L’horoscope évangélique: de chrétien à médium.

Nous entendons parfois des témoignages de gens qui affirment que tout ce qui leur a été prédit par leur médium s’est produit. Je ne suis pas spécialiste en ce domaine, et je ne veux surtout pas le devenir pour des raisons comme: me prémunir contre l’imbécillité, la perte de temps et la supercherie 😉 … mais je sais pertinemment bien que c’est de la grosse arnaque qui pue de loin. Oui, on voit venir l’arnaque de loin, alors qu’elle se compare aisément à un troupeau d’éléphants qui tente de se cacher derrière un arbuste. C’est comme évident. Toutefois, les naïfs font exprès pour se crever les yeux, question de ne pas voir que c’est une arnaque et ce, afin de se donner un peu d’espoir dans leur triste vie sans saveur. Un gros jugement de valeur de ma part? Ouais, et alors? Ça a beau être un gros jugement, il n’en demeure pas moins vrai pour autant 😉

 

FAIRE L’AUTRUCHE

Une fois la consultation terminée, le naïf, mais surtout, les naïves (désolé, mais ce sont surtout des femmes qui consultent ces zigotos), partent à la recherche dans leur environnement immédiat et parfois plus loin, de ce qui a été prophétisé par le/la médium (encore une fois, c’est davantage les femmes qui sont médium que les hommes, mais utilisons dorénavant le masculin, afin d’alléger le texte). Puis, à petit événement dans leur vie, ils y croient discerner des signes de réalisations des prophéties du médium consulté un peu plus tôt. En fait, ils espèrent que cela se produira sous leurs yeux, afin d’avoir la joie qui remplacera la tristesse de leur vie dans leur cœur en manque d’émotions fortes. Il y a une forte odeur d’hypocrisie entremêlée d’un désir profond d’espérer en quelque chose qui se produira, fort possiblement pour espérer changer la routine de leur vie ennuyante. Ils se cachent la vérité au fond d’eux, leur petite voix intérieure leur montrant la vérité et qui dit que ce qu’ils considèrent comme des signes, ce sont eux qui les interprètent de manière tout à fait arbitraire et à leur avantage. Ne se contentant pas de cela, ils propagent autour d’eux que le médium leur a dit vrai. Ils « évangélisent » et portent la bonne nouvelle autour d’eux, disant que la prophétie s’est accomplie dans leur vie misérable.

 

MÉDIUM ÉVANGÉLIQUE

Bizarrement, n’est-ce pas ce que font les évangéliques??? Ils recherchent des signes dans l’actualité internationale, usant de versets et passages bibliques comme d’un horoscope. Ces passages de la Bible seraient comme des paroles qui voyagent dans le temps, s’en allant au gré du vent, choisissant de manière aléatoire des victimes innocentes à qui ont a fixé un arrêt de mort dans des conditions atroces, dans un contexte de chaos mondial. Et voilà, c’est le jugement de Dieu, un psychopathe fou, irresponsable, qui tiendrait les guides de la cohérence absolue du cosmos, venant avec son sceptre pour y couper au hasard, comme un chauffard ivre sur la route, des victimes tout à fait innocentes qui n’ont jamais eu l’occasion de voir venir le jugement fatidique et sans avertissement.

 

À chaque événement politique et religieux de la scène locale ou mondiale, des médiums évangéliques y vont de toutes leurs hypothèses (qu’ils confondent volontairement avec « théorie ») fumantes au sujet de la fin de ce monde, qu’ils appellent « la fin des temps ». Les fous de Dieu s’en donnent à cœur joie sur le net, ameutant les naïfs en recherche « thrill » et de sensations fortes pour agrémenter une vie misérablement chrétienne, offrant un faux espoir à ces « suiveux de low life évangéliques ». On pense à Dr. Pierre Gilbert, Mario Massicotte et une panoplie d’imbéciles à travers le net, surtout sur Youtube, et qui se font un gain de popularité en décryptant les mystères de l’Apocalypse. C’est du moins ce qu’ils disent. Mais Dieu a dit, quelque part entre Genèse et Apocalypse : « ils se sont crus sages et intelligents, mais ils sont devenus fous dans leurs raisonnements ». Leurs églises ont également leurs médiums derrière la chair, sur l’estrade. On les appelle « PRÉDICATEURS ». Bien oui, ils prédisent les malheurs qui attendent les fidèles s’ils ne font pas comme dit le prédicateur. Ils prédisent aussi les malheurs sur le monde, le méchant monde sous l’emprise du bonhomme rouge et cornu, avec sa fourche qu’il plantera dans le cul de tous ces incrédules qui n’auront pas accepté le Jésus des évangéliques dans leur cœur (distinguons ici leur Jésus du vrai Jésus).

 

Ce qui, au départ, semblait noble, le christianisme évangélique n’est rien d’autre qu’une grossière arnaque issus de l’astrologie.

 

Pour ceux et celles qui ont une foi simple, de grâce, fuyez leurs fables et leurs idées de grandeurs. Ces gens sont fous.

Publicités

Accepte Jésus dans ton cœur, et tu n’iras pas en enfer.Viens à notre église, pour te protéger du méchant monde.

LA MALADIE DE LA CITATION BIBLIQUE

Avec les chrétiens évangéliques, il faut absolument citer des versets bibliques pour justifier tout et n’importe quoi. Bientôt, avec cette bande de zigotos, va falloir expliquer, versets à l’appuis, pourquoi il n’y a pas de « démon du facebook », à titre d’exemple. Vous pouvez également voir ma vidéo sur les relations sexuelles (licites ou illicites), et vous aurez un éventail assez impressionnants d’abrutis évangéliques bons pour l’asile et qui prennent la bible pour un livre d’instructions ou de recettes de cuisine.

 

CELUI QUI QUITTE EST TOUJOURS LE FAUTIF… SELON EUX

En fait, il n’y a pas grand chose qui puisse nous réconcilier (ou nous concilier) avec Dieu « SI » nous observons le comportement et les prises de positions absurdes chez les évangéliques. Et qu’on me donne une pause avec ces arguments vides de « il ne faut pas généraliser, ils ne sont pas tous ainsi. Mais je crois que tu as vécu de mauvaises expériences, tu devrais joindre une autre église ».

Beurk! Je ne joindrai jamais vos sottises faites en pierres… et en prières stériles. Je les vomi. Pour moi, ce serait l’équivalent de retourner au Moyen-Âge et à vos superstitions. Je n’ai pas l’intention de vous fréquenter ni de vous entendre vomir vos niaiseries religieuses. Je suis passé à autre chose dans ma vie. La religion évangélique, c’est derrière moi, car je ne crois plus à vos sornettes religieuses. Je crois en Jésus-Christ, mais décidément, nous n’avons pas du tout le même Jésus et je ne veux pas de votre Jésus, tel que vous le présentez, ni de votre perception de la Bible, de vos interprétations catastrophiques ou de vos manipulations par la peur

 

MINISTÈRE PASTORAL, UNE SUPERCHERIE BIEN ENTRETENUE

Mais s’ils ne sont pas tous ainsi, comme vous aimez le dire, et bien évidemment, vous, vous ne faites pas partie du lot n’est-ce pas? Et bien, s’il y en a qui ne font pas partie de cette généralité, c’est parce qu’ils sont sur le point de claquer la porte de ce mouvement de supercheries sectaires. Mais pour tout vous dire, je comprends très bien les gens qui se déclarent athées ou de ceux et celles qui sont sortis de cette « zone infecte » de la religion. C’est rempli d’hypocrisie, de mensonges, de Patois de Canaan qui n’a d’autre vocation que de remplir le vide d’une conversation déjà stérile et hypocrite. Alors, je ne justifierai par aucun verset une supercherie encore bien en vogue, un attrape-nigauds qui sert bien les poches crasseuses de ces mercantiles et voleurs que sont les évangéliques, ces pasteurs-voleurs, paresseux et vaniteux, qui se disent investis de Dieu pour demeurer dans leur zone de confort douillet à faire du jus d’pieds dans leurs souliers devant leur écran d’ordinateur à boire leur café bien tranquillement, préparé avec amour par leur tendre épouse, pendant que leurs ouailles affrontent les rigueurs de l’hiver, du trafic ambiant sur les routes et se font suer au travail pour être capable de donner une partie de leur salaire au pasteur-paresseux.

 

L’INSIDIEUSE MANIPULATION ÉVANGÉLIQUE

Long préambule? Peut-être, mais nécessaire. Car voyez-vous, on veut nous faire croire depuis plus d’un siècle que si j’accepte Jésus ans mon cœur, je serai sauvé de l’enfer. Mais je dois joindre une église évangélique, car il faut que je me protège du méchant monde sur lequel un ange cornu et méchant, à qui on donne le nom de Satan, règne en roi et maître et ce dernier dirige toute sa férocité et sa haine sur les bons élus que sont les évangéliques, jamais responsables de quoi que ce soit dans leur vie. S’ils ont le cancer, c’est le méchant Satan qui en est la cause, et non à cause de leur style de vie. Le monde va toujours mal chez les chrétiens, ils voient la vie en noir et après cela, ils veulent que nous acceptions Jésus dans notre cœur pour que ça aille mieux??? Ils nous promettent la vie éternelle sinon, ben les gens de la Terre seront massacrés par Jésus dans un terrible bain de sang en vengeant ses bons et victimes élus, les chrétiens évangéliques.

 

DÉLIRE RELIGIEUX

Mais accepte Jésus dans ton coeur, afin de ne pas te faire massacrer par les armées célestes de Jésus, pour ne pas être ravi par un ange cornu, rouge et musclé qui déversera toute sa haine et sa tromperie. Et sois amoureux d’une personne imaginaire, qu’on appelle Jésus (parce qu’ils l’imaginent à leur façon bien à eux), fais-lui des chants d’amour comme si tu étais l’épouse qui soupire après son mari.

Non mais sérieusement, nous sommes dans la maniaco-dépression religieuse ici. D’un côté, vous devez être à l’eau-de-rose, plein de verni sur la langue quand vous parlez aux autres, mais d’un autre côté, sévère en jugements, condamnateur, jugeur des autres qui ne pensent pas comme vous. En tant que chrétien, vous devez croire que vous faites le choix à Jésus d’entrer dans votre cœur. Vous faites une petite place pour lui et vous feignez lui ressembler en tentant d’imiter ce que vous pensez de lui. Vous faites passer vos désirs pour des volontés divines, vous croyez avoir eu des songes et des rêves où Dieu vous aurait parlé (surtout quand c’est une question eschatologique lol). Et pour certains, encore plus atteint mentalement, ils parlent en langue!! lol. Ils se persuadent que le Saint-Esprit est venu à leur rencontre. Désolé, mais c’est votre maladie mentale qui doit être soignée.

 

CONCLUSION

Bref, accepte Jésus dans ton coeur si tu veux démontrer à la face du monde que tu es quelqu’un de dérangé. Pour ma part, je n’ai pas accepté Jésus dans mon coeur et ne le ferai jamais: c’est Dieu qui m’a accepté dans son coeur, c’est lui qui m’a fait une place, moi qui suis pécheur. C’est lui qui me fera asseoir à la table d’honneur, jamais je n’aurais pu tenter, comme plusieurs, d’y entrer comme un voleur 😉

Aucun commandement biblique à suivre!!

 

INTRODUCTION

Vous avez bien lu, il n’y a aucun commandement biblique à suivre, pas même un tout petit peu, pas même un seul, niet, nada!! Pourquoi les chrétiens alors sont si engagés (enragés également) dans les différents débats sur le net ou dans leurs supercheries d’églises, afin d’énoncer, prêcher, inculquer ou forcer par pression coercitive, leurs ouailles afin que ces dernières obéissent à des commandements???

On a plusieurs très bons candidats pour l’asile de fous, mais pas assez de psychiatres en service (ou en sévices. Ben oui, une petite séance d’électrochocs à ces hurluberlus de sentinelles de la foi ne ferait pas de tort 😉 ).

 

AU DIABLE LES MAUDITES RÉFLEXIONS RELIGIEUSES!!

Mais comment un chrétien, supposément né de nouveau, qui a étudié en théologie dans trois facultés différentes sous trois dénominations différentes et qui a étudié 3 ans en histoire, qui a passé le reste de son temps libre comme étudiant autodidacte dans les deux domaines cités plus haut, peut-il en arriver à la triste conclusion que, au final, aucun commandement biblique n’a à être observé? Vite, dépêchez-vous, je suis un hérétique!!

 

J’aurais envie de vous dire: « si vous vous soumettez à la loi, alors vous êtes sous la loi et non sous la grâce ». Mais ça serait encore une réponse de religieux qui se croit sans religion et peut donc faire la morale aux religieux, sans même savoir qu’il est lui-même un religieux. Vous saisissez? Et bien, vous n’êtes et n’avez jamais été sous la loi. Ah non? …Ben non… jamais. Mais c’est écrit noir sur blanc dans la Bible. Ah! Vous et votre Bible, si vous pouviez lui faire l’amour, vous le feriez! Je suis vulgaire vous croyez? Vous n’avez donc jamais entendu ce que moi j’ai entendu de mes oreilles au sujet d’un homme, de ce qu’il faisait parfois avec sa Bible. Vous ne voulez pas le savoir, je ne veux pas vous le dire, ça ne se dit pas, ça ne s’écrit pas, et ça ne se raconte même pas en blague. Et c’est un chrétien!! Alors non, je ne suis pas du tout vulgaire 😉

 

LA BIBLE: UN LIVRE DE LOIS, POUR PLUSIEURS

Cependant, plusieurs parmi vous croyez avoir toutes les réponses dans la Bible, comment penser, se comporter, agir dans telles situations de la vie… Foutaise!!! Vous vous racontez du n’importe quoi religieux! Mais à quoi sert donc la Bible, si ce n’est pas pour nous conduire dans le bon chemin? La Bible n’a jamais eu la prétention de conduire qui que ce soit dans le bon chemin. Mais Jésus a dit qu’il est le chemin, la vérité et la vie!! Ben oui. Et alors? Cela signifie-t-il que la Bible ait cette vocation? La Bible et Jésus, ce sont deux entités différentes. D’abord, la Bible n’est même pas une entité, c’est un TÉMOIGNAGE DU PASSÉ, pas un être vivant. Dieu ne vit pas à travers du papier et de l’impression à la chaîne.

Mais plus que cela: les auteurs du Nouveau Testament n’avait aucune obligation de rédiger ce TÉMOIGNAGE DU PASSÉ. Est-il écrit « oracle de l’Éternel », comme on le voit à plusieurs reprises dans l’Ancien? Non. Est-il écrit dans le Nouveau Testament « Écrit ce que je te dis ou ce que tu vois ». Il n’y a que l’Apocalypse qui comporte de telles phrases, et c’est adressé à 7 communautés chrétiennes réparties dans le monde greco-romain. Alors, on se calme le poil des bras, on redescend de son cumulus blanc où Jésus serait sensé, selon les élucubrations catastrophiques de certains, enlever les chrétiens en robes blanches et faire « crasher » des avions en plein ciel, dû à l’enlèvement de pilotes chrétiens (la belle affaire lol).

 

JÉSUS: UN PHÉNOMÈNE LOCAL

Les disciples de Jésus ont rédigé les événements relatés mais n’avaient pas l’obligation de le faire, car c’était pour les chrétiens hébreux. Pourquoi l’ont-ils rédigé alors? Ce qui s’est produit en Judée était un phénomène local sans importance pour le monde romain de cette époque. Personne ne se souciait de ce qui se passait en Judée. Les romains n’avaient ni journaux, ni télé, ni internet, ni Google, Facebook ou Youtube. Pour se rendre d’une cité à l’autre, il y avait parfois un désert à traverser à pieds, les mieux nantis étaient en Chameau, et les élites, à Cheval. Le temps que les nouvelles se rendent et soient diffusent dans tout l’empire, ça pouvait prendre des années. Et il fallait que la nouvelle ait de l’importance pour en faire le tour de l’empire. Or, celle d’un prétendu Messie juif qui libérerait la Judée du méchant empire romain, ça ne causait pas de trouble du sommeil pour l’ensemble des gens de l’empire. Les juifs se sont fait rappeler à de très nombreuses reprises par Dieu, via leurs prophètes, qu’Israël n’était qu’un petit rien du tout dans le monde, qu’il n’a pas été élu à cause de son grand nombre, ni de son importance ni quoi que ce soit d’autre. Chez les juifs, surtout pendant le règne romain en Judée, on se savait petit et sans la moindre importance. C’était donc un phénomène local.

Si les disciples l’ont rédigé le Nouveau Testament, c’était donc pour Israël, car leur ethnocentricité exacerbé par ce nationalisme juif bien présent, symptomatique d’un déficit en nombre et en force, moyen palliatif à leur complexe d’infériorité vis-à-vis des romains, eut comme résultat un replis sur soi de manière collective et culturelle. Cela dure depuis leur exode miraculeux depuis les terres de Goshen, en Égypte, alors que Moïse s’est manifesté en leur faveur contre les égyptiens. Israël manifesta également un sérieux complexe d’infériorité devant leurs nombreux bourreaux, qui se sont succédés comme dominateurs de la Judée, depuis la mort de Salomon jusqu’au temps de Christ. Les juifs ont continué d’ailleurs, depuis toujours jusqu’à maintenant, à être replié sur eux-mêmes. C’est l’une des cultures les plus fermées du globe. Alors, pourquoi les écrivains hébreux du N-T, bien imprégnés de la culture hébraïque-judaïsante, s’adresserait-ils à quelqu’un d’autre que des juifs et hébreux?

 

MOTIF(S) DE RÉDACTION

Mais ça n’explique pas complètement les raisons qui ont motivé la rédaction des évangiles et des épîtres. Il faut noter que les écrivains du N-T ont pris des initiatives personnelles de rédactions, comme Luc le mentionne lui-même (qui n’était pas apôtre en passant 😉 ). Si Luc, ainsi que les apôtres et disciples ont entrepris la rédaction de leurs lettres, c’est qu’ils visaient un public en particulier. Luc, à titre d’exemple, s’adressait à un lectorat du monde grec (collaborateur et compagnon de Paul), très familier avec le judaïsme et les promesses y étant affiliées. L’apôtre Paul s’adressait à des juifs de la diaspora, passant par les synagogues des cités visitées. L’apôtre Pierre, les juifs de la Judée. Je pourrais continuer avec les autres, mais vous comprenez l’idée. Leurs motifs étaient pourtant simple: l’urgence d’avertir le monde juif de partout dans l’empire et au-delà, afin que tous soient au courant de:

  • les promesses d’un Messie et toutes les promesses intimement liées au Messie se sont accomplies en conformité avec les écritures anciennes.
  • le monde juif doit être averti en urgence, car Jésus revient bientôt avant la fin de cette génération (Mt.24.34) et tous doivent avoir la possibilité de connaître la vérité
  • L’excitation qui devait imprégner les disciples de pouvoir avoir été les témoins privilégiés de la promesse et révélation faite chair, sont de suffisants incitatifs pour s’empresser de mettre par écrit les événements du passage de Jésus.

Et honnêtement, sur ce dernier point, je serais tout aussi excité par cet événement majestueux d’avoir vu le Christ, Dieu fait chair!!

  • L’attente de la promesse n’est plus: elle est enfin arrivée et le juif qui en est témoin devrait naturellement avoir l’ardent désir de le partager avec ses frères de sang, partageant ainsi leur excitation et que les autres juifs puissent eux également être réjouis de cette magnifique nouvelle.

 

ET L’ANCIEN TESTAMENT, LUI?

En une phrase: il était adressé aux juifs de l’ancienne alliance. Même les peuples limitrophes n’étaient pas ciblés ni même tous au courant des dispositions législatives de ce fameux Dieu d’Israël.

 

ET NOUS?

Vous voulez vraiment obéir à la loi mosaïque? Je vous suggère alors de vous convertir au judaïsme. Mais ce serait d’une stupidité sans nom 😉

 

CONCLUSION

Les disciples n’ont donc jamais eu l’obligation d’écrire quoi que ce soit. Mais leur joie débordante est responsable de cette mise par écrit. Je le serais tout autant. Vous n’auriez donc jamais été au courant des lois de l’A-T, puisque c’est le nouveau qui a mis en lumière l’A-T. De plus, vous n’auriez jamais reçu la bonne nouvelle du Messie, si seulement les disciples s’étaient simplement contentés de conserver cet héritage par transmission orale seulement. Ça nous aurait rendu service sur un point en tout les cas: tous les hurluberlus apôtres du catastrophisme nous auraient foutu une sainte paix avec leurs niaiseries de fin du monde!! 😉

J’aimerais ajouter un dernier point, non moins important: pour le chrétien, suivre la loi est une régression dans son cheminement personnel. La loi est inscrite dans le coeur du croyant. Il n’a pas besoin de se faire rappeler les dispositions de la loi mosaïque. Il n’a même pas besoin de les connaître!! Il n’a qu’à se laisser transformer par l’Esprit de Jésus.

 

 

 

Patrick Galarneau

L’horoscope chrétien: un dieu maniaco-dépressif qui saute une coche!!

La majorité chrétienne croit que Dieu a créé le monde en 6 jours de 24 heures, et se reposa le 7e. La grande majorité se positionne dans une lecture littérale des jours de 24 heures et la défend farouchement.

De même, la même majorité (plus nombreux encore), défend farouchement les personnages d’Adam et Ève de manière littérale. Ainsi, Adam s’est magiquement tenu debout subitement, utilisait un langage parfait et a dénombré tous les animaux en leur donnant un nom logiquement approprié. Il donna un nom aussi à la femme. Tout ça en 24 heures. Ouf!! Moi qui a de la difficulté à arriver dans mes tâches quotidiennes, que je dois souvent remettre au lendemain. J’imagine le tour de rein d’Adam le lendemain!! 😉

 

Ces mêmes chrétiens défendent leurs idées et leurs désirs déguisés en volonté de Dieu, comme étant des écrits à prendre au sens littéral. Mais quand vient le temps de défendre leur dispensationnalisme et leurs idées de grandeur futuristes, ils utilisent comme faux argument que pour Dieu, 1 000 ans est comme un jour et qu’un jour est comme 1 000 ans. Pourquoi n’en serait-il pas de même alors pour les récits de la création? Pourquoi les récits de la création ne pourraient-ils pas impliquer plusieurs centaines ou milliers d’années?

 

Les chrétiens de tous horizons sont prêts à admettre sans trop de débats que les prophéties anciennes au sujet du Messie ont bel et bien été accomplies et que ces dites prophéties concernaient le Messie et donc, aux temps relatés dans les écrits du Nouveau Testament. Mais quand Jésus dit « JE REVIENS BIENTÔT », les chrétiens redeviennent des débiles léger et y vont de leurs pires cauchemars catastrophiques pour des temps futurs, très loin de l’époque des événements relatés par les écrivains du Nouveau Testament, qui n’avaient autre but que de témoigner des événements auprès de leurs frères de sang, mais surtout, frères dans le Seigneur, laissant ainsi un héritage hors de prix.

 

PROPHÉTIES/RÉALISATIONS CONSÉQUENTES

Mais la question qui tue est celle-ci: depuis quand Dieu punit-il des peuples et des gens très loin dans l’histoire futures, avec des prophéties datant de plusieurs millénaires? J’aimerais bien que les astrologues chrétiens, qui prennent la bible comme un grimoire de magie, m’expliquent comment puissions-nous croire un seul instant que des prophéties rédigées il y a 2750 à 2000 ans, puissent-elles avoir un aspect pédagogique pour nous et pour notre génération, alors que les écrits prophétiques sont si éloignés et reculés dans le temps et pour des auditeurs/lecteurs d’une époque contemporaine aux prophètes?

Prenons l’exemple de Tyr et Sidon: Dieu a avertit, par ses prophètes, que leurs cités seraient rasées. Dieu a avertit à plusieurs reprises la cité de Tyr et ce, jusqu’à ce que vienne sa destruction en l’an 330 av. J-C, alors que les prophéties se sont accentuées à son sujet depuis le prophète Élie (750 av. J-C), jusqu’à Jérémie (580 av. J-C., approx.) en passant par Ezéchiel. Les prophéties se sont intensifiées et ont débuté au 6e siècle av. J-C. Cette cité fut complètement détruite par Alexandra Le Grand en -333. Parle-t-on de plusieurs millénaires? Non. Pourquoi?

La cité de Ninive fut dans l’oeil dévastateur de Dieu. Il envoya Jonas, contre son gré. Les gens de Ninive se sont repentis, mais la cité fut détruite 40 ans plus tard, car le décret de Dieu était sans appel, mais il épargna la génération des repentis. Parle-t-on de plusieurs millénaires? Non. Pourquoi?

Abraham devait intercéder pour Sodome et Gomorrhe, car ces cités étaient dans la dépravation la plus complète. Néanmoins, Abraham, contrairement à nos funambules chrétiens qui se tiennent sur la corde raide de l’imbécillité dispensationnaliste, ne céda pas au catastrophisme, mais plutôt à la compassion. Ainsi, il négocia leurs vies misérables auprès de Dieu. Dieu accepta, mais la cité fut finalement détruite pendant la vie d’Abraham. Parle-t-on de plusieurs millénaires? Non. Pourquoi?

La région de Canaan était ciblée par Dieu depuis la faute de Cham, contre son père Noé. Certains diront que plusieurs millénaires séparent les deux événements. En fait, nous ne savons pas si l’histoire est, prime abord, littérale. Puis, nous ne savons pas combien de temps réel il y a eu entre les deux événements si l’histoire est au sens littéral. Mais nous savons une chose: Dieu a avertit les cananéens à plusieurs reprises et en différentes époques, avant de finalement en détruire ses populations, laissant ainsi le peuple élu, Israël, entrer dans les terres qui lui furent promises. Et oui, plusieurs prophéties se joignirent dans cet événement. Mais encore une fois:  Parle-t-on de plusieurs millénaires? Non. Pourquoi?

 

DIEU, UN FIN PÉDAGOGUE

Alors, pourquoi Dieu a-t-il avertit à plusieurs reprises les peuples visés, mais qu’il n’a pas attendu des milliers d’années pour réaliser ce qu’il a dit à leur sujet? Je vous propose alors ceci: votre enfant a commis un acte répréhensible méritant une peine sévère. Allez-vous attendre 10 ans avant de le punir? Qu’y a-t-il de pédagogue à punir son enfant 10 ans plus tard, alors qu’il ne se rappelle même plus de l’acte qu’il a posé, si personne ne le lui a rappelé à maintes reprises, ou encore mieux, s’il n’a pas été puni sur-le-champ? Qu’allez-vous lui appendre si vous ne sévissez pas du tout, pas immédiatement, ou que vous attendez 10 ans??? Pendant les 10 années suivantes, il pourra alors répéter le même geste sans en avoir été informé que c’était mal et sujet à réprimande. Ne savez-vous pas élever vos propres enfants? J’ose espérer que oui!!

 

Alors, dites-moi quel est le rapport entre des prophéties de Daniel, en l’an 550 av. J-C. et le jugement sévère contre le  « méchant monde » d’aujourd’hui??? Qu’y a t-il de pédagogique là-dedans? D’autant plus que les gens d’aujourd’hui ne sont pas concernés, ne se sentent pas concernés, ne sont pas les destinataires directes des écrits de la main des prophètes? Et puis, à qui destinaient-ils leurs écrits? Croyez-vous que les prophètes pensaient à des générations très loin dans le futur? Et comment peut-on qualifier ce comportement de débiles profond: cherchez dans l’actualité internationale des catastrophes, des fléaux et des événements politico-religieux afin de les faire coller à des prophéties bibliques datant de plus de 2 000 ans??? En quoi les gens d’aujourd’hui seraient-ils concernés par des prophéties si anciennes, qu’elles appartiennent au registre du « TÉMOIGNAGE PASSÉ »?

 

CONCLUSION

En quoi Dieu serait un bon pédagogue envers les générations deux fois millénaires, alors qu’il a cessé tout témoignage prophétique depuis 2 000 ans? Vous trouvez ça logique? À moins que votre dieu soit ce fameux dieu sanguinaire, maniaco-dépressif qui se tape un génocide au hasard dans le monde à la moindre saute d’humeur? Présentement, votre dieu dort au gaz car il est dans sa phase « dépression » de sa maladie mentale? Puis, lorsqu’il arrivera au sommet de sa maladie, il sera dans sa phase « maniaque » et détruira le monde pour venger les « bons chrétiens » qui, ma foi, sont probablement eux-mêmes ce dieu maniaco-dépressif, dont leur dieu imaginaire, sert leur cause misanthropique, moyen palliatif par procuration prétendument divine afin d’alléger leurs souffrances dans leur piètre estime de soi?

 

Mon Dieu à moi, celui que je connais à travers la Bible, sa perfection invisible et dans la nature qui nous entoure, n’a pas cette aura meurtrière, ni cette saute d’humeur intempestive contre le monde qui serait supposément plus méchant que ces bons et gentils chrétiens évangéliques ou TJ’s ou mormons ou je ne sais quoi…

Ouais d’accord, mais le Dieu de l’Ancien Testament? N’était-il pas méchant et sanguinaire? Est-ce que le peuple juif nous rapporte les événements cruels de la bonne manière? Car l’innérance biblique est un beau mensonge. L’infaillibilité des écritures, c’est sa capacité à nous transmettre fidèlement ce qui, originalement, a fait partie des documents originaux, et non en ce que les auteurs juifs ont enjolivé dans ce qu’ils ont rapporté depuis le souffle de Dieu.

 

 

Patrick Galarneau

Ma foi se traduit ainsi. Vos étiquettes sont inutiles.

J’ai une vision de l’avenir qui est optimiste mais que je crois assez réaliste. Je ne suis pas du tout catastrophiste ni empreint de négativisme, mais toujours suffisamment réaliste. Il y aura des catastrophes naturelles et provoquées par l’homme, mais rien qui ne soit lié à des prophéties bibliques.

Ce qui est triste, c’est de constater que la Bible soit surexposée par des alarmistes s’autoproclamant comme prophètes, alors que cette notion appartient à une époque qui préparait le chemin de Jésus-Christ. Mais qu’on donc ces gens à toujours vouloir nous ramener au 1er siècle de notre ère?

Non satisfait d’être superstitieux, ils utilisent la Bible comme un grimoire de magie, comme si nos traductions y en dégageait une aura toute spéciale. Évidemment, les alarmistes sont à scruter les actualités internationales, afin de les coller à des prophéties bibliques qui ont déjà eu lieu et dont la mémoire collective en garde un vague souvenir.

Triste de constater le nombre effarant de candidats pour l’asile qui nous annoncent une fin du monde, un enlèvement des chrétiens demeurés sages et prudents, d’un Jésus qui revient pour massacrer les non-croyants, que l’on appelle affectueusement « des perdus ». Ce fameux Jésus victorieux qui vient massacrer les habitants de son glaive, un monde baignant dans une rivière de sang.

Si vous êtes dans une religion chrétienne ou musulmane, il est possible que parmi vous, il y ait des adeptes qui espèrent que votre Dieu les venge de leurs vies misérables, et détruise ce monde qu’ils vomissent. Ce type d’attitude et de comportement humain, on appelle ça de la MISANTHROPIE. Une haine du genre humain. Et ce sont les faibles qui en sont les dépositaires.

 

Mais bref, j’étale sans trop d’explication comment ma foi se traduit:

  • Un seul Dieu, se manifestant de maintes manières, mais une seule entité. Jésus est Dieu fait chair, c’est lui qui est descendu du ciel, et son Esprit, c’est l’essence de sa personne. Il n’est pas trois ni 90, mais bien UN.
  • La foi ne vient de personne d’autre que de Dieu. Il est le seul juge de ma foi et de celle des autres. Personne n’a d’autorité en matière de foi que Dieu lui-même. Personne n’a à décider de qui la possède de qui ne la possède pas.
  • Le baptême était une pratique juive, même si d’autres peuples l’ont pratiqué de manière un peu différentes. Cette pratique, comme plusieurs autres, appartiennent à Israël et avant la chute du Temple de Jérusalem.
  • L’évangélisation concernait les juifs de la diaspora, afin qu’ils soient tous avertis de la bonne nouvelle, avant que ne vienne la fin sur Israël
  • La fin du monde est la fin de l’ancienne alliance
  • L’enlèvement est au sens spirituel et non au sens physique
  • Par la foi, je sais que Dieu accomplit tout ce qu’il dit, je n’ai donc aucun doute qu’il ait accompli tout ce qu’il a affirmé.
  • La nouvelle Terre et les nouveaux cieux sont encore une fois au sens spirituel et non au sens physique du terme
  • Jérusalem est la Babylone la grande et non Rome
  • L’antichrist doit obligatoirement paraître durant la période du second Temple, ce qui est déjà passé depuis près de 2000 ans.
  • Dieu est la seule autorité, par Jésus-Christ.
  • La Bible a pour but de témoigner des événements du passé et nous faire la démonstration que Dieu a bel et bien fait ce qu’il a promis, ce qui cimente la confiance du croyant.
  • Il n’y a rien à attendre, l’espérance est accomplie et non une aspiration future
  • Ce n’est pas moi qui a accepté Christ dans ma vie, je ne le peux pas, puisque c’est lui qui donne le croire et le vouloir. C’est Christ qui m’a accepté, pas le contraire.
  • ma foi me procure un optimisme dans la vie et pour le futur, alors que la religion cherche à faire peur et être alarmiste.
  • ma foi me procure le sourire, l’humour, et je suis programmé pour être heureux.
  • Ma foi se traduit également par une haine du mal, du mensonge, de l’hypocrisie, de la fausse modestie et de la jalousie.
  • l’église est une relique du passé
  • les dons avaient pour but d’authentifier l’identité du Christ. Maintenant que c’est accompli, les dons sont contrefaits par les sectes religieuses, mais n’existent pas.
  • Ainsi, le pastorat, l’évangélisation et la prophétie étaient circonstancielles et contextuelles.
  •  ma foi ne se traduit pas par une école de pensée théologique, mais bien par la simplicité
  • ma foi se traduit par une confiance en Dieu et non aux icônes religieuses.
  • Ma foi se traduit par une poursuite incessante de la vérité, et non par une stagnation sécurisante de croyances dont je ne veux pas voir ses faussetés.
  • Ma foi espère en une poursuite de la vie de ce monde, et non en sa destruction
  • ma foi se traduit de manière positive envers ceux et celles qui ne croient pas, et non dans une condamnation de ceux-ci, voilée, à peine voilée ou notoire.
  • Je ne suis pas calviniste ni arminianisme
  • d’ailleurs, ma foi ne requiert aucune dénomination ni école théologique
  • parce que tout est accompli, je suis moi-même, au sens spirituel, dans le royaume de Christ.
  • donc, évidemment, ne me parlez pas de la perte du salut, c’est complètement erronée.
  • ma foi m’incite à encourager, à rassurer ceux et celles qui le demandent et qui en ont besoin, et l’envers de la médaille: à provoquer l’angoisse de ceux et celles qui s’opposent aux implacables évidences.
  • Ma foi me rempli de convictions et de ferme assurance
  • Ma foi se traduit par une évolution constante dans ma vie en générale, et non à demeurer avec mes travers, mes fausses croyances ou de l’endurcissement de coeur.

 

 

 

 

Patrick Galarneau