La barbarie dans la Bible

L’été dernier, je discutais avec un pasteur autour d’un repas pris dans un restaurant. Il me faisait part de ses positions théologiques, sociales et de ses questions sans réponses vis-à-vis la barbarie que l’on retrouve dans certains passages bibliques.

 

Dans cet article, je ne pourrai pas vous offrir les références en question. Comme je n’ai pas bible en main au moment d’écrire ces lignes, je vous ferai part de certains événements relatés dans la Bible, mais sans les références.

 

Voyez-vous, si je vous dis qu’une femme d’une tribu d’Israël fut violée toute la nuit par des hommes d’une autre tribu d’Israël, qu’elle fut laissée pour morte et que son mari ait découpé son corps pour envoyer 12 partie d’elle aux 12 tribus d’Israël, est-ce barbare ou humaniste? Cela nous est rapporté dans l’ancien Testament.

Si je vous dis que Dieu exige la peine de mort par lapidation aux adultères et homosexuels, n’est-ce pas là une pratique barbare? On peut aussi prendre le texte de Lévitique 18 et constater tout ce qui est en abomination devant Dieu, et qui mérite la peine de mort, selon ce qui nous est rapporté dans l’ancien testament.

Que dire également des épurations ethniques en terre de Canaan, commandité par Dieu à la faveur d’Israël? En effet, Dieu aurait commandé à Josué de tuer tous les gens de plusieurs villes, hommes, femmes et enfants. Sérieusement, seriez-vous prêts à tuer des enfants au nom de Dieu? Aujourd’hui, on parlerait d’Israël comme un état fasciste. Et combien de fois a-t-on vu des événements relatés où Dieu demanderait au peuple d’Israël de tuer tous les gens, hommes, femmes, enfants, parfois même le bétail et tout ce qui s’y trouve? Le non-croyant peut avoir la vive impression que le peuple d’Israël exerce sa cruauté par procuration, et je le comprendrais aisément.

Dieu aurait donné sa faveur au roi David afin de faire couper les mains et les pieds de rois adverses, pour ensuite les exposer au grand public en les pendant au bois.

Combien de fois la Bible nous mentionne que Dieu a menacé d’extermination son peuple, d’autres peuples, et qu’il aurait d’ailleurs exterminer la race humaine par un déluge, des milliers d’années auparavant? La peur a-t-elle déjà produit de meilleurs êtres humains? La peur ne produit que de l’hypocrisie, de la cachotterie, des mensonges et ce, afin que ces personnes ne subissent pas le courroux de Dieu.

Dieu veut punir de mort tous ceux qui toucheront à sa montagne.

Dieu demande à Moïse de lapider à mort un des leurs pour une faute grave: Moïse et tous les gens du peuple sont donc allés exercer la punition de Dieu en lançant des pierres jusqu’à ce que l’accusé/condamné soit mort. Quelle mort atroce. Et nous les chrétiens, nous approuvons cela???

Dieu demande à Moïse de n’avoir aucune pitié pour celui ou celle, prophète ou faux prophète, qui entraînerait des gens à servir d’autres dieux. La punition est la mort. Explicitement, Dieu dit à Moïse de le tuer sans pitié, avec tout le peuple qui tuera ensemble cet individu. Et les hommes de la Bible n’étaient pas des barbares?

 

CONCLUSION

Je m’arrête ici, car il y a trop d’éléments du genre. Mais si on suit la logique chrétienne, tout ce qui est barbare est justifiable. Je me demande jusqu’à quel point on peut faire confiance aux chrétiens évangéliques pour garder nos enfants. Oh bien sûr, ils vous diront que c’était au temps de la loi, que nous sommes maintenant sous la grâce… et bien, ma bande de champions, comment évacuer les questions embarrassantes sous le tapis de la grâce qui, elle, semble avoir le dos large.

Je comprend très bien les questionnements de ce pasteur avec qui j’ai eu plusieurs discussions à cet effet. Mais il est trop facile de sortir l’argument que le temps de loi et le temps de la grâce, ce sont deux choses. C’est le même Dieu dans les deux cas.

 

Chrétiens évangéliques, faites vos devoirs et débrouillez-vous pour répondre aux questions embarrassantes s.v.p. 😉

 

 

Patrick Galarneau

Publicités

Publié par

lafoisansreligion

À la fin de l'année 2013, c'est avec un feu de plus en plus ardent que j'ai eu à coeur d'enseigner la Bible à nouveau, mais cette fois, en priorisant le contexte historique et la pensée des différents auteurs. Ma présence sur le net n'est pas nouvelle et ce que je fais n'est pas nouveau. Toutefois, c'est en 2014 que s'est matérialisé ce projet de "La Foi Sans Religion", qui consiste en des enseignements de mise en contexte; des mises en gardes contre la religion évangélique et les sectes chrétiennes; des avertissements contre les ministères dits « prophétiques »; des dénonciations sur les œuvres mauvaises de ces manipulateurs et enfin, des encouragements sur ce site, sur facebook, sur youtube et sur les différents réseaux sociaux. Tous ces éléments pourront servir aux chrétiens prudents et même, aux non-chrétiens qui désirent comprendre un peu plus la distinction à faire entre la foi et la religion. Je travaille en collaboration avec tous ceux et celles qui œuvrent de cette manière et je félicite toutes ces personnes à travers le monde qui mettent tous leurs efforts pour avertir les gens qui ignorent les nombreuses subtilités et danger de cette mouvance, à leur manière, selon leur contexte respectif. Affermir la foi des uns et des autres, tout en les accompagnant dans leur démarche pour sortir des griffes des manipulateurs. Je suis très préoccupé par l'actualité internationale, religieuse et politique. La majorité de mes contacts sont français et africains. Il est donc normal que je sois préoccupé par la politique internationale. Vous pouvez aussi consulter ma page facebook. Je vérifie les profils avant d'accepter de nouvelles demandes d'amitiés et ce, afin d'éviter les nombreux faux profils qui pleuvent sur ce réseau. Ma chaîne youtube porte le même nom que ce site: "la foi sans religion", où vous pouvez consulter les différents sujets que j'aborde.

9 réflexions au sujet de “La barbarie dans la Bible”

  1. Quitte à oublier les évangéliques, il faudrait aussi oublier leur manière littérale de comprendre la Bible. Les guerres et autres barbaries de la Bible sont à comprendre selon ce que dit Paul: c’est pour notre instruction que ces choses ont été écrites, et c’est spirituellement qu’on les comprend. Ces guerres et autres barbaries sont en nous, ce sont des guerres spirituelles pour conquérir notre territoire intérieur, et les barbaries sont pour la mise à mort de notre vieil homme.

    J'aime

      1. La vérité rend libre.
        Chaque passage de la Bible concerne la personne qui le lit, ici et maintenant.
        Y compris la Genèse (Adam, c’est toi, Eve, aussi, etc.)
        Y compris l’Apocalypse (L’antichrist, c’est de côté obscur de chacun de nous, etc.)
        La vérité rend libre.

        J'aime

    1. Le vieil homme a été crucifié avec Christ et le chrétien n’est plus esclave du péché (Romains 6,6). Donc cette idée d’un combat, d’un jihad intérieur est complètement fausse, d’un point de vue biblique.
      De plus, ce n’est pas parce qu’un passage historique peut être spirituellement interprété, qu’il est historiquement faux. Mais vous et le docteur Galarneau (qu’on est bien entre soi) vous gardez bien de dire ce que vous en pensez. Oui, Moïse a fait massacrer 3000 personnes après l’épisode du veau d’or. Cela devrait d’abord nous rappeler une chose : les commandements de Dieu, ce n’est pas juste de la matière à pignolade intellectuelle pour quelques pseudos théologiens sur Internet qui s’emmerdent dans la vie, c’est du sérieux. Et si vous ne comprenez pas que c’est du sérieux, je me demande comment vous pouvez comprendre ce que Jésus est allé faire sur une croix. Il aurait pu continuer à vivre sa petite vie de charpentier et se la couler douce en guérissant un éclopé de temps en temps. Comprendre ces choses spirituellement, ça veut dire les comprendre à la lumière de l’Évangile, pas avec les capacités tremblotantes du cervelet atrophié d’un pécheur invétéré. Évangile que vous niez en laissant penser que « les barbaries sont pour la mise à mort du vieil homme », ce qui est une monstrueuse ânerie.
      Ce blog devrait s’appeler : le post-modernisme pour les nuls, ce serait plus juste.
      J’aime trop vous lire.

      J'aime

      1. Lorsque Paul dit que c’est spirituellement qu’on lit la Bible, il parle bien entendu de l’AT.
        Jésus dit bien « Moïse vous a dit… mais moi je vous dis… ».

        Le vrai descendant d’Abraham, c’est celui qui a la foi.
        Le vrai circoncis, c’est celui qui l’est de coeur.

        Pierre compare l’arche de Noé au baptême.
        Paul dit que le rocher qui suivait les hébreux au désert était Christ.

        Il y a plusieurs niveaux de lecture, tous justes, mais depuis Jésus c’est l’interprétation spirituelle qu’il faut privilégier.

        Concernant les guerres qui ont lieu en nous:
        Actes 14:22 …c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu
        Matthieu 11:12 …le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent
        Matthieu 22:14 …il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus
        Matthieu 24:13 …celui qui restera ferme jusqu’au but, celui-là sera sauvé

        J'aime

  2. « Chaque passage de la Bible concerne la personne qui le lit, ici et maintenant. »
    Pourtant, selon le docteur Galarneau, la Bible ne concerne que les hommes de cromagnon (sic), c’est-à-dire les juifs.
    « L’antichrist, c’est de côté obscur de chacun de nous, etc. »
    Finalement, pourquoi nous farcissons nous la lecture de plus de mille pages de textes quasi paléolithiques, alors que visionner les aventures de Luke Skywalker suffirait largement à construire une vision du monde ? La vérité, c’est Dark Vador (le Père) et Luke (le Fils) et la Force (l’Esprit saint). Youpi !

    J'aime

  3. « nous les chrétiens »
    Je me permets humblement d’indiquer une faute de frappe : c’est plutôt « vous les chrétiens ». Merci bonsoir.

    J'aime

  4. « L’été dernier, je discutais avec un pasteur autour d’un repas pris dans un restaurant. Il me faisait part de ses positions théologiques, sociales et de ses questions sans réponses vis-à-vis la barbarie que l’on retrouve dans certains passages bibliques. »
    Jarnicoton ! J’espère que je ne le connais pas ce pasteur…J’en connais des formidables de pasteurs, dont un génial (de l’AEBEQ au passage) qui n’a pas hésité à prêcher sur les passages les plus difficiles d’Esther. Il ne prétendait pas éluder la difficulté, mais il allait au coeur du texte pour donner des réponses convaincantes, qui ne donnaient pour autant envie à personne d’aller trucider le voisin (je ne sais pas d’où le docteur Galarneau sort des énormités pareilles ? ) .
    Pauvre pasteur, si seul qu’il doive partager le pain à la lueur de la chandelle avec le et se confier à lui. Pourquoi ? Pour gagner sa faveur ? Espérer être le bien vu, celui qui échappera aux diatribes des réseaux sociaux ? Vain espoir. Cher pasteur, occupe-toi de tes brebis, c’est là ta noble tâche. Tu n’as pas à jalouser le piteux vedettariat de tel ou tel…

    J'aime

Répondre à Muffin man Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s