Cette génération ne passera pas!

Mt.24.34Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

 

D’abord, reprenons tous les éléments que Jésus a annoncé et qui arrivera avant que « cette génération » s’éteigne. Nous verrons par la suite de quelle génération dont il s’agit:

  • v.1-2  Le Temple: il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée

SIGNES ET MANIFESTATIONS DE SON AVÈNEMENT

  • v.3-5  Anti-Christ: Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C’est moi qui suis le Christ.
  • v.6  Manifestations: Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin.
  • v.7-8  Fléaux: il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre
  • v.9-10  Persécutions: Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom
  • v.11  Faux prophètes: Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens
  • v.12-13  Injustices: Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira
  • v.14  Évangélisation: Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin
  • v.15  Prophétie de Daniel: C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention!
  • v.21  Détresse: Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais.
  • v.22  Court laps de temps: Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés
  • v.24  Faux Christ: Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus
  • v.27-30  Avènement du fils de l’homme: Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme
  • v.31  Rassemblement des élus: Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre

 

Donc, toutes ces choses doivent se produire dans une génération. Il s’agit en effet d’une seule génération et non de plusieurs générations. Les dispensationnalistes croient que les douleurs de l’enfantement durent depuis le temps des apôtres jusqu’à nos jours. Ils croient donc que tout ce qui est annoncé par Jésus dans ce texte, doit se produire sur une très longue période de temps, et que sa finalité sera à la dernière génération d’hommes sur Terre. Pourtant, ce n’est pas ce que dit le texte. On doit revenir au début: Le Temple!

C’est ce qui déclenche tout le discours de Jésus, depuis la remarque des disciples au sujet de la grandeur du Temple, jusqu’au ch.26 v.1, alors que Jésus change maintenant de sujet avec la pâque qui aura lieu deux jours plus tard. Le « fils de l’homme » doit être livré pour y être accusé et mené en croix. Ce n’est pas sans raison que Jésus a aussi longuement parlé à ses disciples sur ce qui arriverait suite à sa crucifixion. Le fait que les juifs le livreraient impliquent alors les conséquences décrites par Jésus dans le ch.24 et 25. Jésus savait pertinemment qu’il allait être livré. Et c’est lui qui a « décrété » aux disciples au sujet du jugement qui arrivera, suite à sa condamnation et ce jugement va se solder par la destruction du Temple de Jérusalem. Le Temple de Jérusalem est au coeur de la prophétie biblique. D’abord, il abrite l’arche de l’alliance, une alliance qui allait être détruite, tant physiquement par les romains que spirituellement par Jésus. Le jugement allait s’abattre par la main des romains, qui s’est manifesté par la destruction et le pillage du Temple de Jérusalem. Mais le jugement a aussi une signification qui va bien au-delà de son emplacement géographique et de sa construction en elle-même.

Le Temple est le centre de la vie culturelle, religieuse et prophétique d’Israël, en particulier de la tribu de Juda, dont la Judée tient son nom. Ce second Temple doit recevoir le Messie annoncé en Da.9.24-27. Le Temple et le Messie sont intimement liés. L’un ne va pas sans l’autre. S’il n’y a pas de Temple, il n’y a pas encore de Messie qui vienne. S’il n’y a plus de Messie, il n’y a donc plus besoin d’avoir de Temple. Ce dernier perd toute signification et utilité, une fois que le Messie est présenté et offert en sacrifice à la croix. En fait, le Temple n’a plus aucune utilité une fois que toute la prophétie est accomplie.

 

ABOLITION

D’ailleurs, ceux et celles qui croient que Jésus n’a pas aboli la loi mais est venu l’accomplir, et bien, Jésus n’est pas venu détruire le Temple, mais en accomplissant la loi et les prophètes, il a aboli le Temple. Donc, la loi et les prophètes aussi. Il fallait accomplir pour abolir, pas abolir pour accomplir. Les prophètes, depuis le second Temple, avaient pour objectif de préparer la venue du Messie, jusqu’à Jean-Baptiste. Jésus devait être reconnu comme Messie, ce qui implique qu’il devait accomplir toute la loi et les prophètes. À sa mort à la croix, Jésus a tout accompli. Sa résurrection a confirmé sa véracité. La loi, les prophètes et le Temple sont donc devenus caduques et inutiles. Dire le contraire, c’est affirmer alors que le sacrifice ultime de Christ n’a pas suffit et c’est faire Dieu menteur.

 

LE JUGEMENT FINAL

Le Temple ne pouvait pas tenir éternellement et demeurer en parallèle de la nouvelle alliance par le sacrifice de Christ. Il est donc logique de croire que la destruction du Temple était un décret de Dieu, que celui-ci devait être détruit, afin de mettre l’évidence en lumière sur le sacrifice ultime de Christ. Autrement, nous pourrions douter de la véracité messianique de Jésus, puisque le Temple encore debout, n’importe qui en Judée pouvait se prévaloir d’aspirations messianiques et prophétiques et ça, Dieu le sait, et il connaît le coeur de l’homme. C’est ce qui explique les nombreux encouragements à la persévérance, à tenir bon,  de la part des apôtres envers les nouveaux croyants et l’Église, qui était embryonnaire, et se devait d’espérer dans le retour de Jésus, afin qu’il porte le coup de grâce final à l’ancienne alliance, dont le Temple était au centre de celle-ci.

 

GÉNÉRATION

Étrangement, les dispensationnalistes se décrivent comme des littéralistes prophétiques, l’un des trois fondements de la doctrine du même nom, mais refusent la littéralité du texte de Mt.24.34, alors qu’il ne peut faire aucun doute que la génération dont il est question est bien celle des contemporains de Jésus. Bien entendu, nous comprenons que cette doctrine n’est qu’une construction imaginée pour offrir une espérance ajoutée au salut. Or, en reconnaissant la nature et la signification du Temple dans la vie des judéens, il ne peut faire autrement que d’être au centre du jugement décrété par Jésus en Mt.24.

Ce refus de reconnaissance a enchaîné une suite d’hérésies les plus abjectes, comme la perte du salut, qu’une partie des dispensationnalistes évoquent par des textes comme Hé.6 et 10. Or, l’épître est rédigée par un hébreu pour des hébreux dans un contexte hébraïque, par des concepts de la loi mosaïque, en particulier le lévitique. Ces chapitres d’Hé. 6 et 10 démontrent plutôt une conformité au texte de Mt.24, alors que cette génération de juifs a refusé la révélation faite chair et venue conformément selon les écritures des prophètes. Ils se sont donc retirés de la promesse et du rassemblement final. Ne leur reste plus que l’attente d’un terrible jugement, car ils ne peuvent pas crucifier Christ à nouveau pour le sacrifice de leurs péchés. La question à poser aux dispensationnalistes, c’est :

  • Comment est-ce possible pour des gens d’aujourd’hui d’avoir l’occasion de se rendre si coupables, que ça serait de crucifier Christ à nouveau si on leur permettait une autre repentance?

Pour eux, ce serait de perdre son salut. Mais le gros problème avec ce genre de croyance, c’est que Christ fut donné à Israël et que de le faire crucifier à nouveau, cela implique inévitablement avoir été dans la même génération que lui. Il faut l’avoir vu et être témoin directe, comme pour les apôtres pour être appelés « apôtres.» Il faut donc avoir été un témoin directe de Christ pour se rendre coupable de ce péché. De plus, le livre d’hébreux est adressé aux hébreux, rédigé dans la langue des hellènes, la langue d’usage de l’empire, puisque de toute façon, l’hébreu n’était pas la langue d’usage, même en Judée. La génération dont il s’agit est bien celle de Jésus.

 

Toute cette génération ne passera sans que tout s’accomplisse.

 

 

Patrick Galarneau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Publié par

lafoisansreligion

À la fin de l'année 2013, c'est avec un feu de plus en plus ardent sur mon cœur que le Seigneur suscita en moi un désir de le servir d'une manière particulière. Ma présence sur le net n'est pas nouvelle et ce que je fais n'est pas nouveau. Toutefois, c'est en 2014 que s'est matérialisé ce projet de "La Foi Sans Religion", qui consiste en des enseignements de mise en contexte; des mises en gardes contre les faux bergers; des avertissements contre les faux ministères; des dénonciations sur les œuvres mauvaises et enfin, des exhortations sur ce site, sur facebook, sur youtube et sur les différents réseaux sociaux. Tous ces éléments servent à l'édification de l'Église. Je suis un des nombreux outils que le Seigneur utilise. Je travaille en collaboration avec tous ceux et celles qui œuvrent pour lui d'un cœur droit et vaillant et je félicite tous ces ministères diversifiés à travers le monde qui servent, à leur manière, le corps de Christ pour son édification et pour affermir la foi des uns et des autres. Je suis très préoccupé par l'actualité internationale, religieuse et politique. La majorité de mes contacts sont français et africains. Il est donc normal que je sois préoccupé par la politique internationale. Vous pouvez aussi consulter ma page facebook. Je vérifie les profils avant d'accepter de nouvelles demandes d'amitiés et ce, afin d'éviter les nombreux faux profils qui pleuvent sur ce réseau. Ma chaîne youtube porte le même nom que ce site: "la foi sans religion", où vous pouvez consulter les différents sujets que j'aborde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s