Les crimes de l’islam au 7ième siècle (ses origines)

618 : massacre des ennemis à la bataille de Bu’ath
622 : Mahomet reçoit le verset: »tuez les infidèles où vous les trouverez,faites les prisonniers… »
623 : combat de Nakhla; premières morts violentes; quatre bédouins tués par huit musulmans
623 c : mahomet aurait construit une mosquée à Médine ou coupant des arbres et en exhumant les sépultures d’infidèles
623 c : meutre d’Amrou ben Al Hadhrami chef de caravane, contre l’avis de Mahomet: premier tué notable par les musulmans
623 c : avis de Mahomet: « ce sont des infidèles,envers lesquels il n’y a pas lieu d’observer une intediction sacrée »
624 : bataille de Badr;première victoire sur les infidèles
624 : razzia sur la Mecque, pillage et prise de captifs
624 : après la victoire de Badr, début de l’élimination des juifs
624 : décapitation du poète Kab been Al Ashraf à Médine, opposant à Mahomet
624 : bataille de Badr: mahomet à oqba: « je fais à Dieu le voeur que si je te saisis en dehors de la Mecque, je te ferai couper la tête ».
624 : bataille de Badr; Abou Bakr à Mahomet: « l’infidélité sera exterminée dans le monde ».
624 : bataille de Badr;défaite des infidèles: « les musulmans les tuèrent à coup de sabres et firent des prisonniers »
624 : bataille de Badr; Mahomet à ses hommes: « quiconque d’entre vous rencontrera Djahl, tranchez lui la tête et apportez la moi ».
624 : révélation de Mahomet: « il n’a pas été donné à un prophète d’avoir des prisonniers , sans faire de grands massacres sur la terre.
624 : décapitation de Kab ben Asraf, poête critique
624 : décapitation de deux poêtes anonymes après la bataille de Badr
624 : après la bataille de Badr, Mahomet à oqba: « ta place et celle des tes enfants est en enfer. s’ils ne deviennent pas croyants, je les ferai tuer… »
624 c : décapitation du poèteAbu Afak en Arabie pour avoir critiqué l’islam
624 c : exécution d’Asma Bint Marwan femme ayant critiqué Mahomet
625 : expulsion du clan juif des Al Nadir
625 : destruction de l’idole Oubal
626 : massacre des juifs Beni Khazradj et partage des familles et du butin
626 ? : expédition contre les juifs beni Qoraizha,insultés par mahomet: « O vous, singes et cochons… »
626 ? : massacre des 700 juifs Beni Qoraïzha,liés pendant trois jours, puis égorgés au dessus d’un fossé,avec les jeunes garçons
626 c : meurtre du juif Kab chef des Beni nadhir poête satiriste, et de sa femme qui s’était moqué de Mahomet
626 c : expédition contre les juifs de Kaihbar
626 c : meurtre sur ordre de Mahomet du juif Sallam abou rafi
626 c : tentative de meurtre d’Abou Sofyan ordonné par Mahomet
626 c : Mahomet fait couper les palmiers de l’oasis des juifs Beni Nadhir
626 c : Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle comme par du butin
627 : élimination du clan juif des Qurayza à Médine
627 : massacre des juifs de Médine; partage des familles et des biens
627 : début de la politique d’agression systématique des autres tribus
627 : agression de la tribu des Bani Moustalik
628 : attaque par Mahomet de l’oasis de Khaybar
628 : caravane d’infidèles pillée par Mahomet
628 : Mahomet aux juifs beni Qainoqa: « si vous n’embrassez par l’islam, je vous déclare la guerre
628 ? : rapt des femmes et enfants de la tribu des Moshjarik
628 ? : attaque des juifs de Khaïbar, et torture des prisonniers
628 ? : prise de l’oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet
628 c : soumission des juifs de Wadil Qora
629 : destruction des idoles d’Allat, Manat et Al Uzza en Arabie
630 : prise de la Mecque; 30 exécutions
630 : première agression contre la Perse à Tabuk
630 : bataille de Honaïn contre les Bédouins païens
630 : soumission des juifs et chrétiens de Makna, Eilat, Jarba
630 : décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Abou Sahr apostat
630 : décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Khatal poête satiriste
630 : décapitation à la Mecque de Howairith ibn Noqaïd
630 : condamnation à mort à la Mecque de Ikrima, en fuite
630 : condamnation à la Mecque de Cafwan ibn Ommayya, en fuite
630 : condamnation à mort la Mecque de Hind femme d’Abou Sofyan, en fuite
630 : exécution à la Mecque de Sara, esclave affranchie
630 : exécution à la Mecque de Qariba, chanteuse
630 : exécution à la Mecque de Fartana, chanteuse qui s’était moquée de Mahomet
630 : destruction de l’idole d’Hubal située dans la Kaaba
630 : Mahomet à son ennemi Cafwan: « tu n’as qu’à chosir entre le sabre et l’islam »
630 : massacre de la tribu des beni Djadsimaa
630 : arrachage des vignes en Arabie
630 : destruction de 360 idoles à la Mecque
630 : prise de Taif par les musulmans
630 : bataille de Houynan contre les tribus hawazites
630 c : destruction de l’idole d’Al Uzza dans le temple de batn nakhla
630 c : destruction du sanctuaire de Manah par Ali sur les ordres de Mahomet
630 c : destruction du sanctuaire d’AlFals, idole des Tayyi, par Ali sur les ordres de Mahomet
630 c : destruction de l’idole d’Allat par Ibn Suba sur les ordres de Mahomet
630 c : destruction de l’idole Al Uzza dans la vallée de Nahla
630 c : meurtre de Dubayya prêtre d’Al Uzza
630 c : destruction du démon femelle Al Uzza par Halid « femme noire dévêtue »
630 c : destruction de l’idole d’Isaf
630 c : destruction de l’idole de Naila
630 c : destruction de l’idole de Ruda par Al Mustawgir
630 c : destruction de l’idole Du Al Halasa, du temple; 200 morts dans l’attaque
630 c : incendie de l’idole Dul Kafayn, dieu des Daws
630 c : destruction de l’idole Dus Sara des Banu Al Harit
630 c : destruction de l’idole Al Uqaysir
630 c : destruction de l’idole A’im des Azd as Sarah
630 c : destruction de l’idole Su’ayr des Anaza
630 c : destruction de l’idole Umyanis des hawlan
630 c : destruction de l’idole Wadd dieu des Qura par Ibn Al Walid
630 c : destruction de l’idole Suwa à Ruhat
630 c : destruction de l’idole Yagut au Yémen, dieu des Madhig
630 c : destruction de l’idole Yauq dieu des Hamdan
630 c : destruction de l’idole nasr dieu des Himyarites sur ordre de Mahomet
630 c : destruction de l’idole Ad Daggal
630 c : destruction de l’idole Al fals des Tayyi et sacrilèges
630 c : destruction de l’idole
631 : attaque de la ville byzantine de Tabouk
631 c : soumission de Tabouk; tribut pour les chrétiens
631 c : attaque contre le chrétien Adi et rapt de sa soeur
631 c : destruction par Mahomet de l’idole des Beni Tay
631 c : interdiction du pélerinage de la Mecque pour les infidèles
631 c : pour les Mecquois: « ceux qui restent: qu’ils deviennent musulmans,sinon, que le sabre ou la guerre décident »
631 c : apostasie de la tribu des Abdul Qaïs, chrétiens à l’origine; soumission ou élimination
631 c : soumission des chrétiens de Nadjran
632 : hérésie d’Al Asuad au Yémen
632 : traité de soumission de la tribu chrétienne des Taghlibites
632 : traité de soumission de la tribu chrétienne du Nadjran
632 : soumission d’Al Aswad chef yéménite apostat
632 : à sa mort, le pacifique Mahomet possède 7 sabres, 3 lances, 3 cuirasses, un bouclier
632 : appel au meutre de Tolaïha, comme faux prophète
632 : appel au meutre de Aswad, magicien au yémen
632 : à la mort de Mahomet, colère d’Omar: « que la langue de ceux qui disent qu’ill est mort soit arrachée »
632 c : décompte par Al Tabari de 62 expéditions guerrières pour Mahomet
633 : menace d’exécution de Sad fils d’Obada pour hypocrisie
633 : ordre de tuer tous les partisans du prophète yéménite Aswad
633 : meurtre d’Aswad: sa tête est exposée
633 : ordre de tuer Tolaïha de la tribu des Beni Asad
633 : au cours de la grande apostasie, ordre par Abou Bakr de convertir ou massacrer toutes les tribus
633 : décapitation de Qorra chef des beni Amir apostats puis massacre de la tribu
633 : exécution par Khalid de Selma fille de Malik, révoltée et apostat
633 : décapitation et crucifixion du brigand Fudja comme apostat à Médine
633 : révolte de la prophétesse chrétienne Sadjah
633 : exécution par erreur de Malik considéré comme apostat
633 : mort au combat Mosaïlima prophète concurrent
633 : soumission des apostats de Bahrein; massacre pendant deux jours des prisonniers
633 : décapitation de tous les apostats récalcitrants d’Oman par leur roi jafar
633 : ordre par Abou Bakr de détruire la tribu ds apostats Beni Kinda
633 : mutiliation d’une chanteuse qui a chanté contre mahomet: mains coupées et dents cassées sur ordr d’Abou Bakr
634 : prise et pillage de Bosra
634 : départ des chrétiens d’Arabie pour la Syrie
634 : premier texte chrétien mentionnant Mahomet en l’associant au sens humain qui coule
634 : 600 monastères pillés au cours de l’invasion de la Mésopotamie
634 : massacre de la population de la région d’Elam
634 : Abd Yagut reçoit l’ordre « de rechercher les apostats, afin de tuer quiconque serait apostat ou de l’obliger à embrasser l’islam »
634 : soumission par Khalid de la tribu de Hira: islam, tribut ou mort.
634 : lettre au roi sassanideArdashir: »embrasse l’islam ou paye tribut ou prépare toi à la guerre
634 : victoire de Lis sur les Perses: « il (Khalid) fit conduire -les prisonniers perses- au bord du fleuve et leur fit trancher la tête… »
634 : destruction de la ville perse de Amghischiya
634 : ordre aux habitants de la ville d’Hira d’embrasser l’islam sous la menace de l’extermination
634 : prise de la ville d’Aim at Tanr; exécution des prisonniers
634 : prise de la ville de Doumat al Djandal; massacre des prisonniers
634 : prise de la ville d’Hassid; massacres: »le sang coulait comme un fleuve »
634 : décapitation (par erreur?) du poète Abd al Uzza et d’un ami pour incroyance
634 : exécution d’un buveur de vin et de sa famille en Perse: » tranche lui la tête de façon à ce qu’elle tombe dans le vase plein de vin »,déclare le conquérant Khalid.
634 : hommage d’Omar à Khalid:  » son nom inspire la terreur à tout le monde »
635 : prise de Damas
635 : victoire du yarmouk
635 : prise de Damas: « le massacre dura toute la nuit jusqu’à l’apparition du jour ».
635 : bataille de Manariq
635 : bataille de Kaskar
635 : saccage de la forteresse de Assakatiya
635 : bataille de Marwaha
635 : esclavage des habitants de la ville de Maisan
635 : prise d’Emèse
635 : prise de Kinnesrin
635 : prise de Jérusalem
635 : exode des habitants perses de Maisan
635 : distribution à Médine du résultat des pillages des conquérants
635? : lettre d’instructions d’Omar à Sad pour la conquête de l’Irak: conversion, tribut ou mort
635? : enfants de la tribu chrétienne des Beni Thaglib devront devenir musulmans
635? : conversion du prince persan Hormazd sous menace de mort par Omar
635 : invasion de l’Arménie
637 : prise de Jérusalem
637 : description horrifiée de la conquête de la Palestine par le patriarche Sophronios
637 : prise de Marash
637 : prise de Mopsos en Cilicie
637 : les Arabes volent à Edesse la relique du visage du Christ au cours du pillage de la ville
638 : expulsion des juifs de Jérusalem
638 : prise de Marash par les Arabes
639 : prise de Nisibis
639 : prise de Samosate
639 : prise de contrôle des monastères de Tur Abdin près de Mardin
640 : expulsion des juifs du Hedjez
640 : expulsion des chrétiens du Nadjran
640 : martyre de 60 prisonniers de guerre byzantins refusant la conversion
640 : massacre des habitants de Dakas
640 : prise de Tigrit, ville chrétienne d’Irak
640 : prise de Samosate
640 : prise de Mardin par les Arabes
640 : prise de Nisibin par les Arabes
640 c : autorisation pour les musulmans de briser les croix des processions coptes
640 c : autorisation de détruire les églises nouvelles coptes
641 : destruction de Tarse par les Arabes
642 : prise d’Alexandrie:tribut ou islam
642 : rapt de paysans égyptiens vendus comme esclaves à Médine
642? : bataille de Néhavend
642 : prise de Mossoul
642 : essai de conversion des Kurdes; persuasion puis force: « s’ils demandent grâce, ne leur accorde pas grâce »
643 : invasion de la Géorgie
643 : massacre des habitants de Césarée de Palestine; 7000 morts?
643 : prise de Tripoli, pillage et réduction en esclavage des femmes et enfants
643 : résistance contre les envahisseurs à Memphis; alourdissement du tribut
643 : expulsion des juifs de Khaibar par Omar
643 : prise de Reï: « le sanfg coulait dans la ville comme un ruisseau »
643 : prise de Gorgân: conversion ou tribut
643 : mutlilation du poête Hotaïya pour blasphème
643 : prise d’Antioche
643 : premières incursions en Sind
644 : attaque de Pergame
645 : prise de Tiflis en Géorgie et conversion forcée des habitants
647 : première attaque contre l’Ifriqiya
648 : premiers ravages en Ifriqiya
649 : révolte des Perses
650 : pillage en Isaurie; 5000 esclaves
651 : massacre des habitants d’Arados à Chypre
651 : prise et pillage de Merv en Asie centrale
651 : prise de Nishapur en Iran
651 : date canonique de la fuite des Parsis persécutés en Inde
651 : attaque de la Nubie chrétienne
651 : accord avec les Nubiens sur la livraison annuelle d’esclaves
651 : accusation de retour au paganisme contre Osman
652 : révolte des païens contre les musulmans au Khorassan
652 : révolte des païens contre les musulmans au Tabaristan
652 : massacre de prisonniers à Tamisa
652 : Osman perd le sceau de Mahomet dans un puit…
653 : prise et pillage d’Erzurum
654 : révolte des villes de Sogdiane
654 : révolte du Khorassan
654 : calife Osman agressé par la foule dans une mosquée
654 : Osman assassiné dans sa maison; son sang jailliit sur le Coran
655 : première soumission de la Géorgie; conversion en échange d’exoniération fiscale
655 : prise d’Erzurum
656 : prise de Malatya
656 : meurtre du calife Othman; premier assassinat politique dans l’islaml
66 ? : malédiction automatique du nom d’Ali dans les prières
66 ? : Aïsha refuse l’enterrement d’Hussein parce qu’elle est la propriétaire du terrain
66? : Moawiya sur les Kharidjites: « ce sont des infidèles… qu’il est permis de tuer »
660 : massacre entre musulmans et hérétiques kharidjites
660 : Moawiya ordonne de tuer tous les bédouins et de bloquer les pélerins de la Mecque
660 c : destruction du palais « superbe » du Ghoumdân, trop beau
661 ? : meutre de Moawiya au cours de sa prière à Damas
661 : assassinat d’Ali à Koufa
666 : attaque contre Constantinople
667 : épuration définitive à Bassorah: exécutions massives des voleurs, blasphémateurs, fornicateurs
667 : massacre systématique des Kharidjites
667 : émeute à koufa: le gouverneur Zyad est lapidé dans la mosquée
670 : patriarche nestorien Georges emprisonné par le calife
671 : exécution des chefs des lecteurs du coran fidèles à Ali
672 : attaque contre Constantinople
672 : révolte de Balk en Sogdiane; répression
672 : Ziyad exécute 7000 kharidjites en un an
673 : attaque contre Constantinople
673 : pillage de Cyzique par la flotte arabe
680 : fils agé de un an de Hussein est assasiné
680 : corps d’Hussein et de sa famille laissés sans sépulture
680 : procession de têtes coupées d’hérétiques à Damas
680 : sanctuaire de la Mecque bombardé par des hérétiques
682 : première attaque dans le sud du Maroc contre les Berbères
685 : imposition spéciale sur les moines coptes avec la conversion comme échappatoire
685 : prise de Kaboul
687 : massacre de prisonniers à Hérat
687 : calife Marwan assassiné par étouffement
688 : mort du calife Yezid qui trouve encore la force d’ordonner par gestes quelques exécutions avant de mourir
688 : vengeance à Koufa contre les meurtriers d’Ali; 1700 morts brulés, mutilés etc…
688 : sacralisation du trône d’Ali
689 : tête de Moktar, l’assassin d’Ali suspendue au dessus de la porte de la grande mosquée de Koufa
689 : Maçab reçoit l’ordre de tuer 6000 complices de Moktar à la demande habitants de Koufa: « c’était des infidèles »
690 : patriarche nestorien Khnaniskhu emprisonné par le calife
694 : sanctuaire de la Mecque bombardé par Hadjadj
694 : têtes coupées déposées sur la Kaaba
696 : première révolte d’esclaves en Irak
698 : défaite et massacre des hérétiques Kharedjites par Ali à Nahrouan
698 : prise et pillage de Carthage
698 : destruction de Carthage
Publicités

Le modèle d’église, selon Samuel Foucart

Source:  http://eglisesdemaison.over-blog.com/

« Le modèle du ciel pour l’église ce sont les rues, les prisons, les hôpitaux, les maisons effectivement ; nous nous sommes

installés dans une logique catholique de l’église qu’il faudra bien bouleverser un jour ou l’autre pour revenir à ce que Dieu

veut; l’église c’est la vie, c’est le quotidien des gens et ce n’est pas ce modèle catholique fait de cathédrale, à l’heure ou les

multinationales vendent leurs locaux ; et puis une fois qu’on a investit dans des mûrs on ne peut plus trop bouger; les

réunions de maison sont flexibles, mouvante au sans où il n’est pas question de rester là des années ; c’est le feu de

l’église dans les quartiers, les campagnes, les viles ; le diable ne peut rien contre ça ! et puis on se réunit ensemble pour

une célébration joyeuse une deux ou trois fois la semaine. Merci de ces pistes là.

Pasteur Samuel Foucart »

Un coeur pur ne cherche aucune justification (1.Sam.12-13; 2.Sam.12)

J’ai profité de mon dernier message pour aborder une problématique qui nous concerne tous: l’auto-justification. À partir des exemples de Saül et de David, nous sommes en mesure de constater deux dispositions de coeur bien différentes l’une de l’autre. Si le premier cache un coeur qui n’est pas droit, peu de chrétiens s’en soucie réellement, puisque la justification de SaÇul semble tout à fait spirituelle et en accord avec les exigences du Seigneur à l’endroit de son peuple. Car en effet, tout croyant est appelé à se confier en l’Éternel et à lui soumettre sa situation entre ses mains. Dans le second cas, celui de David, on constate l’horreur de ses péchés qu’il a tenté de camoufler, mais qui n’a pris aucun détour pour admettre promptement ses fautes sans chercher la moindre excuse. Celui-ci, supposons-le, aurait subi nos jugements et nos condamnations ci ce dernier avait eu la malchance d’être un membre d’une de nos assemblées évangéliques. Pendant ce temps, nous aurions offert l’absolution complète à Saül devant le poids de ses justifications logiques. Néanmoins, le coeur le plus droit ne se trouve pas là où on le croit. Les apparences sont trompeuses, tant pour notre génération que pour les hommes du temps de Saül et David.

Je vous invite donc à visionner cet enseignement, qui parle de cette disposition de coeur et des différences entre ces deux exemples. Bon visionnement! 🙂

Ne vous faites pas justice vous–mêmes, bien–aimés, mais laissez place à la colère, car il est écrit : C’est moi qui fais justice ! C’est moi qui paierai de retour, dit le Seigneur.

Cette vidéo présente un thème sous-jacent, la justice, à celui de la vidéo précédente, le coeur pur du croyant. En réalité, il ne s’agit pas de « thèmes », mais plutôt de se qui se dégage du passage de 1.Sam.24, alors que l’on assiste à la bienveillance de David à l’endroit de son ennemi, Saül. Ce passage est le côté « pragmatique » des exhortations de l’apôtre Paul, que je considère comme « théorique ».

Au préalable, il était important pour moi de ne pas diriger le message en choisissant un thème. Je considère que la pertinence de l’enseignement réside dans l’exposition de texte, afin de laisser la Parole de Dieu diriger l’enseignement. Pour cela, il y a des principes à respecter:

– appliquer les règles de l’herméneutique

– connaître son texte par le contexte spécifique (interne) et le contexte historique (ou le contexte général)

– l’enseignant doit rendre le texte accessible à tous, de l’érudit au néophyte, en vulgarisant, mais sans tomber dans le populisme

– La forme de son enseignement passe par son don d’enseignant et non par les techniques d’homilétiques et de la rhétorique.

– l’enseignant laisse Dieu grandir à travers le texte et lui, il rapetisse, afin que ce ne soit pas lui qui enseigne et dirige, mais bien Dieu par sa parole efficace.

Comme mon père me l’a si bien dit, il y a bien des années de cela, « Ne soyons pas des beaux parleurs, mais soyons plutôt des Haut-parleurs de Dieu ». C’est ce à quoi je m’efforce de faire, car la gloire revient à Dieu et non à l’homme.