La résilience du chrétien

Il y a deux éléments essentiels qui caractérisent celui qui a reçu par grâce, la foi en Jésus-Christ:

  • l’humilité
  • la résilience

Hérésie!!! Vous dirons ceux et celles qui sont animés de zèle et d’obscurantisme religieux. Or, combien parmi eux sont animés par cet amour qu’ils défendent becs et ongles, alors qu’ils sont constamment dans l’accusation, le jugement et la condamnation???

Celui qui est humble est nécessairement rempli d’amour pour son prochain. L’humilité sans amour, c’est impossible. Et un chrétien prétentieux, vantard, orgueilleux, c’est un religieux qui a pour ambition de devenir une sommité dans sa religion. Celui qui a reçu gratuitement ce don de la foi en Christ, lui, n’a rien à vendre, personne à convaincre, ne recherche pas son intérêt, conserve une attitude positive et désintéressée. Il affronte les épreuves de la vie avec la paix dans son coeur.

Le religieux est toujours dans les débats, la querelle, la défense de sa dénomination religieuse, le jugement de valeurs, ect…

 

J’ai envie de vous raconter ce qui se passe dans mon coeur actuellement…

Ma vie en est une de détachement. Je n’ai pas eu de parent, pas de famille. Personne n’a élevé cet enfant que j’étais, sauf moi-même. Vous remarquerez sur mon profil Facebook, très peu de photos de moi, aucune photo de mes parents ou ma soeur ni aucune de ma famille élargie, peu de mes enfants, même si je les aime, non seulement de façon inconditionnelle, mais aussi de façon démesurée. Je ne partage pas mes propres exploits (si seulement il y en avait). Ma femme? Peu ou pas de photos et très peu d’allusion à elle.

Je n’ai jamais nagé dans l’argent. Mes parents ne m’ont jamais aidé et ce, peu importe le domaine. Je me suis débrouillé tout seul, sans l’aide de qui que ce soit. J’ai quitté le nid familial dès que j’ai eu 18 ans. Mes parents étaient horribles comme parents. Une famille totalement dysfonctionnelle. La peur, la honte, le jugement, l’accusation, la condamnation, la violence et l’obscurantisme religieux faisaient parti de mon quotidien, surtout lorsque mon père a arrêté de boire et de se droguer quand j’avais 11 ans. Là, je devais l’accompagner dans sa maudite religion évangélique que je vomissais. Ma mère? Elle a arrêté de me battre quand j’avais 12 ans, car je me suis mis à rire lorsqu’elle me giflait. Ça n’avait plus aucun effet. Elle devenait folle de rage. Alors, elle demandait à mon père d’administrer les sévices corporels à sa place. Je suis allé voir la police. Mon père était quand même un colosse dont personne n’osait s’opposer. Il était si imposant et d’une force herculéenne… Pas pour rien qu’il se ramassait en prison. À battre ses opposants dans les bars, puis battre les policiers qui l’arrêtaient, il y a de bonnes chances de se retrouver derrière les barreaux.

Parfois, il conduisait la voiture complètement ivre mort, alors que moi, petit bonhomme de 4 ans, j’étais assis à l’avant de la voiture parce que je l’accompagnais dans les bars. Oui oui, à 4 ans, j’ai fréquenté les bars où mon père se tenait, car ma charmante mère remplie de bonne éducation parentale, m’envoyait chercher mon père en plein milieu de la nuit. J’étais le chou-chou des serveuses de clubs. Normal, j’étais un petit garçon de 4 ans. Cependant, il est arrivé une nuit où les policiers m’ont ramené à la maison aux alentours de 5H00 du matin, car mon père a eu un accident, alors qu’il a frappé de plein fouet un lampadaire. Je me rappelle de la scène: mon père était inconscient, la tête sur le volant, plein de sang, le klaxon qui sonnait de manière continue, et moi qui était assis du côté passager à tenter de réveiller mon père… je n’ai plus revu mon père pendant plusieurs semaines… Un peu comme lors d’un beau début d’après-midi, j’étais au bar avec mon père et que, lors du départ, nous nous retrouvions sur un boulevard achalandé… Mon père me tenait la main, mais ses yeux étaient fermés. Il titubait sur le boulevard et moi, petit bonhomme de 4 ans, j’avais peur et n’avais pas du tout confiance aux capacités de mon père pour nous faire traverser le boulevard. On a failli se faire frapper de plein fouet d’ailleurs.

Je pourrais vous raconter des centaines d’anecdotes de ce genre et pourtant, je suis encore en vie. J’ai pourtant été battu violemment, on a passé au feu deux fois dont une fois où on a tous failli mourrir. À l’école, j’étais le bizarre de la classe et de toute l’école. Il a fallu que j’apprenne à me battre et à faire face à mes intimidateurs. Chaque jour, oui, chaque jour, je devais me battre avec mes congénères d’école ou de quartier afin de demeurer en vie. À coups de poings et de pieds, je devenais sans pitié pour ceux qui désiraient m’agresser. Je n’avais plus aucun sentiment de compassion et ce, dès l’âge de 5 ans. Je n’avais aucun sentiment de pitié ni d’amour. Je détruisais tout sur mon passage. J’ai détruit la cour résidentiel de mon voisin à 5 ans, juste parce qu’il ne m’a pas donné une banane. J’ai arraché un morceau de peau, dans le dos!!! d’un de mes amis, car il me fuyait pour je ne sais quelle raison. J’ai failli tuer deux de mes amis à coups de poings ou d’étranglement quand j’étais adolescent… juste par plaisir!! J’ai cambriolé la cafétéria de mon école à l’âge de 12 ans, j’ai fréquenté des tueurs, des cambrioleurs, des voleurs, des violeurs et les pires dossiers criminels du Québec avant 18 ans. J’ai failli mettre le feu à l’une de mes copines en lui tirant dessus avec un projectile de feu d’artifices… Bref, je crois que je broyais un peu de noir 😉

 

Vous pouvez être certain, mon poing dans les airs, un doigt d’honneur sorti à l’intention du reste de l’humanité et un gros fuck-you au reste de l’humanité, voilà ce qui m’animait. Et j’aimais écouter la musique la plus weird possible, car elle représentait ce que je ressentais au plus profond de moi-même. J’emmerdais toute l’humanité entière.

 

OUAIS OK, MAIS ENCORE???

Je vous passe ls détails de ce qui m’a amené aujourd’hui à croire en Jésus-Christ, mais je peux vous assurer que ce n’est pas grâce à ce qui m’a servi de paternel.

 

Mais je vous reviens dans un prochain article… 😉

 

Publié par

lafoisansreligion

À la fin de l'année 2013, c'est avec un feu de plus en plus ardent que j'ai eu à coeur d'enseigner la Bible à nouveau, mais cette fois, en priorisant le contexte historique et la pensée des différents auteurs. Ma présence sur le net n'est pas nouvelle et ce que je fais n'est pas nouveau. Toutefois, c'est en 2014 que s'est matérialisé ce projet de "La Foi Sans Religion", qui consiste en des enseignements de mise en contexte; des mises en gardes contre la religion évangélique et les sectes chrétiennes; des avertissements contre les ministères dits « prophétiques »; des dénonciations sur les œuvres mauvaises de ces manipulateurs et enfin, des encouragements sur ce site, sur facebook, sur youtube et sur les différents réseaux sociaux. Tous ces éléments pourront servir aux chrétiens prudents et même, aux non-chrétiens qui désirent comprendre un peu plus la distinction à faire entre la foi et la religion. Je travaille en collaboration avec tous ceux et celles qui œuvrent de cette manière et je félicite toutes ces personnes à travers le monde qui mettent tous leurs efforts pour avertir les gens qui ignorent les nombreuses subtilités et danger de cette mouvance, à leur manière, selon leur contexte respectif. Affermir la foi des uns et des autres, tout en les accompagnant dans leur démarche pour sortir des griffes des manipulateurs. Je suis très préoccupé par l'actualité internationale, religieuse et politique. La majorité de mes contacts sont français et africains. Il est donc normal que je sois préoccupé par la politique internationale. Vous pouvez aussi consulter ma page facebook. Je vérifie les profils avant d'accepter de nouvelles demandes d'amitiés et ce, afin d'éviter les nombreux faux profils qui pleuvent sur ce réseau. Ma chaîne youtube porte le même nom que ce site: "la foi sans religion", où vous pouvez consulter les différents sujets que j'aborde.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s