Brasser de la merde. Mais pourquoi donc?

J’ai connu beaucoup de gens dans le monde évangélique. À tel point que mes enfants en étaient agacés. Agacés car pas moyen d’avoir la sainte paix lorsque je visitais une église en leur compagnie. En effet, lorsque je passais dans une église, des gens venaient vers moi. Des gens que je ne connaissais même pas la plupart du temps. Et pourtant, je suis le type d’individu qui aimerait avoir un don bien particulier : pouvoir être invisible. J’ai toujours rêvé d’avoir ce pouvoir. Je suis très sérieux. Mais je sais aussi que ça n’arrivera jamais.

Si je vais dans une église de l’Association d’églises baptiste du Québec (AEBEQ), vous pouvez être certains qu’ils me connaissent et qu’il n’y a pas moyen que je passe incognito. Ils me connaissent si bien qu’ils ont toutes les raisons inimaginables pour se lever la nuit afin de me haïr. Même chose à « La Bible Parle », où des inconnus sont venus à ma rencontre pour me signifier leur mépris, mais aussi, pour me dire, parfois avec un ton menaçant:

  • « Toi, tu m’as fais chier sérieusement avec tes propos. Mais après réflexion, je trouvais que tu avais raison ».

 

Au MCI d’Alberto Carbone, il est plus facile de passer incognito, mais je ne suis pas le meilleur ami de monsieur Alberto « ShowMan et donnez-moi de l’argent » Carbone. Les Wilkie m’ont fui comme le choléra lorsqu’ils ont pris connaissance de mes activités de « chasseur d’arnaqueurs » (c’est du moins ce que l’on croit à mon sujet). Ces Wilkie qui vendent des produits dans leur église et vendent des bénédictions à 777$, qu’ils appellent « la bénédiction d’Abraham », avec leurs 32 dents bien affichés, on croirait que ce couple s’est fait faire une chirurgie plastique dans la figure pour conserver leur sourire en permanence. Il y a aussi les églises Nouvelle Vie, où je ne peux passer inaperçu, avec leurs gorilles qui m’attendaient par dizaine à la porte d’entrée. Et lorsque Shora Kuetu est venu vendre ses miracles et guérisons à Montréal, des gorilles ont été spécialement attitrés pour m’intercepter à la porte, afin que je ne puisse enquêter sur les supercheries qui s’opéraient à l’intérieur des murs de cet hôtel en 2015 et dont j’oublie le nom.

Étrangement (oui c’est étrange, car je ne suis qu’un quidam dans cet océan du christianisme), j’ai attiré l’attention de plusieurs personnalités du monde évangélique. Des pasteurs, des évangélistes bien connus, des docteurs en théologie qui me disaient « Hey, c’est loin d’être fou ce que tu proposes comme interprétation, je vais y réfléchir ». Il y a aussi une multitude de prophètes qui sont venus à ma rencontre (sur le net). Que ce soit sur facebook ou sur youtube, plusieurs d’entre eux ont envoyé leurs incantations maléfiques à mon endroit tout en faisant le bacon par terre (un taré délirant religieux ne peut faire autrement). Certains ont rédigé des articles ou faits des vidéos pour me traiter de tous les noms. Je pense à des gens comme Sébastien Payet, Kevin Gall, Mark Stoll ou des fanatiques de Shora Kuetu de Claude Ignerski, Henti Viaud-Murat, Dr. Pierre Gilbert, Mario Massicotte, ou de Claude Houde.

Sans compter la messagerie privée, les courriels et pourriels, soit pour me questionner sur tel sujet, besoin de relation d’aide ou pour m’invectiver. Surtout pour m’invectiver. J’ai dû brandir la menace de poursuite judiciaire contre plusieurs individus, car le harcèlement, l’intimidation et la diffamation étaient récurrents. On ne veut jamais se rendre jusque là, et je n’avais pas l’intention que ça aille plus loin, et fort heureusement, je n’ai pas eu à aller plus loin. Mais aussi, certains me contactaient pour me transmettre des informations privilégiées ( concernant Claude Ignerski de Belgique et du Bénin, Shora Kuetu de France et du Congo, entre autre) ou des documents confidentiels (affaire Claude Guillot du Québec et de l’AEBEQ du Québec, entre autre).

Au Québec, plusieurs ne me connaissent pas, mais plusieurs me connaissent aussi. Et ceux et celles qui me connaissent, et bien, ils me haïssent. J’ai travaillé sur des enquêtes (dont une criminelle) dont les lecteurs ici savent de quoi il s’agit. Mais aussi, on m’a souvent sollicité pour traiter d’affaires louches concernant des évangéliques ou dissidents évangéliques qui se sont pris pour la quatrième personne de la trinité un peu partout dans le monde. Mais aussi, des personnes qui m’ont fait cadeau de leurs bouquins. Je pense entre autre à Alain Rodrigue (Québec), ou Samuel Foucart (France), ou encore, De Morgan Priest (France; récipiendaire cinéaste à Cannes en 2009) qui m’a fait parvenir un T-shirt… et j’en oublie. Autant à Montréal qu’ailleurs, on m’a invité à enseigner, prêcher ou apporter une aide parmi leurs fidèles évangéliques. Depuis 2008, j’ai refusé toutes demandes, sans exception.

 

Dernièrement, je me suis dissocié d’un pasteur de Montréal, qui désirait que je prêche occasionnellement les dimanche matin (du moins, selon ce qu’il m’avait fait savoir) et avec qui nous montions un projet d’enseignements. Personnellement, j’aime les gens discrets, effacés et qui ne prennent pas le crédit de ce qu’ils font. Puisque le monsieur en question s’est arrangé pour se faire inviter en tournée dans des églises pour aller enseigner ce que nous préparions, je me suis aussitôt dissocié de lui. Je n’aime pas l’opportunisme et j’ai effacé tout ce que nous avions préparé ensemble. J’ai tiré un trait de manière aussi prompte que rapide. Ce qui est dommage, c’est que j’ai fais la promotion de son oeuvre via Infochrétienne (avant de le connaître). Ma réputation précédait l’article à leur sujet (l’église en question et ses dirigeants), et espéraient que je rédige un bon papier. Ce qui fut le cas, à leur grand étonnement. Je soutiens toujours que l’oeuvre est bonne, mais je n’aime pas l’opportunisme qui se dégageait du pasteur principal.

 

Parlant d’Infochrétienne, j’ai été approché par son directeur et fondateur, afin de devenir rédacteur pour ce média. J’ai longuement réfléchis. Plusieurs mois de réflexion. C’était quelque part en 2016 je crois. On avait relayé un de mes articles et une vidéo sur leur site quelques mois avant. J’ai finalement décliné l’offre, bien que le médias se targue d’être non-partisan pour une quelconque dénomination. Je voulais demeurer l’électron libre qui a débuté son projet il y a près de 5 ans maintenant. Si j’ai à travaillé pour un médias, celui-ci devra être non-confessionnel et totalement détaché d’une quelconque adhésion, de près ou de loin, à une religion ou expression de foi. Si d’un côté je suis limité dans l’audience, de l’autre côté ma limite se situerait sur l’opinion et les faits à rapporter. Je ne pouvais pas me permettre une plus grande audience au détriment de ma liberté de dire ce que je dois dire.

 

BRAVO CHAMPION, TU TE VANTES DE TES EXPLOITS

Évidemment, le monde francophone en est un d’autoflagellation et d’hypocrites jouant les victimes pour mieux s’intégrer à un groupe social. L’autodérision passe tellement mieux. Ça va vous rendre sympathique. Mieux vaut afficher sa pauvreté que sa richesse. On ne parle pas de ses avoirs au Québec ni en France ni ailleurs dans la francophonie. Héritage catholique.

Alors, comment puis-je oser étaler mes prétendus exploits (qui n’en sont pas du tout) et mon « name dropping » publiquement? C’est de la vantardise, de la vanité, un besoin d’attention. En réalité, je me moque de ce que c’est, et je me moque de ce que la majorité pense ou croit. On sait très bien que le QI collectif n’est pas très élevé en matière de discernement, mais très élevé dans la matière de « jugement des autres »

Ce n’est pas mon problème si cet « étalement » rend mal à l’aise les francophones ou n’importe quel individu. Mais la raison de cet étalement est au paragraphe suivant 😉

 

POURQUOI BRASSER DE LA MERDE? BESOIN D’ATTENTION? VENGEANCE?

Ce n’est pas de ma faute si TVA nouvelles a échappé la nouvelle sur un individu accusé de sévices physiques à l’endroit d’élèves d’une école biblique de Victoriaville. Il m’a fallu 5 petites minutes pour découvrir l’accusé et hop, les journalistes me contactent pour savoir comment je l’ai découvert.

Ce n’est pas de ma faute si les victimes de Claude Guillot m’ont contacté suite à mes articles. Ok, c’est de ma faute si j’écris, car mon bras n’a pas reçu une révélation divine pour le faire. Mais je n’ai pas cherché les victimes. Il m’a fait plaisir de travailler avec certaines d’entre elles cependant.

Je ne connaissais pas Claude Ignerski. Ce n’est pas moi qui s’est mis à fouiller le net pour faire la « chasse aux hurluberlus délirant religieux ». C’est un contact bien connu en France qui m’a interpellé à plusieurs reprises et comme par hasard, j’avais un bon lien avec la maison d’éditions où Claude Ignerski fut publié. Le lendemain suivant la conversation que j’ai eu avec le directeur de la maison d’éditions, les bouquins d’Ignerski ont été retiré de la maison d’éditions.

Et parlant de ce contact bien connu des français: ce n’est pas de ma faute s’il a vu de mes vidéos sur youtube et qu’il a voulu entrer en contact avec moi. Bien qu’il était connu pour ses apparitions au cinéma français, je ne le connaissais pas et je ne l’ai pas cherché.

Ce n’est pas de ma faute si on m’a transmis des informations sur Shora Kuetu ou Kacou Philippe. Je n’ai jamais cherché ces illuminés, mais oui, j’y ai travaillé suite à ces « magnifiques » trouvailles. C’est un pasteur du médias francophone évangélique le plus lu dans le monde qui m’a contacté, et probablement parce que je publiais régulièrement des commentaires sur ce médias.

Ce n’est pas de ma faute si un certain Patrick machin-chose, poursuivit en justice par d’ex-adeptes de son église à Montréal, se trouvait à être le beau-frère d’une connaissance à moi et sur qui j’ai écrit par rapport à la manipulation de ce prophète autoproclamé.

Je ne sais même pas comment je me suis retrouvé avec 5 000 contacts et plus de 2 500 suiveux facebook. Vraiment, je n’en sais rien. Strictement rien. Mais je ne les ai pas cherché. J’en ai éliminé au moins 1 500 parmi ces quelques 7 500.

Je ne contacte jamais les journalistes. Ce sont eux qui me trouvent. Et plus d’une fois. En fait, je ne sais plus combien de fois cela s’est produit. Souvent en tous les cas.

 

Enfin bref, je fais ma petite affaire de mon côté et je travaille seul. Si on me contacte, c’est probablement parce que j’ai la réputation de brasser de la merde. Mais pourquoi brasser de la merde? Parce que j’aime la vérité. Tout simplement. Quand vous dites la vérité, vous dérangez. Mais quand vous dites la vérité, vous attirez les regards, car la vérité est logique, implacable et ne laisse aucune place aux tergiversations ou extrapolations les plus farfelues. J’enseigne sur le net (ok, pas depuis quelques mois, avec la naissance du bébé, mais depuis 2014 jusqu’au printemps dernier).

Mes enseignements plaisent à certains et en font suer plus d’un dans le monde évangélique. J’ai visité beaucoup d’églises et plus d’une fois chacune. J’ai écris au sujet de mes visites… et pas toujours positivement. Un pasteur très connu au Québec et dans la francophonie s’est même permis de mettre en garde ses adeptes contre moi. Je ne le savais pas, c’est ma sœur qui, comme par hasard, allait dans l’église de ce pasteur qui m’a mise au courant. Je suis donc allé rencontrer ce pasteur personnellement. Non, ce ne fut pas une confrontation de Titans, ni une guerre épique digne des duels du Moyen-Âge. Ce fut même cordial.

Des pasteurs au Québec ont avertis leurs adeptes de ne pas me suivre sur les réseaux sociaux, que j’enseignais le mensonge et tout le tralala que peuvent vomir les manipulateurs religieux évangéliques. Bien entendu, quand on ne lèche pas le derrière des sbires bien-pensants de cette mouvance, vous êtes le démon. Et quand les médias commencent à s’intéresser à eux, ils disent à leurs adeptes que le Diable a débuté sa persécution contre l’Église de Dieu. Franchement.

Et non, je n’aime pas que l’attention soit dirigée vers moi. D’ailleurs, je la fuis régulièrement. Je ne répond même plus à mes courriels, messageries privées ou les commentaires sur youtube et peu de fois sur facebook. Je suis peut-être un solitaire qui aime l’anonymat, sans pour autant être misanthrope J’aime le genre humain, mais je méprise profondément la supercherie, la manipulation et ce désir qu’éprouvent plusieurs hurluberlus de vouloir être reconnus, et toujours être reconnus mieux que les autres, plus élevés que les autres, d’être populaires… Je méprise cela du fond du coeur.

 

Ces Claude Houde, Claude Ignerski, Shora Kuetu, Sébastien Payet, Kevin Gall, Pierre Gilbert, Mario Massicotte, Kacou Philippe et tous les imbéciles autoproclamés qui manipulent les gens, ces nombreux pasteurs en recherche de pouvoir avec la peur au ventre du vrai monde « pas manipulable » et qui ont peur de travailler pour vrai, dans le vrai monde… Oui, tous ces zigotos qui font de la religion un marché lucratif sur le dos des naïfs, me pue au nez.

 

Mais la principale raison de ce brassage de merde, c’est que je connais les rouages de la manipulation évangélique. Bien que je sois un très petit joueur sur la scène, je sais que ma contribution a permis à plusieurs personnes de ce défaire de l’esprit sectaire. J’ai débuté en 2005, sur le forum du TopC. À l’époque, une certaine Claire Poujol, psychothérapeute, était sur ce forum et nous échangions très souvent sur les shem de pensées des manipulateurs et des victimes dans le monde évangélique.

Les manipulateurs ne se présentent pas avec un air bête. Ils ne vous disent pas qu’ils sont manipulateurs. Ils sont même extrêmement sympathiques et ce sont les derniers que vous soupçonnez d’être un manipulateur, fourbe et menteur. Ils emprisonnent votre jugement et votre discernement par une attache émotionnelle et complice. Autrement dit, si vous avez du plaisir en leur compagnie, que vous riez ensemble, faites certaines activités ludiques, que le gars semble gentil, courtois, souriant… comment votre jugement peut-il croire que ce gars-là puisse vous manipuler et vous mentir?

À contrario, celui ou celle qui dénonce la fourberie du manipulateur, lui, il n’est pas sympathique et vous n’êtes pas attaché émotionnellement à lui. Puisqu’il a un rôle ingrat, le dénonciateur n’est pas cru par la masse naïve… sauf lorsqu’un des adeptes se rend compte qu’il a été floué. Malheureusement pour le manipulateur, il n’a pas commis « le crime parfait », il a laissé des indices de sa fourberie. C’est là que s’opère le brassage de merde. Dénoncer le super sympathique prophète ou pasteur, c’est blesser en plein coeur les manipulés dont le jugement n’est plus du tout objectif, à cause de l’attache émotionnelle qu’a provoqué le manipulateur pour s’assurer de passer sous le radar des soupçons à son endroit.

Vous devenez alors le mal incarné. Personne ne vous croit. Personne ne veut vous croire, malgré la petite voix intérieure que le manipulé veut étouffer, car émotionnellement, il est attaché au manipulateur dont il ignore (ou veut ignorer) le jeu de la manipulation de ce dernier.

 

CONCLUSION

Le brassage de merde est donc le résultat d’une découverte stupéfiante d’une personne suffisamment objective, mais dont la résistance se trouve sur son chemin par les manipulés. Et rarement ce sont les manipulateurs qui vont combattre au front. Ils laissent leurs adeptes le faire à leur place, afin d’esquiver les coups d’épée de la vérité du dénonciateur. Les manipulateur vont au front seulement dans une campagne de séduction, pas de confrontation.

 

Soyez donc vigilants et avertis.

 

 

 

Patrick Galarneau

Publicités

Publié par

lafoisansreligion

À la fin de l'année 2013, c'est avec un feu de plus en plus ardent que j'ai eu à coeur d'enseigner la Bible à nouveau, mais cette fois, en priorisant le contexte historique et la pensée des différents auteurs. Ma présence sur le net n'est pas nouvelle et ce que je fais n'est pas nouveau. Toutefois, c'est en 2014 que s'est matérialisé ce projet de "La Foi Sans Religion", qui consiste en des enseignements de mise en contexte; des mises en gardes contre la religion évangélique et les sectes chrétiennes; des avertissements contre les ministères dits « prophétiques »; des dénonciations sur les œuvres mauvaises de ces manipulateurs et enfin, des encouragements sur ce site, sur facebook, sur youtube et sur les différents réseaux sociaux. Tous ces éléments pourront servir aux chrétiens prudents et même, aux non-chrétiens qui désirent comprendre un peu plus la distinction à faire entre la foi et la religion. Je travaille en collaboration avec tous ceux et celles qui œuvrent de cette manière et je félicite toutes ces personnes à travers le monde qui mettent tous leurs efforts pour avertir les gens qui ignorent les nombreuses subtilités et danger de cette mouvance, à leur manière, selon leur contexte respectif. Affermir la foi des uns et des autres, tout en les accompagnant dans leur démarche pour sortir des griffes des manipulateurs. Je suis très préoccupé par l'actualité internationale, religieuse et politique. La majorité de mes contacts sont français et africains. Il est donc normal que je sois préoccupé par la politique internationale. Vous pouvez aussi consulter ma page facebook. Je vérifie les profils avant d'accepter de nouvelles demandes d'amitiés et ce, afin d'éviter les nombreux faux profils qui pleuvent sur ce réseau. Ma chaîne youtube porte le même nom que ce site: "la foi sans religion", où vous pouvez consulter les différents sujets que j'aborde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s