croyez pas que ça se limite aux enfants. C’est exactement la même chose dans le monde adulte.

 

CONCLUSION

Je m’intéresse depuis longtemps aux distinctions entre les hommes et les femmes, et je crois qu’il est temps de remettre les garçons et les filles à leur juste place. Il faut cesser de chercher l’uniformité entre hommes et femmes. Ils sont différents. Totalement différents. Et il faut respecter ces différences. En ce moment, ce sont les garçons qui payent le prix. Devenant adultes, les hommes ne savent plus qu’elle est leur identité.

 

C’est le sujet d’un livre que je suis en train de rédiger en ce moment.

 

 

Patrick Galarneau

Publicités

Une réflexion sur “Garçons et filles, les différences.

  1. Pingback: Garçons et filles, les différences. — La foi sans religion | MONSITE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s