Fin du monde, enlèvement, jugement dernier? L’arnaque de l’histoire religieuse! (partie 7)

Mt.24.9 Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom.
10 Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres.

 

Comme mentionné dans les articles précédents, non seulement Jésus répond-t-il aux questions sur le sujet de ce chapitre, c’est-à-dire, le sort réservé à Jérusalem et le Temple, mais il indique aussi que tous les signes des douleurs de l’accouchement sont intimement liés à ce terrible jugement qui attend la Judée dans un avenir fort rapproché.

 

EXHORTATIONS À TRAHIR, DÉNONCER LES DISCIPLES

Dès la mort de Jésus, le Sanhédrin, avec le sceau romain, ont fait monter la garde devant la sépulture de Jésus. Plus que cela: il fallait bien plus que 11 apôtres pour rouler l’énorme pierre qui aurait pu empêcher n’importe quel homme d’y entrer mais surtout, d’en sortir. Mais Christ est ressuscité et rien ne pouvait empêcher Dieu lui-même de sortir du tombeau. La nouvelle s’étant répandue, le Sanhédrin a enquêté à l’interne, non pas afin de savoir si Christ était bien ressuscité, mais bien pour exercer une pression coercitive envers les disciples de Jésus de se taire avec cette nouvelle. Les membres du Sanhédrin ont persécuté les premiers disciples, les fouettant et les battant pour que les disciples se taisent, mais rien n’y a fait: l’apôtre Pierre lui-même s’est adressé en ces termes: « Doit-on obéir aux hommes plutôt qu’à Dieu »? Les romains ont eux aussi fait leur propre enquête et exercer des pressions coercitives sur les gens de la Judée, exhortant à la dénonciation, la traîtrise entre les hébreux au sujet de Jésus. On cherchait un corps volé. Les religieux juifs cherchaient non seulement à faire taire les disciples, mais ils voulaient aussi faire peur aux disciples en évoquant une accusation grave: violation de cadavre et de sépulture. Ce type d’accusation existait dans les lois romaines, mais aussi dans la Torah. Ainsi, on demandait aux masses de dénoncer les disciples, à accuser faussement s’il le fallait et ce, même si c’était des personnes de la même famille. On ne voulait surtout pas révéler que Jésus était le Messie!

 

LES DISCIPLES, HAÏS PARTOUT DANS LE MONDE ROMAIN?

C’est un fait connu, les pharisiens occupaient une grande place dans la société juive, ayant des ramifications au sein même des gouverneurs romains. Ils avaient une influence politique et c’est d’ailleurs ce qui a mené à la crucifixion de Jésus. C’est leur influence politique qui en est à l’origine, car d’aucune manière Rome ne s’ingérait dans les affaires religieuses, sectaires ou fanatiques des principales sectes juives en Judée. Or, les pharisiens se complaisaient dans la compromission avec les autorités romaines, allant jusqu’à offrir un culte à l’empereur romain et ce, pour la protection de la Judée puis, offraient un culte à Dieu. Plus que cela, si Jésus les a traité publiquement d’hypocrites, il faut ajouter à leur incommensurable hypocrisie leur désir d’un Messie qui les libérerait du joug romain, mais pas sans avoir la certitude que ce Messie serait à leur solde et les libérerait de la présence romaine en Terre promise, une terre qui leur fut promise et concrétisée par la libération de Moïse en Égypte. Les autorités romaines, l’empereur lui-même en l’occurrence, exerçaient une pression suffisamment importante sur le Sanhédrin pour que ce dernier manipule l’opinion publique pour contrer la vague d’admiration que suscitait Jésus en Judée, une vague encore plus imposante que tous les faux messies ayant précédé la venue de Jésus dans ce début de 1er siècle de notre ère.

 

Après la résurrection de Christ, il y eut la pentecôte. Suite à cela, plusieurs disciples, dont de nouveaux adeptes, ont parcouru le monde romain pour propager cette bonne nouvelle de la venue du sauveur, Jésus-Christ, ainsi que tout ce qu’il a accompli, conforme aux prophéties des saintes écritures. Ce qu’il y a de particulier dans ce contexte, c’est que Jésus est venu tout juste après que les romains aient étendu de façon prodigieuse leur empire. Et encore, leurs infrastructures, et entre autre, leurs infrastructures routières, ont permis un déplacement des plus fluide de l’époque antique, pour une évangélisation rapide d’est en ouest, du nord au sud de l’empire, que ce soit de l’Espagne jusqu’en Inde, et du nord de l’Europe jusqu’en Afrique. Les disciples ont eu des difficultés avec les romains à Jérusalem et dans la Judée, mais à cause des pressions exercées par le Sanhédrin sur les gouverneurs romains. Les disciples n’ont pas eu autant de problème hors-Jérusalem.

 

CEUX QUI SERONT HAÏS À CAUSE DU NOM DE JÉSUS

Contrairement à la pensée populaire dans le monde évangélique, et même, dans le christianisme en général, Jésus ne parle pas spécifiquement des disciples quand il dit qu’ils seront haïs à cause de son nom. Si, en effet, les apôtres, pour la majorité, seront torturés et tués, cette parole de Jésus ne vise pas particulièrement les apôtres, mais bien toute personne provenant de la Judée. Jésus a tellement causé de remous dans l’empire, et plus particulièrement dans cette province de la Judée, qui était la plus difficile à soumettre, que Jésus devenait la pierre qui achoppe pour la bonne entente entre Rome et le Sanhédrin. Non pas que Jésus était haïs des romains, mais bien à cause des dommages collatéraux qu’a provoqué la situation entourant Jésus. L’opposition envers Christ était féroce et impitoyable, à tel point que le Sanhédrin exerçait une grande pression sur le gouverneur romain. Puis, les zélotes, sectes juives anti-autorités sous toutes ses formes, exerçaient quand à eux, une grande influence auprès des révolutionnaires juifs et de la population. Jésus-Christ venait mettre en relief les différentes factions et d’oppositions, dont les pharisiens, les esséniens, les sadducéens, les zélotes, les nombreux disciples de Jésus, les juifs hellènes qui adoraient des dieux grecs et ainsi de suite.

 

Les disciples aussi subiront leur part de féroces persécutions, puisque de villes en villages, les disciples ont été pourchassé par les judaïsants, certains ont passé devant les tribunaux romains (Mc.13.9-13), mais faut-il rappeler que c’est à cause des juifs que les disciples ont été traîné devant les tribunaux romains. D’autres, comme l’apôtre Paul, furent tués. Paul termine son quatrième voyage missionnaire dans une prison, en attente de son audience avec l’empereur. Or, Néron était l’empereur. On n’a jamais plus entendu parler de l’apôtre Paul. Nous savons aussi que bien souvent, les disciples de Jésus passèrent par les synagogues pour entrer dans une cité. Cette bonne nouvelle ne fut pas toujours reçue avec les hommages qui auraient dû être fait pour ces messagers d’une si grande nouvelle.

 

EN CONCLUSION

Les juifs en général seront haïs à cause du nom de Jésus. Les uns pour avoir été des disciples et propagateurs de la bonne nouvelle, les autres parce que Jésus fut leur pierre d’achoppement. En effet, si les juifs avaient reçu Jésus comme le Christ, ils n’auraient pas combattu inutilement les romains. Ils n’auraient pas cherché un Messie qui les libérerait du joug romain. Ils n’auraient pas été détruits, dispersés, faits esclaves ou tués. Et de toute évidence, autant pour les disciples que pour les opposants, Jésus exprimait une prophétie qui ne dépasserait pas la destruction de Jérusalem. Il y eut un temps pour la propagation de la bonne nouvelle, jusqu’à ce que Rome extermine les disciples, puis la Judée.

 

 

Patrick Galarneau

 

Publicités

Publié par

lafoisansreligion

À la fin de l'année 2013, c'est avec un feu de plus en plus ardent que j'ai eu à coeur d'enseigner la Bible à nouveau, mais cette fois, en priorisant le contexte historique et la pensée des différents auteurs. Ma présence sur le net n'est pas nouvelle et ce que je fais n'est pas nouveau. Toutefois, c'est en 2014 que s'est matérialisé ce projet de "La Foi Sans Religion", qui consiste en des enseignements de mise en contexte; des mises en gardes contre la religion évangélique et les sectes chrétiennes; des avertissements contre les ministères dits « prophétiques »; des dénonciations sur les œuvres mauvaises de ces manipulateurs et enfin, des encouragements sur ce site, sur facebook, sur youtube et sur les différents réseaux sociaux. Tous ces éléments pourront servir aux chrétiens prudents et même, aux non-chrétiens qui désirent comprendre un peu plus la distinction à faire entre la foi et la religion. Je travaille en collaboration avec tous ceux et celles qui œuvrent de cette manière et je félicite toutes ces personnes à travers le monde qui mettent tous leurs efforts pour avertir les gens qui ignorent les nombreuses subtilités et danger de cette mouvance, à leur manière, selon leur contexte respectif. Affermir la foi des uns et des autres, tout en les accompagnant dans leur démarche pour sortir des griffes des manipulateurs. Je suis très préoccupé par l'actualité internationale, religieuse et politique. La majorité de mes contacts sont français et africains. Il est donc normal que je sois préoccupé par la politique internationale. Vous pouvez aussi consulter ma page facebook. Je vérifie les profils avant d'accepter de nouvelles demandes d'amitiés et ce, afin d'éviter les nombreux faux profils qui pleuvent sur ce réseau. Ma chaîne youtube porte le même nom que ce site: "la foi sans religion", où vous pouvez consulter les différents sujets que j'aborde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s