SECTES: l’attachement à un gourou

SECTES: Pourquoi les gens faibles tombent-ils dans les griffes des gourous? Ou bien, comment se fait-il que les gourous connaissent autant de succès?

Prenons l’exemple de celui qui prend de l’alcool avant de se rendre dans un club de nuit. Il boit de l’alcool et perd peu à peu ses inhibitions. L’alcool maîtrise le centre des émotions et peut les supprimer le temps d’une soirée, dépendamment comment on a bu.

Beaucoup boivent de l’alcool pour cette raison d’ailleurs: supprimer les émotions désagréables, comme la peur, la gêne, la timidité, la tristesse et la déprime. C’est éphémère, mais ça fonctionne sur le moment. L’alcool donne le courage que l’on n’a pas en temps normal. C’est un moyen palliatif qui aide à entrer en relation sans peur, sans gêne et sans malaise.

Le gourou est exactement comme ça. Le mot ALCOOL est un mot arabe qui signifie ILLUSION. Il donne l’impression d’être fort, puissant, invincible et donne une image sur-dimensionnée de soi-même, une haute estime de soi.

Le gourou agit comme s’il était en permanence en état de légère ivresse. Ses émotions sont absentes, ce qui explique pourquoi il ne ressent pas de compassion pour ses victimes. Son illusion le porte à être centré sur lui-même. Il se croit plus puissant, plus fort et qu’il a une image plus haute que ce qu’il est en réalité. Il s’agit, dans bien des cas, d’un trouble de PERSONNALITÉ LIMITE.

Cette illusion et ce gel des émotions le pousse à l’arrogance, comme celui qui boit de l’alcool en quantité suffisante pour approcher une fille dans un club de nuit, mais qu’il ne le ferait pas en temps normal. Son arrogance est confondue avec la confiance en lui. Ce gourou donne l’impression d’avoir tellement confiance en lui que cela attire les gens moindrement faibles. Le gourou est si convaincant par sa confiance inébranlable, qu’on le croit quand il affirme quelque chose, même si ça n’a aucun sens.

Cette arrogance, que l’on confond aisément à une grande confiance, provoque un attachement émotionnel de l’adepte envers son gourou, car l’adepte cherche chez le gourou ce qu’il ne possède pas.

Voilà brièvement comment se font arnaquer beaucoup d’adeptes. Il s’agit de gens carencés dans leur personnalité.

Les faux prophètes sont tous des psychopathes (en cours de rédaction)

Il ne ressent rien pour les autres

Les psychopathes ne ressentent rien pour les autres mais seulement pour eux. Ils ressentent bien biologiquement des émotions mais psychologiquement les troubles caractériels de leur maladie viennent troubler et altérer le ressenti de ces émotions. Ils n’ont aucun sentiment envers les autres. Toute émotion est ramenée à eux de n’importe quelle façon. Les autres ne sont que des objets qui servent à assouvir leurs envies.

Ce problème d’absence d’empathie explique pourquoi ils n’ont aucune morale et donc aucune limite à faire du mal à autrui physiquement et moralement. D’où leur dangerosité.

Notes:

Comme il a été observé dans le cas de Claude Ignerski, ce dernier n’a présenté aucune émotion devant ceux et celles qu’il a trompé par ses prétendues révélations au sujet de l’enlèvement qui devait avoir lieu le 14 septembre 2015, puis le 15, ensuite le 23, puis le 25, et enfin, les 28 et 29 septembre 2015. Après avoir repoussé les dates, non seulement réfute-t-il les accusations d’avoir trompé les autres, mais de plus, il a affirmé dans une vidéo à cet effet, que ces gens faibles auraient de toute manière abandonné la foi, comme il le mentionne dans cette vidéo ci-bas:

Dans le cas de Shora Kuetu, on a pu constater sur la place publique, mise sur youtube, que ce dernier a tout fait pour détruire l’un de ses bras droit, Steve Kunda. Ce dernier s’est finalement opposé à Kuetu, avec des faits avérés, et Steve Kunda l’a payé cher, lui, ainsi que sa famille. Shora Kuetu a tout fait pour détruire la famille Kunda, en accusant faussement Kunda d’adultère en payant de faux témoins féminins. Ces faux témoins ont par la suite admis avoir été à la solde de Shora Kuetu pour détruire Steve Kunda. La crédibilité de Steve Kunda a été sérieusement attaquée sur la place publique et Shora Kuetu l’a fait en exerçant son influence et sa notorité auto-proclamée pour détruire celui qui a osé s’opposer à lui.

Il n’avoue jamais sa culpabilité

Mensonges, manipulations, violence… Les psychopathes sont prêts à tout pour que chaque chose conviennent à leurs envies. Tout individu, lorsqu’il n’agit pas comme le psychopathe le souhaite, lui rappelle cette réalité qu’il déteste. Il n’est pas question de déni ou de fuite de la réalité, un psychopathe cherche juste à la modifier pour qu’elle soit conforme à l’idée que lui se fait. Si quelqu’un agit différemment, il fera tout pour le détruire. Et s’il fait du mal c’est uniquement parce que les autres l’ont bien cherché.
Jamais de leur faute ? Jamais un psychopathe n’avoue sa culpabilité. Il cherche à trouver n’importe quoi pour se justifier ou tente de manipuler l’autre pour lui faire croire que tout est de sa faute. « Pour satisfaire sa personnalité narcissique jamais le psychopathe ne doit baisser dans l’estime des autres. Il n’y a aucune préoccupation pour le sort de la victime, aucune expression d’amour et de remords » explique J.Reid Maloy, professeur de psychatrie à l’université de Californie, dans son ouvrage Les psychopathes.

Notes:

Comme on le voit dans la vidéo que j’ai placé plus haut au sujet d’Ignerski, ne vous attendez pas à la repentance de ces faux prophètes. Leur orgueil est incommensurable et ils ne sont pas sollicités par une quelconque émotion de culpabilité. Ce sont toujours les autres qui sont coupables. D’ailleurs, au sujet de Kacou Philippe, tout le christianisme est coupable devant Dieu, sauf lui. Il pousse l’arrogance à son paroxysme en affirmant être le prophète, le seul de notre génération, et il a même modifié un verset de la Bible pour y affirmer sa suprême autorité: NUL NE VIENT AU PÈRE QUE PAR LE PROPHÈTE KACOU PHILIPPE. C’est très grave.

Il dévalorise les autres sans cesse

Le psychopathe vit dans une réalité qu’il se fabrique. Tous les autres individus extérieurs le sortent de cette réalité et lui rappellent ce qu’il déteste. En conséquent, il a tendance à rabaisser les autres plus bas que terre continuellement. C’est une sorte d’extériorisation agressive afin de détruire tout ce qui peut lui faire mal. Un moyen d’attaquer les autres pour être sûr qu’il ne le blesse pas un jour. Etant un être tourné sur lui même, le psychopathe ne prendra pas le risque que quelque chose puisse toucher à l’estime qu’il a de lui. Pour arriver à ses fins, il est prêt à tout. Néanmoins il est important de ne pas confondre un pervers narcissique qui rabaisse pour son plaisir avec un psychopathe qui souffre d’une maladie violente beaucoup plus dangereuse.

Notes:

  • Claude Ignerski a de nombreuses fois rabaisser les chrétiens, surtout les évangéliques, puis exposait ses prétendues révélations. Il a accusé tous les pasteurs et toutes les églises évangéliques d’être morts spirituellement dans l’une de ses vidéos qui justifiaient son ministère de sentinelle
  • Kacou Philippe ne manque jamais de faire sa propre publicité de seul prophète en affirmant avoir été délivré des démons évangéliques et tous les autres mouvements du christianisme élargit et ce, par une prétendue révélation divine en 1993.
  • Shora Kuetu a, quant à lui, déversé tout son fiel amer dans les annexes de sa propre Bible qu’il a lui-même traduit sur une période de deux ans, varlopant au passage tous les mouvements du christianisme. Il a exercé un supposé ministère de délivrance, dont les sujets devaient être délivrés des démons pastoraux évangéliques.
  • Dans les trois cas ci-haut, ils ont tous rabaisser et tenté de détruire le moral et l’intégrité des personnes dissidentes de leurs mouvements respectifs.

Aucune relation sociale durable

Contrairement à ce qu’on croit, les psychopathes ont quelques facilités à nouer des liens avec les autres. Mais ces liens ne durent jamais. Comme une pause au milieu de la maladie, les psychopathes ont besoin des autres pour tester la réalité. Le problème c’est qu’à cause de leurs caractéristiques narcissiques, colériques et paranoïaques n’importe quelle personne viendra un jour heurter leur susceptibilité et déchaîner leur colère sans même le vouloir. Comme un mécanisme de défense, le malade va tenter de détruire l’autre, moralement ou physiquement. Quoiqu’il arrive, les psychopathes finissent par être isolés.

Notes:

  • Shora Kuetu a maintes fois été dénoncé, dont par l’auteur de ces lignes, Paul Ohlott, JésusChrist.TV et plusieurs autres personnalités du monde évangélique. Kuetu soupçonne tout le monde, voit le mal partout, des démons partout et des délivrances à orchestrer. Ses relations avec ses proches ont été mises en lumière devant tous, alors qu’il démontre son incapacité à entrer adéquatement en relation avec les autres. Il en fait la démonstration dans ses règlements de comptes avec ceux et celles qui oseraient le remettre en question. Morgan Priest, un bon contact à moi, fut prit à parti, alors qu’il questionnait certaines pratiques de Kuetu. Il n’est pas le seul à être passé dans le collimateur kuétiste. Steve Kunda et sa famille, pour ne nommer que ceux-là, furent des victimes notoires de Shora Kuetu. Le net est rempli de tout le fiel amer de Shora envers les libre-penseurs qui ont quitté son mouvement.
  • Claude Ignerski, dont l’histoire personnelle est nébuleuse, a passé 25 ans en-dehors des assemblées locales et ce, sans aucune explication, ni de sa part, ni de son éditeur dans sa présentation biographique. Il s’est isolé totalement au cours des cinq dernières années avant de resurgir promptement pour s’auto-proclamer SENTINELLE qui veille sur le peuple de Dieu de par le monde. Lorsque Claude Ignerski était questionné, il répondait de manière condescendante et sans émotion. Non seulement cela, mais il agissait avec un mépris sans voile et ridiculisait ceux et celles qui ne faisaient qu’émettre des doutes sur sa doctrine.
  • Kacou Philippe est le roi de l’auto-proclamation et du délire religieux. Kacou se distingue des deux autres en affirmant être la planche de salut du monde entier. Ses adeptes affirment que même si on désire rejeter Kacou, il est notre prophète en ces derniers temps. Et il est le seul par qui nous connaissons le Père dans le ciel. Des victimes de Kacou Philippe se sont manifestées et ont été victimes de menaces diverses, surtout par la manipulation mentale et spirituelle, que s’ils quittaient Kacou, ils se sont placés sous le jugement irrémédiable de Dieu. Kacou a des problèmes graves de personnalité, usant de son pouvoir destructeur sur ses adeptes, pour coucher avec toutes les femmes possibles. Il est incapable d’entretenir une relation d’égal à égal avec les autres, hommes ou femmes. Son complexe d’infériorité et sa haine du genre humain, le pousse à se mettre au-dessus des autres et à ne pas avoir de considération pour leur dignité humaine.
  • Dans les trois cas, le fait de se placer au-dessus des autres, les amènent à être isolés du reste de leurs propres fidèles

Paranoïaque, il s’énerve rapidement 

C’est dans son caractère colérique que l’on ressent le plus l’aspect d’un psychopathe. Cette particularité s’apparente à une sorte de délire paranoïaque parce qu’il veut être constamment admiré et envié. « Les personnes réelles sont perçues comme des objets familiers mais néanmoins maléfiques qui attaquent et qui méritent la rage du psychopathe » explique J.Reid Maloy dans son livre Les psychopathes. Un événement bénin, une petite insulte ou même un regard de travers peuvent suffire à renvoyer au psychopathe l’impression qu’on ne le voit pas comme il le souhaiterait. « L’expérience consciente de rage dans le processus psychopathique débouche typiquement sur la violence en l’absence de structuration du surmoi » ajoute l’auteur.

La tromperie continuelle

Une personne atteinte de psychopathie a conscience du mal qu’elle cause à l’autre. Pour éviter que les autres ne fassent quelque chose qui lui déplaise ou l’angoisse, elle utilise la tromperie. Il y a une réelle intention de manipulation des autres pour le dénuer de tout attribut. Par ce moyen, le psychopathe est sûr de dominer et satisfaire sa personnalité narcissique.

Psychopathie: 3% d’hommes et 1% de femmes en sont atteints

La psychopathie est une maladie grave très peu connue qui touche 3% d’hommes et 1% de femmes.
C’est un trouble permanent du développement comportementale caractérisé par des comportements associables impulsifs et pour lesquels le sujet ne ressent aucune culpabilité.
Ce trouble psychologique peut interagir et/ou accentuer d’autres troubles comme la schizophrénie ou ladépression bipolaire. Il existe plusieurs degrés dans la maladie pouvant aller de la psychopathie modérée à un passage à l’acte criminel et dangereux pour les autres. Elle ne peut être diagnostiquée avant 18 ans mais en générale on peut toujours constater des antécédents au cours de l’adolescence.

Source

Les psychopathes, essai de pathologique dynamique, J.Reid Maloy, 2011, Editions Frison-Roche.

Portrait des loups ravisseurs qui s’autoproclament prophètes.

Notes : il s’agit de mon analyse personnelle et non d’une science absolue.

J’ai ici un exemple de cette eschatologie concordiste (que je présenterai dans un prochain article), qui consiste à concilier les différentes prophéties aux éléments de l’actualité mondiale. Mais il y a pire : on constate une autre supercherie encore plus vicieuse dans cette position eschatologique prétribulationniste concordiste, une sous-catégorie qui fut la pierre d’achoppement de la mise en lumière de tous ces faux prophètes qui se sont essayés à prédire des dates, supposément inspirés de Dieu à ses quelques élus, l’élite mondiale et même, de toute l’histoire humaine, et j’ai nommé L’ESCHATOLOGIE NUMÉROLOGIQUE. Les adventistes du 7ième jour nous ont fait le coup, au 19ième siècle. Les Témoins de Jehova se sont ridiculisés eux aussi par une série de prédictions à dates fixes, toutes erronées.

Notes : La position eschatologique prétribulationniste n’est pas nécessairement à rejeter pour autant. Il s’agit d’une    position d’ailleurs qui fait consensus dans nos milieux évangéliques, à tort ou à raison. Le présent article n’a pas pour but de défendre ni de dénoncer cette position.

Il semble que l’orgueil de ces faux prophètes les aveugle sur les leçons de l’histoire, qui nous ont démontré l’impossibilité de s’engager sur ce labyrinthe des possibilités d’en arriver à une précision sans faille de leurs prédictions, qui leur octroieraient inévitablement le sceau des gardiens de la vérité. Cette notoriété leur semble acquise dès le départ, car le simple fait de créer des vagues et des remous dans cette obscure théologie eschatologique, leur confère, dans le pire des cas, le titre peu reluisant de ceux qui se sont trompés. C’est le prix de consolation qu’ils sont disposés de se contenter, si leur notoriété se voit avérée, même si cela se termine par un échec. À tout le moins, leurs noms s’inscrivent dans l’histoire et deviennent des références en matière de théologie.

L’arrogance des faux prophètes

Deut.18.20  (BFC) Mais si un prophète a l’audace de prononcer en mon nom un message que je ne lui ai pas communiqué, ou s’il parle au nom d’autres divinités, il devra être mis à mort.

C’est gonflé par leur arrogance qu’ils s’autoproclament ainsi comme les sentinelles de la foi, dont seuls, quelques élus choisis, ont l’immense privilège de connaître. C’est de cette manière qu’ils grimpent inéluctablement vers les sommets de la hiérarchie de la reconnaissance de leurs compétences et de leur savoir. Ils n’ont donc pas à traverser les étapes des conventions établies par nos instances ecclésiastiques. Ce ressentiment face aux conventions et à l’establishment religieux trouve sa solution dans l’hyperventilation que leur procure une soudaine montée dans les hauteurs de la sphère religieuse dans laquelle ils se sont illusionnés, voir même, convaincus de leurs propres fourberies. Ce moyen employé est palliatif à une faible estime de soi et d’une image personnelle probablement ternie par des tiers qui les ont peut-être ostracisés par le passé. C’est exactement par ce moyen palliatif qu’ils semblent, en apparence, avoir retrouvé la paix intérieure d’une rancœur en plein centre de leur incommensurable égo. Ainsi, ils viennent de solutionner instantanément un problème angoissant dans leurs vies personnelles et qui les rongeait de l’intérieur.

C’est pour cela que le N-T nous met en garde contre les loups ravisseurs, car ils ont retrouvé suffisamment de paix en leur âme, qu’ils peuvent passer plus facilement pour des brebis. En fait, si vous prenez la parabole de l’ivraie et du blé, l’exemple est frappant : il faut avoir un œil des plus attentifs pour distinguer le blé et l’ivraie, car les deux éléments se ressemblent et paraissent identiques, pour ceux qui n’ont pas ce discernement aussi aiguisé et aguerri. Ils peuvent donc s’exprimer avec une certaine douceur et amabilité. Ils peuvent vous exhorter et vous amener un certain réconfort, en autant que ce soit par leur entremise que vous trouviez les réponses. Autrement, vous serez sujets à une fin de non-recevoir de leur part. C’est pour cela qu’ils sont si difficiles à distinguer et qu’encore une fois, le N-T nous exhorte de mettre à l’épreuve les esprits et à ne pas leur imposer les mains hâtivement :

1Jn 4:1  Mes bien–aimés, ne croyez point à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, {pour savoir} s’ils sont de Dieu ; car plusieurs faux prophètes sont venus au monde.

En conclusion

Le loup est à toute fin pratique celui qui accumule les échecs de sa vie dont il rend responsable les autres. En fait, il s’agit d’une demi-vérité. S’il est vrai qu’ils ont subi des injustices de la part de ceux dont ils convoitaient leur notoriété, il est aussi vrai d’affirmer qu’ils n’étaient pas à leur juste place. Mais le loup se révèle à lui-même et aux autres plus tard dans son histoire de vie. Il n’a jamais fait partie des nôtres et ne le sera jamais. Sa condamnation est déjà écrite avant même la fondation du monde. Il se repliera sur lui-même et fomentera ses plans pour revenir en force, mais cette fois, dans le rôle de celui qui n’a rien à perdre. Il est celui dont Jésus dit : ‘‘Celui qui a peu perdra tout ce qu’il croit avoir’’. Le loup ravisseur n’a jamais eu quoi que ce soit. Il n’a donc rien à perdre à faire tomber le plus de gens possible à sa suite.

Cependant, lorsque leur fourberie est mise à nue devant tous, ils sont révélés comme étant soudainement agressifs et on constate aussi leur victimisation crasse, essayant au passage de balayer à nouveau ce sentiment d’infériorité et les blessures du passé.

Dans le prochain article, je vous parlerez d’un de ces faux prophètes modernes et actuels, et qui semble correspondre à tout ce qui est décrit ci-haut.

À bientôt.

Patrick Galarneau