Attendre le retour de Christ, c’est comme attendre le Christ…

Les juifs attendaient la venue d’un Messie et ce, depuis plusieurs siècles. Ils espéraient et soupiraient profondément après un Messie. Ils étaient fortement religieux et pieux, exerçaient tous les rituels de la loi mosaïque dans l’espoir de trouver grâce aux yeux de l’Éternel, mais ils sont tous morts sans avoir vu le Messie de leurs yeux. Leurs espoirs furent-ils vains? Les conducteurs dans la foi de ces prophètes du passé ont entretenu l’espoir de ces juifs qui sont passés du joug d’un empire et d’un autre, ceux-ci s’étant succédés au fur et à mesure que l’un se désagrégeait et tombait dans la décadence, pour laisser place à un nouvel empire, tous se relayant en Judée pour la maintenir en dépendance étatique sans pouvoir se libérer. Mais le joug romain fut le point culminant de l’histoire juive.

 

Depuis la conquête romaine en l’an 63 avant notre ère en Judée, les prétendants messianiques se sont succédés à un rythme jamais vu auparavant. En un siècle, 42 prétendants messianiques ont exécuté leurs promesses de libérer Israël des romains, tels des Moïse des temps nouveaux, selon la parole du Deutéronome ch.18.18, alors qu’un messie, qui serait semblable à Moïse mais lui étant supérieur, libérerait le peuple comme Moïse libéra Israël du terrible joug égyptien. Cependant, tous sont morts sous l’épée romaine, alors que ces derniers combattaient par la voie de la violence et la rébellion, prétextant avec fausse piété, qu’il n’y a qu’un seul Dieu et que nul profane ne peut violer les terres laissées en héritage, et encore moins le saint Temple, maison de l’Éternel, qui ne peut supporter l’idolâtrie et le paganisme de ses invités, qui ont forcé la porte d’entrée pour s’y immiscer sans consultation de ses hôtes.

 

Beaucoup ont suivi ces radicaux qui se prétendaient messie, mais ont subi, pour la plupart, le même sort qui fut réservé à leurs « messies ». Les romains ont maté les juifs récalcitrants, eux et leur extrémisme religieux, bafouant du même coup leurs idées préconçues de leur Dieu qui seraient éternellement avec eux et qui les ferait habiter sans fin sur cette terre. Mais c’était mal connaître la portée spirituelle des propos de Dieu, car Dieu n’est pas un homme pour penser comme un homme. La terre d’Israël n’a absolument rien de significatif, si ce n’est qu’une pâle imitation de cette Jérusalem céleste dont le concept échappait aux juifs et échappe aujourd’hui aux chrétiens qui instrumentalisent Israël pour voir des prophéties se produire en ses terres. Quel outrage pour Dieu, puisque c’est le faire menteur que de croire qu’il n’ait pas tout accompli.

 

Mais devrions-nous vraiment êtres étonnés? Les juifs ont fait pareil. Ils ont vu le Christ dans la personne de Jésus, mais ont préféré volontairement le nier, car ils attendaient un Messie à la carte. Autrement dit, ils attendaient quelqu’un selon leurs attentes à eux, selon leurs interprétations. Les juifs attendaient un Messie qui est déjà venu, mais refusant de le reconnaître. Ils ont voulu croire qu’il n’était pas encore venu et regardait au futur un Messie qui n’est jamais venu. Puis, ils ont payé de leurs tristes vies pour cela. Les chrétiens d’aujourd’hui font exactement la même erreur. Ils attendent encore un retour de Christ, alors que la promesse s’est déjà accomplie depuis presque 2000 ans. N’est-ce pas un outrage à Dieu que de faire croire qu’il ne rempli pas ses promesses, alors qu’il les a bien remplie?

 

Les chrétiens d’aujourd’hui qui se réclament du futurisme catastrophiste avec leur « Jésus revient bientôt », ont le coeur aussi endurcit que les juifs de l’époque de Jésus. Les deux préfèrent ne pas reconnaître le Christ, mais de fantasmer sur l’image qu’ils s’en font.

 

 

 

Patrick Galarneau

Publicités

Publié par

lafoisansreligion

À la fin de l'année 2013, c'est avec un feu de plus en plus ardent que j'ai eu à coeur d'enseigner la Bible à nouveau, mais cette fois, en priorisant le contexte historique et la pensée des différents auteurs. Ma présence sur le net n'est pas nouvelle et ce que je fais n'est pas nouveau. Toutefois, c'est en 2014 que s'est matérialisé ce projet de "La Foi Sans Religion", qui consiste en des enseignements de mise en contexte; des mises en gardes contre la religion évangélique et les sectes chrétiennes; des avertissements contre les ministères dits « prophétiques »; des dénonciations sur les œuvres mauvaises de ces manipulateurs et enfin, des encouragements sur ce site, sur facebook, sur youtube et sur les différents réseaux sociaux. Tous ces éléments pourront servir aux chrétiens prudents et même, aux non-chrétiens qui désirent comprendre un peu plus la distinction à faire entre la foi et la religion. Je travaille en collaboration avec tous ceux et celles qui œuvrent de cette manière et je félicite toutes ces personnes à travers le monde qui mettent tous leurs efforts pour avertir les gens qui ignorent les nombreuses subtilités et danger de cette mouvance, à leur manière, selon leur contexte respectif. Affermir la foi des uns et des autres, tout en les accompagnant dans leur démarche pour sortir des griffes des manipulateurs. Je suis très préoccupé par l'actualité internationale, religieuse et politique. La majorité de mes contacts sont français et africains. Il est donc normal que je sois préoccupé par la politique internationale. Vous pouvez aussi consulter ma page facebook. Je vérifie les profils avant d'accepter de nouvelles demandes d'amitiés et ce, afin d'éviter les nombreux faux profils qui pleuvent sur ce réseau. Ma chaîne youtube porte le même nom que ce site: "la foi sans religion", où vous pouvez consulter les différents sujets que j'aborde.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s